> Vous êtes ici :

Test de King's Quest sur PS4

King's Quest

King's Quest

Avec un premier épisode sorti en 1984 (référence absolue du genre à l'époque) et un dernier en 1998, seuls les plus expérimentés d'entre vous connaissent la série King's Quest, une saga de jeux d'aventure type point'n click ayant sévi sur PC au siècle dernier. Le fait que Sierra (désormais propriété d'Activision) et le studio The Odd Gentlemen aient eu l'idée de ressusciter cette licence culte est donc une excellente nouvelle puisque ce retour permet de toucher un nouveau public tout en brossant les anciens dans le sens du poil avec un peu de fan service. Apprêtez-vous à (re)découvrir le royaume de Daventry sous son meilleur jour.

Quelques Graham de finesse…

Pour la résurrection de la licence King's Quest, Sierra a opté pour le format épisodique à la mode depuis que le développeur Telltale Games a mis les pieds dedans (Retour vers le Futur, Sam & Max et surtout The Walking Dead). On se retrouve avec une histoire scindée en cinq parties qui sortiront individuellement entre le 29 juillet et le début de l’année 2016, sans plus de précision sur la fréquence des sorties. Chaque épisode est vendu 9,99€ alors il est plus économique d’opter pour la saison complète proposée à 39,99€ et incluant en bonus un épilogue jouable supplémentaire et un thème pour le menu de votre console. L'aventure démarre avec le chapitre 1 baptisé La Voix du Chevalier que nous chroniquons ici. Pour le restant de l'histoire, nous nous contenterons de vous donner nos impressions à mesure de leurs parutions.

King's Quest - 18King's Quest - 16King's Quest - 14King's Quest - 17

Ce nouveau King's Quest opte pour une approche narrative originale uniquement constituée de flashbacks de la vie de Graham, un jeune homme maladroit désirant devenir chevalier de la garde du roi Edward de Daventry. C’est en réalité le vieux roi Graham, sorte de Gandalf au crépuscule de sa vie, qui raconte ses vieilles anecdotes à sa petite-fille Gwendolyne. De fait, nous savons déjà qu'il deviendra roi et qu'il survivra à son périple. Loin de spoiler l'histoire, cette perspective sous forme de transmission du savoir à la jeune génération offre un recul  suffisant pour apporter sagesse, nostalgie et émotion aux propos du vieux sage. Cela n'empêchera pas le jeune Graham d'échouer et de mourir régulièrement entre vos mains avant que la voix-off du vieillard ne vienne corriger les événements en vous renvoyant au dernier point de sauvegarde.

Le gameplay de ce titre fait dans le classique du jeu d’aventure type point’n click jouable à la manette. On dirige directement notre personnage à l’aide du stick analogique et en nous approchant d'éléments interactifs une petite icône en bas à droite de l'écran indique si on peut agir dessus, avec le bouton Croix, pour observer ou prendre l'objet en question. Le bouton Carré permet de fouiller l'inventaire pour sélectionner un objet à utiliser / combiner pour résoudre des énigmes et progresser dans sa quête initiatique. A certains moments le jeu décide de passer en vue intérieure, soit pour observer directement des éléments du décor, soit pour viser avec votre arc et décocher une flèche au bon endroit. Ces petits passages d'action sur rail s’agrémentent généralement de séquences de Quick Time Event où vous devez presser la bonne touche au bon moment pour réussir. Rien de bien compliqué dans l'ensemble, l'action n'est pas hyper-rapide et les énigmes ont parfois plusieurs solutions possibles pour ne pas sécher trop longtemps et assurer une bonne rejouabilité. Comme le fond du jeu se veut assez loufoque, avec de l'humour, des jeux de mots et du comique de situation, il n'est pas impossible de devoir utiliser des objets inappropriés pour résoudre une énigme. Un peu comme dans un Monkey Island ou d'autres classiques de LucasArts. Les fans apprécieront.

50 nuances de Graham

Ancré dans la mouvance « aventure graphique interactive » propre à cette génération (Life is Strange par exemple), ce nouveau King's Quest se frotte lui aussi à des choix qui construisent la narration. Ainsi à certains moments vous devez arbitrer de manière implicite entre les trois piliers que sont « courage », « sagesse » et « compassion » pour faire des choix et influer sur la suite de l’histoire. Le développeur promet que nos actions auront des conséquences sur les chapitres suivants même s’il est évidemment trop tôt pour leur donner raison. S'ils disent vrai, la rejouabilité sera excellente puisque nous serons tentés de refaire une partie pour tester les autres approches. En attendant, ce premier chapitre peut déjà se vanter de proposer une durée de vie au-dessus de la moyenne pour le genre épisodique, avec une quête qui dure entre cinq et six heures selon votre propension à bloquer devant les énigmes proposées.

King's Quest - 8King's Quest - 9King's Quest - 4King's Quest - 2

Autant de bonnes heures à passer devant des graphismes de toute beauté, proches du dessin animé interactif puisque les planches peintes à la main ont été numérisées pour l’occasion. Le résultat à l’écran est saisissant, la forêt est touffue, les couleurs sont chaudes, les effets comme l'eau sont bien rendus et les personnages sont modélisés avec détails et animés avec classe. On a vraiment l'impression qu'un conte pour enfants prend vie sous nos yeux et seuls quelques freezes de micro-chargements entre deux portions du niveau nous rappellent que nous sommes devant un jeu vidéo. Les voix françaises sont correctes dans l'ensemble et permettent de s'immerger totalement sans avoir à lire du texte même si on suppose que les voix originales de Christopher Lloyd (le doc de Retour vers le Futur) et de Zelda Williams (fille de Robin Williams) sont de meilleure facture. Dommage qu'il ne soit pas possible de choisir sa langue dans le menu des options, ne serait-ce que pour tester. Enfin, les musiques alternant entre dynamisme pour les moments de bravoure et douceur pour les scènes d'émotion contribuent à rendre ce premier chapitre passionnant. Alors que nous avions pris l'habitude de n'avoir rien à jouer l'été, voici une raison supplémentaire d'éviter les coups de soleil en août.

test écrit par

  • Graphismes

    8 / 10

    Des décors dessinés à la main, des personnages hauts en couleurs et des animations dignes d’un dessin animé. Un magnifique conte pour enfants interactif.

  • Jouabilité

    8 / 10

    Une prise en main facilitée par la présence d’icônes contextuelles en bas de l’écran si une interaction est possible. Quelques petits freezes entre certaines zones.

  • Son

    8 / 10

    Une bande originale adaptée aux situations et des doublages français corrects mais sans possibilité de switcher vers la version originale depuis le menu.

  • Durée de vie

    8 / 10

    Entre cinq et six heures pour boucler l’épisode, c’est plus que la moyenne et ça promet un jeu final aux alentours d’une trentaine d’heures de jeu.

  • Fun

    8 / 10

    Pas avare en jeux de mots et en situations loufoques, King's Quest renoue avec la tradition des point’n click amusants qu’on trouvait sur PC dans les années 90.

• Humour, réflexion, émotion
• La réalisation, la durée de vie
• Des choix à faire

• L’attente entre les épisodes
• Pas de choix VO / VF

8 / 10

Verdict

Ressusciter la série King's Quest sans se mettre à dos les nostalgiques de la belle époque était une entreprise périlleuse pour The Odd Gentlemen, mais le studio américain y est parvenu haut la main et s’en sort même avec les honneurs. Ce premier chapitre nous transporte dans un véritable dessin animé interactif où humour, aventure, réflexion et émotion s’entremêlent pendant cinq à six heures. La narration habile, partagée entre deux époques, est bien construite et la présence de choix à faire promet de façonner sa propre histoire dans les prochains chapitres. Chose que nous vérifierons dans les mois à venir.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Avatar de -virus-
    -virus-
    le 1er août 2015 à 02h19


    Pas mal enfin un test ! Je suis tombé dessus sur le Store et je ne trouvais aucun vrai test dessus donc j'hésitais à l'acheter. Je pense peut être attendre le second épisode pour voir si les choix ont un réel impact sur l'aventure mais en tout cas il me dit bien ce jeu :) Merci pour ce test ;)
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

King's Quest

King's Quest

8 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité