> Vous êtes ici :

Test de Zombi sur PS4

Zombi

Zombi

Fer de lance de la Nintendo Wii U le 30 novembre 2012 au point de figurer en bundle avec la console à son lancement, le jeu ZombiU s’est finalement avéré peu rentable pour son éditeur Ubisoft. Résultat, presque trois années après sa sortie, l’exclusivité tombe et le survival en vue intérieure sort sur PlayStation 4, Xbox One et PC dans une version améliorée et expurgée de la lettre « U » faisant référence à l’autre console. Disponible le mercredi 18 août pour une vingtaine d’euros et en exclusivité sur le PlayStation Store, le FPS peut encore satisfaire les amateurs de viande putride.

Plus de strabisme !

Un peu à la manière du film « 28 jours plus tard », la bonne ville de Londres a succombé à une épidémie virale qui a progressivement transformé les porteurs du virus en morts-vivants dévoreurs de chair fraîche. Seuls quelques rares survivants arpentent encore les couloirs du métro à la recherche de vivres qui les feront tenir quelques jours de plus. Vous êtes de ceux-là, une âme en peine qu’un mystérieux bienfaiteur va sauver d’une mort certaine en lui indiquant le chemin à suivre jusqu’à un abri salutaire en se servant des caméras de sécurité et des haut-parleurs qui émaillent la capitale pour vous guider. Une fois barricadé, la voix-off vous invite à vous saisir d’une batte de cricket pour aller exploser le crâne de son précédent protégé désormais zombifié et récupérer ainsi sur sa dépouille un sac à dos bien utile pour transporter armes, munitions, trousse de secours et objets. Une tablette tactile équipée d’un radar et d’un scanner sera votre second accessoire de survie (nous y reviendrons). Ne tournons pas autour du pot, ce portage sec du jeu ZombiU de 2012 offre un gameplay identique à la version originale,  je vous invite donc à (re)prendre connaissance du test complet réalisé par nos copains de WiiDSFrance.com à l’époque pendant que nous nous concentrons sur les différences et les nouveautés de cette version PlayStation 4.

Vous l’avez sans doute remarqué depuis le temps, l’argument commercial en faveur de la Nintendo Wii U est son fameux Gamepad, un croisement entre la tablette tactile et la manette de jeu. La console de Sony étant dépourvue d’un tel accessoire, le jeu a légèrement adapté sa prise en main pour se faire aux manettes traditionnelles. Plutôt que d’utiliser la PS Vita en guide de Gamepad (option malheureusement impossible ici), les indications visibles jusque-là sur l’écran de la mablette le sont désormais directement sur l’écran de votre télévision. La carte du jeu apparait en bas à droite de l’écran ce qui rend la progression plus facile à condition bien sûr d’avoir piraté la carte du niveau en question. Si vous scannez les environnements à l’aide du bouton L1 vous ferez apparaitre sur ladite carte les munitions, les vivres et les menaces potentielles. Une sorte de sonar à activer avec le bouton Triangle fait également apparaitre les zombies une fraction de seconde sur votre radar. De quoi anticiper l’arrivée des dangers puisqu’ici un seul mort-vivant peut vous être fatal s’il vous prend par surprise. Le jeu réhabilite enfin le zombie dans sa position de menace, de prédateur et non plus comme une simple victime expiatoire comme ce fut trop souvent le cas dans les productions récentes. Cette fois vous allez flipper au moindre râle et stresser quand une horde arrive vers vous.

Zombi - 5Zombi - 4

La barre de vie est elle-aussi visible à l’écran pour avoir constamment un œil sur votre état de santé et vous soigner quand il le faut. Pour cela, plusieurs raccourcis manette ont été intégrés pour ne plus avoir à fouiller dans votre sac à dos (et s’immobiliser pendant ce laps de temps) pour changer d’arme, prendre une fusée de détresse ou vous soigner. De quoi gagner de précieuses secondes tout en assurant un certain confort niveau prise en main. Si vraiment vous devez fouiller dans votre besace, une pression du pavé tactile fait apparaitre en surimpression sur l’écran son maigre contenu, sans mettre l’action en pause. Assurez-vous donc de ne pas être entouré de cadavres avant de commencer à trifouiller dedans. Le restant des gestes possibles se fait au travers des actions contextuelles, comme pour barricader une porte, pousser un meuble, sauter par-dessus un objet ou glisser sous un rideau de fer.

La pelle de Londres

La production d’Ubisoft a pour originalité de faire mourir définitivement votre personnage quand celui-ci se fait grignoter par un zombie. Par conséquent vous perdez avec lui l’ensemble de vos objets et de vos améliorations, vous obligeant à explorer de nouveau les décors et à fouiller les conteneurs, les poubelles, les bureaux, les caisses et les cadavres à la recherche de munitions et de vivres. Deux échappatoires sont heureusement envisagées : soit revenir sur les lieux du drame avec un nouveau héros pour tuer votre zombie et récupérer son précieux sac à dos plein à craquer, soit remplir progressivement un coffre sans fond disponible dans votre abri avec tout ce qui vous sera utile en cas de mort prématurée. Cette idée de mort définitive, bonne sur le papier, atteint assez vite ses limites puisque les héros muets et sans la moindre personnalité sont interchangeables et apparaissent tous dans le QG frais comme des gardons. On aurait préféré incarner des personnages hétéroclites avec des profils et des caractéristiques différents comme les civils rescapés de Resident Evil Outbreak. Le top aurait même été de réapparaitre dans d’autres planques de Londres et non au même point de départ…

Zombi - 3Zombi - 1Zombi - 2

Quoiqu’il en soit vous risquez de mourir régulièrement dans Zombi, au moins dans le mode Normal, puisque les cadavres ne s’écroulent qu’après plusieurs coups de batte et que les armes à feu – en plus d’attirer l’attention – n’offrent que peu de munitions. Pour vous aider à survivre, cette version jouit de deux armes supplémentaires : une pelle capable d’atteindre plusieurs cibles à la fois à plus grande distance et une batte de baseball cloutée qui fait évidemment beaucoup plus de dégâts. Ces deux joujoux vous sauveront la vie plusieurs fois dans le mode Survie où une seule mort sera fatale (pas de résurrection dans une autre peau) mais seront dispensables dans le mode Poltron qui, comme son nom l’indique, est plus facile et dépourvu de classement mondial en ligne du meilleur survivant. Au rayon nouveautés, la lampe torche a connu quelques améliorations puisque son faisceau peut désormais être concentré pour voir plus loin (au risque d’attirer plus facilement les zombies) et se recharge automatiquement en une trentaine de secondes. Elle ne servira pas tellement à admirer la réalisation puisque le jeu n’est pas vraiment plus beau qu’en 2012 malgré un champ de vision légèrement plus large et des temps de chargement plus courts. Enfin, signalons que le mode multijoueurs Roi des Zombies a été amputé pour que l’expérience se recentre sur le mode sol,o et que vous pouvez choisir entre trois stickers différents pour personnaliser votre batte de cricket. Et ça, c’est de la nouveauté.

test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    La réalisation n’a pas tellement bougé depuis 2012, toujours noyée entre flou artistique et bons éclairages. Il se dégage quand même une ambiance stressante.

  • Jouabilité

    8 / 10

    La prise en main est plus agréable et plus fluide qu’avec le Gamepad de la Wii U et on peut enfin jouer deux soirées de suite sans avoir à recharger sa manette.

  • Son

    7 / 10

    La musique n’est sollicitée qu’à des moments clés pour faire monter la pression et la voix-off en français est correcte. Dommage que nos survivants soient aussi fades.

  • Durée de vie

    7 / 10

    Pas de niveau supplémentaire et le mode multijoueurs a sauté. L’exploration de Londres demandera une bonne dizaine d’heures en mode normal.

  • Fun

    8 / 10

    A l’heure où les zombies ne sont plus considérés que comme des cibles, ça fait du bien de retrouver un peu d’angoisse devant des morts-vivants.

• Un vrai survival-horror
• Toutes les infos à l’écran
• Deux armes en plus

• La réalisation de 2012
• Les rescapés interchangeables et centralisés
• Quel scénario ?

7.5 / 10

Verdict

Abandonnant le U de son titre en même temps que son usage d’un second écran, Zombi gagne en échange deux armes inédites et un affichage plus habituel des indications phares d’un jeu de survie. Désormais toutes les informations utiles sont visibles sur l’écran de votre télévision et il est plus agréable de traverser ce Londres infesté de morts-vivants que sur sa console d’origine. Néanmoins, nous n’aurions pas été contre du contenu inédit, une amélioration graphique plus notable et un meilleur système de résurrection que ce remplacement superficiel de rescapés interchangeables et sans la moindre personnalité.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

Zombi

Zombi

7.5 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité