The Council Episode 3 - Ripples : notre avis !

Publié le par
PS4 XB1 PC

Disponible dès le 24 juillet pour les possesseurs du season pass et deux jours plus tard pour le commun des mortels, le troisième épisode du jeu d’aventure The Council baptisé « Ripples » est passé entre nos mains. La très bonne impression laissée par le pilote, légèrement amoindrie par le second chapitre un peu moins intéressant, est-elle de retour dans le troisième ? Éléments de réponse dans cet avis à chaud comportant quelques légers spoilers.

Tout d’abord, sachez que nous ne reviendrons pas en détail (comme la dernière fois) sur les mécanismes de base du gameplay puisque les premières heures de jeu ont déjà été chroniquées avec précision dans notre test complet. Ici nous nous attarderons plus sur notre ressenti concernant la continuité de l’histoire et sur l’évolution du contenu.

A l'instar de l'épisode précédent, celui-ci démarre simplement par quelques citations prononcées en off pendant que défilent à l’écran les portraits des différents protagonistes encore en place. Pour se replonger dans le bain, compte tenu du délai qui sépare les sorties (en général deux mois), le procédé n'est pas optimal mais il ne changera visiblement pas d'ici la conclusion. Ce chapitre reprend au moment exact où le précédent s'est arrêté, à savoir lors de notre rencontre avec un personnage clé de l'intrigue qui nous fera quelques révélations. On enchaîne ensuite avec un colloque entre notre hôte Lord Mortimer et ses invités de renom, les figures prestigieuses du XVIIIème siècle se réunissant périodiquement pour décider de l'avenir du monde libre. L'aventure confirme son statut de thriller politique haut de gamme dont l'implication de personnages historiques réels dans la narration donnerait raison aux plus paranos des complotistes. Il est ici question de la cession de la Louisiane, alors espagnole, à la France pour la vendre ensuite aux États-Unis et ainsi créer une super puissance démocratique. Cette décision prise en coulisse met forcément hors de lui l'émissaire ibérique Manuel Godoy qui a le sentiment (légitime) d'être le dindon de la farce sans la moindre contrepartie. S'en suivront alors différents échanges plus ou moins houleux avec les autres participants, chacun essayant d'influencer le vote des autres dans son sens. Il est d'ailleurs intéressant de constater que si vous avez investi vos points d'expérience dans les langues vous aurez les traductions des dialogues prononcés en allemand et en italien.

Ce troisième volume est davantage centré sur l'exploration et le dialogue que le précédent beaucoup plus axé sur les puzzles, ponctué notamment par deux confrontations aux issues tragiques selon votre façon d'aborder les négociations. Nul doute que ces scènes auront des répercussions sur la suite de la narration, reste à voir jusqu'à quel point. On suppose que le titre proposera plusieurs fins réellement différentes pour bien faire peser le poids des conséquences sur nos épaules. Il faut désormais choisir son camp, ses alliés, et s'y tenir. Les décors n'évoluent pas, le huis clos n'ouvrant la porte qu'à quelques chambres supplémentaires sans grand apport du point de vue du level design. Le changement le plus important est sans doute l'orientation fantastique que semble prendre le scénario, ce qui divisera probablement les joueurs entre ceux qui se réjouissaient d'avoir un titre aux aspérités historiques crédibles et ceux qui sont ouverts à des ambiances plus ésotériques. Quoiqu'il en soit, ce chapitre se conclut après deux heures de gameplay (et trois sections) par un puzzle encore une fois bien complexe ouvrant la porte à une quatrième partie aussi prometteuse que nébuleuse. Nous sommes rentrés dans le vif du sujet.

Après un second chapitre en demi-teinte, cet épisode charnière fait progresser la narration et ouvre la voie à une dimension fantastique que nous ne soupçonnions pas vraiment au début du jeu, à part peut-être lorsque monsieur De Richet était pris de vision de l’avenir proche avec saignements de nez à son réveil. Le regain d’intérêt est évident, les enjeux gagnent en importance, d'autant que « Ripples » verra succomber deux nouvelles têtes selon votre habileté à manier les mots. L’étau se resserre et la suite devrait encore faire grimper le suspense d'un cran. A dans deux mois !

Les commentaires
Le
Oh cool tu redonnes la hype.
Le
Distributeur de hype depuis 1984.
Le
J'attends toujours une promo sur celui-là...
Le
Leolio a écrit :
mer. 25 juil. 2018 21:52
J'attends toujours une promo sur celui-là...
Idem !

Jeux concernés

Publicité