Test de Star Wars Battlefront sur PS4

Star Wars Battlefront

Star Wars Battlefront

  • publié le 1er décembre 2015 par
  • Plateforme : PS4 et PSN
  • Date de sortie :19/11/2015
  • Développeur :Dice
  • Distributeur :Electronic Arts
  • Genre :Inclassable
  • Nb de joueurs :1 à 32Online :Oui

Dix ans après la sortie de Star Wars Battlefront 2 sur PS2 et huit après celle de Renegade Squadron sur PSP, le temps est venu de se lancer à nouveau dans des batailles d’envergure opposant les Rebelles à l’Empire. C’est DICE que l’on retrouve cette fois aux commandes, le studio suédois ayant largement fait ses preuves dans le genre avec un certain Battlefield. Faut-il pour autant s’attendre à un simple reskin Star Wars de la célèbre série ou à quelque chose de plus ambitieux ?

Avant toute chose, sachez que si l’exploitation de l’univers Star Wars par ce nouveau Battlefront est exemplaire, les développeurs ont décidé de ne se focaliser que sur la trilogie originale : ce sont les planètes Hoth, Tatooine, Endor et Sullust (uniquement mentionnée dans Le Retour du Jedi) qui servent de décor aux batailles, et les héros que vous y croiserez ne sont autres que Luke Skywalker, Han Solo et Leia Organa pour la Rébellion, et Dark Vador, l’Empereur Palpatine et Boba Fett pour l’Empire. Les détracteurs de la prélogie seront aux anges en apprenant qu’on ne trouve nulle trace de Jar-Jar Binks, même si nous n’aurions pas été contre des affrontements aquatiques dans les marais de Naboo.

Comme au cinéma

Difficile de le nier, les premières minutes passées dans Star Wars Battlefront éblouissent par la fidélité graphique et sonore au matériau d’origine : les paysages enneigés de Hoth, les déserts et les canyons de Tatooine et la forêt luxuriante d’Endor nous replongent au cœur des mythiques films dans lesquels ils sont apparus pour la première fois, tandis que le paysage volcanique de Sullust n’est pas sans rappeler celui de la planète Mustafar sur laquelle Anakin est laissé pour mort à la fin de La Revanche des Sith. Histoire de compléter le tableau le son bien connu des blasters résonne aux quatre coins de la map, des vaisseaux nous survolent accompagnés du bruit strident de leurs réacteurs, et les sabres-laser de Luke et Vador fendent l’air en émettant leur mythique sifflement.

Evidemment les personnages et appareils présents dans le jeu ont bénéficié du même souci du détail, et vous retrouverez donc comme au cinéma les stormtroopers de l’Empire dans diverses versions, ainsi que les soldats de la Rébellion. Les héros mentionnés plus haut sont logiquement tout aussi réussis, les visages et les tenues étant immédiatement reconnaissables. Côté véhicules volants vous aurez accès aux A-Wings, X-Wings, Chasseurs TIE et Intercepteurs TIE, ainsi qu’au Faucon Millénium et au Slave 1 de Boba Fett. Au sol, ce sont les speeder bikes et les bipèdes AT-ST qui vous attendent, les quadrupèdes AT-AT ne vous laissant quant à eux accès qu’à leurs canons laser.

Histoire de ne rien gâcher le jeu tourne avec une grande fluidité, et ce sont sans doute plus les inévitables (mais très occasionnels) problèmes de réseau qu’un moteur 3D mis à mal qui occasionneront ici ou là quelques ralentissements.

La campagne aux abonnés absents

Contrairement aux précédents Battlefront qui proposaient un mode scénarisé dédié aux joueurs solitaires, le titre de DICE ne leur offre que 5 courtes missions faisant office de didacticiels, 8 batailles calquées sur le gros morceau qu’est le multijoueurs (avec des bots en lieu et place des adversaires humains), et 4 défis de survie se déroulant sur les 4 planètes évoquées plus haut. Alors certes chacun de ces challenges inclut des objectifs annexes parfois corsés ainsi qu’un système d’objets à ramasser pour débloquer une galerie d’objets en 3D, mais tout cela aura bien du mal à maintenir votre intérêt sur la longueur.

Star Wars Battlefront - 22Star Wars Battlefront - 23Star Wars Battlefront - 24Star Wars Battlefront - 15

Et si l’on peut saluer la possibilité de vivre ces moments d’action à 4 en réseau local et même à 2 en écran splitté, il faut bien reconnaître que ce nouveau Star Wars Battleront ne peut s’apprécier pleinement qu’en ligne, où les batailles en multijoueurs permettent de rassembler de 8 à 40 joueurs selon le mode de jeu choisi.

Des modes de jeu inégaux

Pour être précis, ce ne sont pas moins de neuf types de parties qui vous attendent dans la composante en ligne du jeu, chacun offrant ses spécificités :

  • Traque du héros (8 joueurs) : l’un des joueurs incarne l’un des six héros décrits plus haut, les sept autres tentent de l’abattre. Celui qui y parvient devient à son tour l’un des héros. Pas de véhicules.
  • Affrontement héroïque (12 joueurs) : chaque équipe de 6 joueurs compte 3 héros et 3 soldats de base. La première équipe qui parvient à éliminer les 3 héros adverses remporte une manche. La partie se joue en cinq manches gagnantes. Lorsqu’un héros est éliminé, il réapparaît en tant que soldat et peut donc continuer à soutenir son équipe. Pas de véhicules.
  • Cargaison (12 joueurs) : un ersatz de capture du drapeau dans lequel la base de chaque équipe abrite une précieuse cargaison que l’autre camp tente de dérober puis de ramener chez lui. Vous devez donc lancer des assauts sur la base adverse tout en protégeant la vôtre. Ni véhicules ni héros.
  • Course au droïde (12 joueurs) : trois droïdes se déplacent sur la map et doivent être capturés puis défendus. L’équipe qui contrôle le plus de droïdes à l’issue du compte-à-rebours remporte la partie. Ni véhicules ni héros.
  • Zone de largage (16 joueurs) : des capsules sont régulièrement larguées sur la map, chaque camp cherchant à s’en emparer. Il faudra tout d’abord capturer la capsule, puis la défendre suffisamment longtemps pour s’en emparer définitivement. Ni véhicules ni héros.
  • Escadron de chasseurs (20 joueurs) : une bataille spatiale dans laquelle la première équipe atteignant les 200 points a gagné. Il faut non seulement détruire les chasseurs ennemis (qui peuvent être pilotés soit par des joueurs, soit par la console), mais aussi protéger vos vaisseaux de transport tout en détruisant ceux de l’adversaire.
  • Escarmouche (20 joueurs) : un match à mort classique dans lequel chaque camp tente d’éliminer le maximum d’adversaires. Inclut véhicules et héros.
  • Attaque de marcheurs (40 joueurs) : l’Empire envoie ses AT-AT pour détruire une base des Rebelles. Ces derniers doivent maintenir des liaisons énergétiques actives afin d’avoir suffisamment de vaisseaux Y-Wing à disposition pour attaquer les gigantesques quadripèdes. Inclut véhicules et héros.
  • Suprématie (40 joueurs) : une réinterprétation du mode Conquest de la série Battlefield dans laquelle cinq points de contrôle doivent être successivement capturés. Inclut véhicules et héros.

Si l’impression de participer à une gigantesque bataille est logiquement plus présente dans les trois derniers modes de jeu qui rassemblent le plus de joueurs et permettent d’utiliser des véhicules, les modes plus confidentiels apparentés à de la capture/défense (Cargaison, Course au droïde, Zone de largage) permettent quant à eux d’élaborer des stratégies un peu plus poussées : avec un nombre restreint de joueurs et aucun vaisseau en vue, on peut tenter de mettre au point puis d’appliquer une tactique précise sans être continuellement abattu par un électron libre adverse !

Star Wars Battlefront - 17Star Wars Battlefront - 21Star Wars Battlefront - 20Star Wars Battlefront - 16

Focalisé sur les combats aériens, le mode Escadron de chasseurs peine quant à lui à maintenir l’intérêt du joueur après quelques parties : non seulement votre objectif est toujours le même, mais en plus l’action devient vite répétitive avec un schéma « verrouiller/tirer/esquiver » répété ad nauseam, et la curieuse impression que nos performances, bonnes ou mauvaises, ne sont pas franchement liées à nos talents de pilote. Même si là encore la présentation fait des merveilles, on est loin de la profondeur de gameplay et des sensations procurées par des titres dédiés au combat aérien.

Restent enfin les deux modes de jeu dédiés aux héros, aux parties nerveuses et relativement courtes, qui vous permettront de mieux appréhender les capacités spéciales de chacun des six personnages : vous comprendrez vite que Luke, Vador et l’Empereur  sont plus efficaces au corps-à-corps, tandis que Leïa, Han et Boba préfèrent se tenir à distance. Evidemment les trois premiers peuvent compter sur la Force pour leur venir en aide, mais les Skywalker se montrent bien plus résistants aux attaques adverses que Palpatine. Celui-ci et Leïa compensent leur moindre résistance par la possibilité de laisser des super-bonus (nous y reviendrons) à leurs  soldats de base, tandis que Solo et Fett disposent d’une puissance de feu élevée. Le chasseur de primes peut en outre compter sur son jetpack pour prendre de la hauteur et ainsi mieux visualiser le champ de bataille ou s’échapper d’un duel qui tourne mal.

Un gameplay accessible

Mais revenons-en à ce qui constituera sans doute la majorité de votre temps passé dans Star Wars Battlefront : les batailles dans la peau d’un simple rebelle ou d’un stormtrooper de l’Empire. Quel que soit le mode de jeu, votre soldat dispose d’une unique arme principale et d’accessoires. La première est à sélectionner dans un panel a priori très original puisqu’uniquement constitué de blasters, mais on comprend vite que leurs caractéristiques permettent de les rapprocher des classiques du FPS (fusil d’assaut, fusil à pompes, fusil de sniper…). Les seconds sont quant à eux choisis au travers d’un système de « cartes des étoiles », qui vous permettra de bénéficier par exemple du détonateur thermique, du pistolet d’éclaireur, ou encore de la torpille ionique. Sur les trois cartes dont vous pourrez vous équiper, deux pourront être utilisées à volonté moyennant un temps d’attente entre deux déclenchements successifs. La troisième nécessitera d’être régulièrement alimentée, en récupérant des charges sur le champ de bataille ou en en achetant grâce aux crédits gagnés durant les parties.

Star Wars Battlefront - 19Star Wars Battlefront - 18Star Wars Battlefront - 13Star Wars Battlefront - 12

Car évidemment le nouveau Battlefront inclut un système de progression mêlant points d’expérience et crédits, les premiers vous permettant de monter de rang et d’avoir accès à de nouvelles armes et de nouveaux accessoires, tandis que les seconds vous permettront de les acheter. Vous pourrez aussi débloquer puis acquérir de nouvelles skins pour vos personnages, et ainsi vous distinguer de la bleusaille sur le théâtre des opérations.

Pad en main, on comprend vite que DICE a voulu rendre son titre accessible à une grande majorité de joueurs : non seulement une simple pression sur L2 permet d’ajuster facilement une cible grâce à une assistance très prononcée, mais en plus le moindre blaster est capable de toucher un ennemi situé à l’autre bout de la map ! D’accord, on exagère un peu, mais il nous est tout de même arrivé de tuer un ennemi que l’on n’avait pas vu, simplement parce que notre viseur avait viré au rouge en passant sur un adversaire lointain : une pression continue sur R2, et le tour est joué.

Mais que les fans du genre se rassurent, leur expérience en matière de shooter devrait leur permettre de faire la différence face aux joueurs plus occasionnels : d’abord parce que malgré l’assistance fournie il est possible de viser mieux que ses adversaires (les headshots restent d’actualité !), et ensuite parce que les 12 maps proposées fourmillent de recoins propices aux embuscades, et évidemment aussi aux campeurs.

Histoire de pimenter les affrontements, vous trouverez sur l’aire de jeu de nombreux super-bonus qui vous permettront au choix d’utiliser un lance-roquettes ou une mitrailleuse fixe, de déployer un lance-missiles automatique, ou d’utiliser un véhicule (volant ou terrestre). C’est aussi de cette manière que vous vous transformerez en héros rebelle ou de l’Empire, puisque des icônes de héros apparaîtront régulièrement sur la map : récupérez-en une et activez-la, et vous pourrez profiter des capacités spéciales décrites plus haut pour mener votre camp vers la victoire !

test écrit par

  • Graphismes

    9 / 10

    A l’exception des animations des personnages un poil trop rigides, le rendu du jeu est splendide et nous plonge vraiment au cœur de l’univers Star Wars. Mention spéciale à la planète Endor aussi vivante et luxuriante que dans Le Retour du Jedi.

  • Jouabilité

    8 / 10

    La visée assistée et le gameplay globalement très accessible du jeu rebuteront sans doute ceux qui ne jurent que par Call of Duty et Battlefield, mais les affrontements proposés restent dynamiques et non dénués d’un certain sens tactique.

  • Son

    9 / 10

    Le jeu reprend à son compte l’intégralité des thèmes musicaux et des effets sonores des films : les blasters, les vaisseaux et les sabres-laser sont fidèles en tout point au matériau d’origine, ce qui ne manquera pas de ravir les fans.

  • Durée de vie

    8 / 10

    Les modes de jeu en solo ou en coopération ne vous occuperont que quelques heures, tandis que les parties en ligne promettent de nombreuses et longues sessions de jeu. On aurait toutefois aimé avoir accès à plus de maps.

  • Fun

    9 / 10

    Pour peu que vous aimiez l’univers Star Wars et que vous ne soyez pas contre un jeu de shoot plus accessible que les ténors du genre, vous trouverez dans Battlefront tout ce qu’il faut pour vous satisfaire.

• Star Wars comme si on y était
• Une belle performance technique
• Accessible à tous

• Pas de mode solo
• Peu de maps en multi
• Peut-être pas assez profond pour les vétérans du FPS/TPS

8 / 10

Verdict

On pourra toujours reprocher à Star Wars Battlefront son orientation très grand public en raison de sa visée très assistée et de ses armes aux tirs capables de traverser la map, mais il n’empêche qu’être plongé dans une bataille avec quarante gugusses armés de blaster, pilotant des X-Wings ou au chaud dans des AT-ST a quelque chose de jouissif pour le fan de la série. D’autant que la présentation du jeu est extrêmement fidèle à ses modèles, d’un point de vue visuel comme d’un point de vue sonore, et que DICE a poussé le vice jusqu’à intégrer six héros de la saga qui viendront régulièrement vous faire un petit coucou sur le champ de bataille. Alors certes la mécanique de jeu finit par être un peu répétitive, le nombre de maps est un peu trop restreint à notre goût, et on aurait aimé profiter du moteur Frostbite à la sauce Star Wars dans un mode solo bien senti, mais force est de reconnaître que ce qui est proposé par Battlefront fonctionne bien et devrait ravir les amateurs de l’univers créé par George Lucas il y a près de quarante ans.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Avatar
    Projet_Jovien
    le 2 décembre 2015 à 09h44


    Pas de mode solo ! PAS DE MODE SOLO ! Rien que ça et ce jeu ne devrai avoir que la moyenne, c'est-à-dire 6 / 10... Ensuite vous confirmez que les combats aériens sont abonnés au service minimum. AD nauseam c'est justifié et franchement très descriptif. Vous donnez à penser aussi que le gameplay est facile. Je dirai même infantile, tellement il y a d'assistance. Pour un jeu en 2015, toutes ces features sont des tares rédhibitoires. StarWars est certes beau sur consoles 8éme génération. Mais c'est beau et c'est tout. Le reste est d'un ennui mortel. StarWars ne méritait pas un tel poncif que ce SWBF.
  • Avatar de Sn@ke
    Sn@ke
    le 2 décembre 2015 à 10h30


    Pas de mode solo ! PAS DE MODE SOLO ! Rien que ça et ce jeu ne devrai avoir que la moyenne, c'est-à-dire 6 / 10...

    Tu ne devais pas avoir la moyenne en maths whistle
  • Avatar de Vincent
    Vincent
    le 2 décembre 2015 à 12h13


    Pas de solo = pas de Vincent.
  • Avatar de Eric
    Eric
    le 2 décembre 2015 à 16h12


    Pas de mode solo ! PAS DE MODE SOLO !

    Il y a un mode solo, il est juste tout leger et tout pourri. ;)

    Rien que ça et ce jeu ne devrai avoir que la moyenne, c'est-à-dire 6 / 10...

    Pas forcement: regarde tous ces gens qui jouent a COD et qui ne touchent jamais a son solo (sauf quand les serveurs sont HS ce qui est tout de meme assez rare sur cette licence). Et pourtant tu as raison: si COD se privait de son solo, je suis sur que ses notes baisseraient de 2 points minimum. Perso je ne trouve pas ca logique.

    Ensuite vous confirmez que les combats aériens sont abonnés au service minimum. AD nauseam c'est justifié et franchement très descriptif.

    Je parlais surtout du mode dedie: quand tu es en suprematie ou attaque des marcheurs, c'est assez marrant meme si c'est le meme gameplay.

    Vous donnez à penser aussi que le gameplay est facile. Je dirai même infantile, tellement il y a d'assistance.

    Ce n'est pas faux mais c'est a moduler quand meme: quand je fais 15 parties d'affilee et que les 2 ou 3 memes joueurs sont systematiquement MVP, ca veut dire que le skill peut aussi avoir une influence. Par contre c'est vrai que SWB est un jeu pop-corn a la maniere de beaucoup de films hollywoodiens: pas pour ca que ca n'interessera personne (je dirais meme au contraire).

    Pour un jeu en 2015, toutes ces features sont des tares rédhibitoires.

    Encore une fois laissons le public juger. J'ai donne mon avis qui n'est qu'un avis parmi d'autres: je bouffe du JV a forte dose avec PF et je dois bien dire que je ne m'etais pas autant amuse en ligne depuis un bon moment. :P

    StarWars est certes beau sur consoles 8éme génération. Mais c'est beau et c'est tout. Le reste est d'un ennui mortel.

    Oui mais quand meme, il y a des blasters, et des AT-ST, et des X-Wings!!! DES X-WINGS!!! [mode fanboy off] :D
  • Avatar
    Projet_Jovien
    le 2 décembre 2015 à 16h17


    OK :-), la moyenne mathématique de 10 est de 5/10. Mais dans mon pays (en Suisse) pour réussir un examen, ou passer à l'année de cours suivante, il faut avoir au moins 6/10 de moyenne. On appelle ce minima avoir "la moyenne", sous entendu la "bonne moyenne". C'est en cela que je faisais référence à la moyenne. Ce jeu la mérite tout juste (ça veut dire à peine). Il y a aussi une notation sur 6, ou la "bonne" moyenne est de 4/6.(plus sévère donc).
  • Avatar de infe|2no
    infe|2no
    le 2 décembre 2015 à 16h37


    Eric a dit que le mode solo est tout pourri ouch VOILA!!!! c'est ca quon veut voir!!
  • Avatar de Eric
    Eric
    le 2 décembre 2015 à 16h50


    Bah oui c'est tout pourri mais on savait que c'etait un jeu oriente multi a la base. :P
  • Avatar de bejita
    bejita
    le 2 décembre 2015 à 17h31


    Oui je confirme que le solo est tout pourrit (à la rigueur le mode survie est pas trop mal) alors qu'il aurait pu être très bon si DICE, comme à son accoutumé, ne faisait pas à chaque fois que l'éloge du multi. Bordel ça serait trop leur demander de faire de bons bots ou du moins d'avoir un max de paramètres pour gérer ceux si et les Maps avec un vrai mode solo dans un titre multi comme nous en avions par dizaine il y a 15 ans sur PC :o Quelle régression, même pu capable de créer de bons scripts de bots, déjà qu'il n'ont pas à faire un scénario, c'est vraiment se contenter du stricte minimum pour une licence de ce genre.
  • Avatar de reset59
    reset59
    le 11 décembre 2015 à 20h05


    Un mode solo vraiment nul pour être honnête, et pour pouvoir jouer en multijoueur il faut le playstation plus. Peu de map , peu d'armes, a moins d'avoir un season pass. Donc en définitive, un SEMI jeu comme l'industrie sait bien le faire de nous jour, c'est bien malheureux. Pour un jeux complet : Jeux + Season pass + playstation plus soit sur le playstation store : 69.99 + 49.99 + 49.99 = 169.97 € ok maintenant le jeux est a 49€ ailleurs donc 149.97€ . Ce jeu c'est du foutage de gueule. EA c'est une entreprise de merde a profit, vous me direz, oui ils ont bien joué le coup de surfer sur la vague de star wars 7 pour faire du fric, mais dans le vidéo-ludique, ca devrait pas se passer comme ca. On devrait avoir des chefs d’œuvres maintenant on a des plateforme pour dépenser du fric pour dépenser encore du fric. EA - DICE au même titre que d'autre (SquareEnix...) ont fait et vont continuer de pourrir notre décennie du jeux videos. Un grand merci a eux. -____-
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

Star Wars Battlefront

Star Wars Battlefront

8 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Sur le même sujet

Publicité