Test de Pneuma : Breath of Life sur PS4

 Pneuma : Breath of Life

Pneuma : Breath of Life

  • publié le 9 juillet 2015 par
  • Plateforme : Uniquement sur PSN
  • Date de sortie :07/07/2015
  • Développeur :Deco Digital
  • Genre :Réflexion
  • Nb de joueurs :1

Déjà sorti sur d’autres supports, le jeu indépendant Pneuma : Breath of Life est un jeu de réflexion en vue intérieure plus dans la veine d’un Myst que d’un Portal plein d’action. Davantage contemplative que dynamique, cette aventure nous glisse dans la tête d’un narrateur loufoque et bavard (il parle même un peu trop à notre goût) qui en déduit rapidement qu'il est Dieu évoluant dans sa création. A la découverte du monde qui vous entoure, vous devrez résoudre une série de puzzles plus ou moins complexes.

Les monologues du divin

Si les jeux de tir en vue intérieure sont nombreux sur PlayStation 4, les jeux de réflexion à la première personne sont plus rares, surtout des titres comme ce Pneuma qui nous glissent directement dans l'esprit d'un narrateur en pleine introspection. Le gars, égocentrique au point de croire que ce sont les objets qui se rapprochent de lui quand il avance, ouvre les yeux sur un monde antique de toute beauté modélisé à l'aide du moteur Unreal Engine 4. Ne voyant pas son corps, il en arrive à la conclusion qu'il est un être divin et apprend à utiliser ses sens pour interagir avec l’environnement. L'omniprésence de monologues doublés en anglais et sous-titrés en français (des sous-titres blancs sur fond blanc pas toujours lisibles d'ailleurs) donne une réelle personnalité à cette production à petit budget.

Notre gars est excentrique, émotif, déchaîné, mais aussi émerveillé devant la beauté qui l'entoure au point de se lancer dans des pamphlets philosophiques sur la vie, la mort, la réalité. Et il a raison de bien écarquiller les yeux puisque les décors dignes de temples grecs arborent de beaux reflets sur les marbres et les dorures, éclairés par un ciel bleu ou par les flammes de torches. Le jeu est plaisant à l’œil, agréable à contempler, même si on devine que le moteur d'Epic Games est capable de mieux sur les textures (de bois par exemple) par toujours très fines.

 Pneuma : Breath of Life  - 10 Pneuma : Breath of Life  - 11 Pneuma : Breath of Life  - 12 Pneuma : Breath of Life  - 7

Découpé en six parties encadrées par un prologue et un épilogue, Pneuma offre des défis environnementaux intéressants. Il s'agit de traverser des salles les unes après les autres en franchissant les obstacles qui vous bloquent, type portes fermées, gouffres à franchir ou pont à monter ou à baisser. Pour réussir, vous devez orienter votre champ de vision dans la direction des interrupteurs en forme d'yeux (le logo du jeu). Simple sur le papier mais rapidement complexe puisque les yeux sont parfois bien planqués ou inaccessibles et vous devez réfléchir un minimum pour trouver comment les avoir...à l’œil. Baisser des leviers, presser des boutons, respecter un ordres précis ou bien lever les yeux au plafond sont autant de solutions possibles selon la salle et le type de défi. Puisque le gameplay tourne essentiellement autour du contrôle de la caméra, il est assez amusant de devoir baisser la tête pour désactiver un interrupteur ou suivre du regard un objet tout en avançant pour le déplacer comme par magie. Le PlayStation Store indique d'ailleurs que le jeu peut être joué avec le PlayStation Move (non testé) pour plus d'immersion.

Le souffle s’envole

Contrairement aux autres titres du genre dont la progression est de plus en plus difficile à mesure que les puzzles se corsent, dans Pneuma on a davantage l’impression que les énigmes ont été disposées dans les salles de manière aléatoire. Ainsi, certains puzzles du chapitre supérieur sont aussi faciles voire plus simples encore que d’autres du précédent niveau. Rien de gênant en soi si ce n'est que nous ne ressentons pas cette montée en puissance dans la réflexion jusqu'à donner mal à la tête. Jamais infranchissables, les énigmes proposées ne sont que de petits remue-méninges sur lesquels on ne sèche jamais plus de quelques minutes. Par conséquent le jeu peut être vite bouclé et en deux heures à peine il est possible d'en terminer avec l'épilogue. Même si la durée de vie dépend de votre propension à résoudre les puzzles plus ou moins rapidement, elle reste globalement bien en-dessous de ce qu'on est en droit d'attendre d'un titre vendu à 14,99 euros sur le PlayStation Store.

 Pneuma : Breath of Life  - 4 Pneuma : Breath of Life  - 6 Pneuma : Breath of Life  - 1 Pneuma : Breath of Life  - 14

L'expérience est toutefois intéressante à vivre et lors d'une prochaine baisse de prix ou de son intégration dans la collection de jeux instantanée du PlayStation Plus, vous pourrez le parcourir sans honte. La réalisation est solide malgré l'apparition tardive des textures lors des chargements (propre à l'Unreal Engine), les mélodies sont reposantes, invitent au dépaysement et le contexte philosophique a le mérite d'exister à défaut d'être totalement convaincant.

test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    Le moteur Unreal Engine 4 n’est pas avare en reflets mais les textures auraient mérité un peu plus de finesse et le tout est extrêmement épuré.

  • Jouabilité

    8 / 10

    Le jeu repose uniquement sur les déplacements, le contrôle de la caméra et l’usage de deux boutons. Le reste, c’est de la réflexion.

  • Son

    8 / 10

    Le doubleur est habité par son personnage (même s’il parle trop vite à notre goût) et les sonorités nous transportent sur le mont Olympe.

  • Durée de vie

    3 / 10

    Environ deux heures pour le terminer et à peine plus si vous séchez sur une énigme, le temps de trouver la soluce sur le net.

  • Fun

    7 / 10

    Pneuma a le mérite de proposer une expérience différente qui fait réfléchir tout en y mettant la forme via les doublages et de beaux graphismes.

• De beaux graphismes
• De bonnes musiques
• On réfléchit un peu

• Durée de vie trop courte
• Rarement difficile

6.5 / 10

Verdict

Pneuma signifie en grec ancien « âme, souffle de vie » et le titre de Deco Digital renvoie immédiatement à une réflexion introspective et philosophique véhiculée par un narrateur bavard et illuminé qui ne nous lâchera plus du début à la fin du jeu. Ce remue-méninges possède en plus un habillage soigné grâce à l’Unreal Engine 4, et une bande son mélodieuse qui colle bien à l'ambiance antique qui émane des décors. Dommage que les puzzles assez faciles et peu nombreux écourtent la durée de vie en une session de deux ou trois heures maximum.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Avatar de Vincent
    Vincent
    le 9 juillet 2015 à 14h02


    NB : les membres du service PlayStation Plus bénéficient d'une remise de 20% dessus. Il passe à 11.99 euros au lieu de 14.99 euros.
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

 Pneuma : Breath of Life

Pneuma : Breath of Life

6.5 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité