Le site non officiel n° 1 de la PSP  

Test de jeu / PSP / Final Fantasy IV Complete Collection

Final Fantasy IV Complete Collection

Final Fantasy IV Complete Collection

FaceBook Twitter
Envoyer

« C’est dans les vieux pots qu’on fait la bonne soupe ». Un adage vérifié dans de nombreux domaines, et notamment dans le petit monde vidéoludique à en juger par la légion de remakes qui s’abattent depuis quelques années sur nos consoles. Mais on a beau critiquer régulièrement le phénomène, on ne peut s’empêcher de frissonner lorsque Square Enix, l’un des ténors du genre, nous annonce l’arrivée de l’édition ultime de Final Fantasy IV sur PSP… Allez comprendre !

Il faut dire que, une fois n’est pas coutume, le géant du RPG nippon a mis les petits plats dans les grands pour ce énième remake de l’un de ses jeux phares : outre les améliorations techniques sur lesquelles nous reviendrons plus tard, FF IV : The Complete Collection séduit surtout par un contenu justifiant pleinement son titre. Car non content de nous offrir le mythique Final Fantasy IV, l’UMD inclut aussi FF IV : Les Années Suivantes (sorti sur plateformes mobiles en 2008 et Wii en 2009) et FF IV : Interlude, un épisode inédit faisant le lien entre les deux autres titres. Ajoutez à cela une galerie d’illustrations, des cinématiques en images de synthèse, et une traduction intégrale en français, et il n’y a plus qu’à saluer la belle initiative de l’éditeur !

Final Fantasy IV

Au cas où vous n’auriez jamais approché FF IV malgré les nombreuses versions mises sur le marché durant ces vingt dernières années, il est sans doute bon de planter le décor : le jeu vous propose de suivre les aventures de Cecil, un chevalier noir à la tête de l’unité militaire aéroportée des Ailes Rouges, considérée comme la meilleure troupe du Royaume de Baron.

Final Fantasy IV Complete Collection - 36 Final Fantasy IV Complete Collection - 35 Final Fantasy IV Complete Collection - 34 Final Fantasy IV Complete Collection - 32

Avec un tel statut, pas étonnant que le Roi lui confie les missions les plus délicates, et notamment celle consistant à récupérer de mystérieux cristaux détenus par les royaumes alentours. Seulement voilà, le comportement du monarque se fait de plus en plus étrange, jusqu’au jour où il envoie Cecil et son ami Kain dans un village pour y porter une bague apparemment anodine : à peine arrivé sur place, le duo constate que le bijou scintille, et la bourgade est mise à feu et à sang en quelques secondes… Trahis, les deux amis décident de retourner leur veste mais sont vite séparés par un évènement inattendu.

A partir de là, Cecil ira de cité en cité, rencontrera de nouveaux personnages qui rejoindront et quitteront régulièrement son groupe, le tout dans le but de comprendre ce qui se passe et de mettre un terme au chaos qui s’étend peu à peu sur le monde. Un objectif que vous n’atteindrez qu’au bout d’une bonne quarantaine d’heures de jeu, sans compter les différentes quêtes annexes récurrentes dans la saga.

Final Fantasy IV : Interlude

Ecrit tout spécialement pour cette compilation, Interlude débute peu de temps après la fin de FF IV : le château de Damcyan vient d’être reconstruit, et la fine équipe du jeu précédent se prépare à fêter l’évènement lorsque des attaques sont signalées un peu partout dans la région. Logiquement nos héros décident d’enquêter, et ne tardent pas à découvrir qu’une nouvelle menace plane au-dessus de leur tête.

N’allez pas croire que nous cherchons à entretenir le mystère en ne vous en disant pas plus sur le scénario du jeu : il se trouve que celui-ci se boucle en seulement trois à quatre heures, et que nous préférons vous en laisser la découverte ! Sachez seulement qu’il fait bel et bien le lien entre FF IV et Les Années Suivantes.

Final Fantasy IV : Les Années Suivantes

L’histoire de ce « Final Fantasy IV-2 » débute 17 ans après la fin de son prédécesseur : Cecil est devenu Roi de Baron, et son mariage a donné naissance à un fils, Ceodore. Celui-ci tente d’intégrer le corps des Ailes Rouges, et l’aventure démarre ainsi par une épreuve initiatique au cours de laquelle le jeune homme devra faire ses preuves. Les choses se déroulent normalement jusqu’au moment où une horde de monstres déferle sur la région, attaquant simultanément en plusieurs endroits.

Final Fantasy IV Complete Collection - 33 Final Fantasy IV Complete Collection - 30 Final Fantasy IV Complete Collection - 31 Final Fantasy IV Complete Collection - 29

Découpé en plusieurs épisodes, Les Années Suivantes vous permet de jouer à tour de rôle avec différents héros, en provenance de FF IV ou totalement inédits. L’aventure qui vous attend a beau être moins longue que celle du jeu d’origine, il vous faudra tout de même une bonne vingtaine d’heures pour en voir le bout !

Un gameplay connu

Si vous avez déjà retourné dans tous les sens l’une des multiples versions de FF IV, il est sans doute bon de préciser à ce stade de notre article que les trois jeux sont accessibles séparément depuis le menu principal de la compilation : vous pouvez ainsi faire l’impasse sur le premier, et vous attaquer directement à Interlude voire aux Années Suivantes. A noter que les sauvegardes pour chaque jeu sont séparées, ce qui évitera de se mélanger les pédales et d’écraser votre progression dans le jeu X via le jeu Y.

Côté gameplay, Square Enix n’a pas tenté de révolutionner une recette ayant déjà fait ses preuves : on retrouve dans FF IV et Interlude le système de jeu mis en place il y a vingt ans, Les Années Suivantes apportant de son côté quelques timides nouveautés.

Pour faire simple, vous dirigez toujours un groupe contenant au maximum cinq combattants, qui se déplace dans des villes, sur la carte du monde, ou dans des donjons. Les cités sont en générale sûres et permettent de faire le plein d’objets utiles au combat, d’armes et d’armures. La carte du monde et les donjons sont en revanche infestés d’ennemis, et des combats aléatoires sont régulièrement déclenchés lors des déplacements : il est souvent possible de s’échapper une fois l’affrontement commencé, mais vous pourriez y laisser quelques plumes.

Final Fantasy IV Complete Collection - 25 Final Fantasy IV Complete Collection - 26 Final Fantasy IV Complete Collection - 23 Final Fantasy IV Complete Collection - 24

Le système de combat en lui-même est classique pour qui s’est déjà lancé dans un Final Fantasy : la jauge d’ATB (Active Time Battle) se remplit peu à peu pour chaque combattant, et permet au joueur de déclencher une action dès qu’elle est pleine. On peut alors attaquer physiquement, lancer un sort ou une invocation, utiliser un objet, ou bien réaliser une action spéciale propre à chaque personnage. Evidemment tout ceci implique l’existence de points de vie (HP) et de points de magie (MP) que l’on peut restaurer de diverses manières.

De son côté, Les Années Suivantes introduit le concept de phases lunaires qui influent sur les actions de nos personnages : selon l’apparence de la lune au moment du combat, vos capacités sont augmentées, amoindries ou inchangées en ce qui concerne les attaques physiques, la magie blanche, la magie noire et les attaques à distance. Si certains moments clés du scénario induisent un changement de phase, il est aussi possible d’en déclencher un manuellement en dormant dans une tente ou un hôtel.

Autre spécificité du jeu, il est possible d’effectuer des attaques combinées impliquant deux ou trois personnages. Attention, il vous faudra d’abord expérimenter telle ou telle combinaison pour voir si la coopération peut fonctionner, et l’attaque deviendra directement disponible dans le menu d’actions après avoir été réussie une première fois. Les développeurs parlent de pas moins de 70 manœuvres du genre, leur gros avantage étant d’être particulièrement efficaces !

Une réalisation améliorée

En plus des petites nouveautés de gameplay introduites par Les Années Suivantes, la compilation apporte un lifting graphique appréciable à ses trois jeux : si l’on retrouve bien l’inspiration des décors d’origine, tous les arrière-plans ont été retravaillés et bénéficient d’un affichage bien plus fin. Le constat vaut aussi pour les sprites des personnages, rendus plus agréables à l’œil tout en conservant leur charme « old school ». Les effets spéciaux liés à la magie vont quant à eux un peu plus loin dans l’embellissement, avec de belles démonstrations pyrotechniques virtuelles. Bien sûr le résultat global ne risque pas d’essouffler votre PSP et l’on aurait aimé quelques efforts supplémentaires, notamment sur la carte du monde, mais l’on est déjà sans conteste en possession de la plus jolie réinterprétation de FF IV.

Final Fantasy IV Complete Collection - 19 Final Fantasy IV Complete Collection - 18 Final Fantasy IV Complete Collection - 9 Final Fantasy IV Complete Collection - 8

La bande son du jeu n’est pas en reste avec, au choix, les musiques en version originale ou réarrangée pour la compilation, et des effets sonores retravaillés tout en restant extrêmement classiques voire basiques : ceux qui ont connu le FF IV d’origine seront séduits, nostalgie oblige, tandis que les autres trouveront sans doute la prestation un peu légère dans ce domaine.



test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    Malgré une nette amélioration par rapport à l'original, avec notamment des arrière-plans et des sprites plus détaillés et plus fins, on ne peut pas dire que le jeu tire réellement parti des capacités de la PSP.

  • Jouabilité

    9 / 10

    Le système de jeu de FF IV était parfait lors de sa sortie, et il parvient toujours à convaincre vingt ans plus tard. Les petites subtilités introduites par "Les Années Suivantes" sont sympathiques sans être révolutionnaires.

  • Son

    9 / 10

    Les thèmes du jeu sont disponibles en version originale ou réarrangée, et se révèlent toujours aussi séduisants. Les effets sont quant à eux fidèles au jeu d'origine : classiques mais efficaces !

  • Durée de vie

    9 / 10

    Si FF IV constitue le gros morceau de cette compilation avec plus de quarante heures de jeu en vue, Les Années Suivantes n'est pas en reste avec une bonne vingtaine d'heures au compteur. Interlude ne vous occupera quant à lui que trois ou quatre heures.

  • Fun

    10 / 10

    On a beau connaître par cœur les tenants et les aboutissants de FF IV, on replonge toujours avec autant de bonheur dans l'aventure. Mais avec en plus la découverte d'Interlude et des Années Suivantes, cette compilation fait vraiment fort.

• Un portage de qualité
• Trois histoires sur un UMD
• Un gameplay toujours aussi prenant

• Interlude est un peu court
• Les graphismes auraient pu être encore meilleurs

9 / 10

Verdict

Sans surprise, on se laisse une fois encore happer par le scénario efficace et les personnages attachants de Final Fantasy IV : l'histoire a beau être connue, c'est avec un réel plaisir qu'on la revit sur PSP, d'autant que l'habillage se bonifie au fil des rééditions. Et pour ceux qui craindraient de ne pas avoir vraiment envie de revivre l'histoire de Cecil, ils pourront toujours justifier leur achat par la présence d'Interlude et des Années Suivantes, inédits sur la console et offrant tout de même une petite trentaine d'heures de jeu à eux deux. A quarante euros, cette compilation fait clairement figure d'incontournable pour les amateurs de RPG, nostalgiques ou non.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Final Fantasy IV Complete Collection

Final Fantasy IV Complete Collection

9 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Sur le même sujet

publicité