Test de Guns, Gore & Cannoli sur PS4

 Guns, Gore & Cannoli

Guns, Gore & Cannoli

Guns, Gore et Cannoli est sorti le 30 avril sur PC et le 25 septembre sur Xbox One. Il débarque enfin sur le PlayStation Store de la PlayStation 4 ce mardi 8 décembre pour la plus grande joie des amateurs d'explosions crâniennes. Ce shoot en 2D au look de BD dessinée à la main nous place sous le chapeau d'un tueur à gage durant les années 20 qui découvre que prohibition rime avec invasion de zombies. De quoi se fendre la poire, seul ou à plusieurs, autant qu'on fend des têtes.

Il était une fois, une fois

Ne s'embarrassant pas d'un scénario complexe mais suffisant pour justifier une énième invasion de morts-vivants, le jeu de Crazy Monkey Studios raconte le périple que va vivre Vinnie Cannoli, un tueur à gage de retour dans la ville de Voyouville à la recherche d'un homme de main porté disparu et réclamé par le parrain local. Sur place, il va rapidement se rendre compte que les zombies ont pris le contrôle de la cité au grand dam de la pègre locale, de la police et de l'armée. Heureusement pour vous, notre héros est venu armé…

Guns, Gore et Cannoli est un shoot 2D dans la lignée d’un Metal Slug. On progresse à pied dans les différents quartiers de la ville via un scrolling horizontal, explorant des niveaux  variés (des classiques égouts au pont métallique en passant par le bar de strip-tease et les bâtiments délabrés) tout en atomisant les ennemis qui croisent notre chemin. Les cadavres ambulants sont assez différents pour créer la surprise au fil de la progression tout en représentant un danger de plus en plus grand. Des simples rampants on passe rapidement à ceux qui vous tirent dessus, qui se protègent derrière des panneaux d’homme-sandwich, qui chargent, courent, volent à l'aide de ballons, lancent des tonneaux ou vous crachent dessus. Les survivants que vous croiserez ne vous prêteront pas main forte, bien au contraire, et représentent une plus grande menace encore : les mafieux armés jusqu'aux dents et les militaires suréquipés (satanée grenades à gaz !) vous donneront plus de fil à retordre que les marcheurs.

 Guns, Gore & Cannoli - 3 Guns, Gore & Cannoli - 4 Guns, Gore & Cannoli - 1

Vous n’êtes de toute façon pas démuni et vos armes vous apportent du répondant : pistolet, fusil double canon, Tommy Gun, fusil à pompe, magnum, lance-flammes, lance-roquettes, mitrailleuse lourde ou encore l’électrocuteur imposent le respect. Un coup de savate est même placé sur le bouton Rond pour vous dégager d’une morsure imminente. Débloqué à mesure de votre progression et complété par des grenades et des cocktails Molotov, votre arsenal éparpille les corps devant vous façon puzzle, le jeu ne gérant pas le tir à 360°. Les têtes explosent et répandent leur contenu sur le sol, les corps enflammés tombent en cendres dans une jolie animation et les squelettes électrocutés choient comme des dominos. N'y allant pas avec le dos de la cuillère question violence visuelle, les graphistes de Claeys Brothers et les animateurs s'en sont donnés à cœur joie pour rendre le jeu gore à souhait (d'où le titre) tout en préservant un style bande dessinée (la fierté nationale après tout) en décalage avec l'ambiance mature. Le résultat est convaincant, les niveaux sont jolis, les animations détaillées et la bande son jouant sur les clichés italiens nous transporte à Pizza del Arte.

Une proposition qu’on ne peut pas refuser

Jouable en solitaire au prix d'une difficulté parfois bien sentie en mode normal, le jeu devient tout de suite plus convivial et accessible à plusieurs. Ce run & gun offre ses charmes à quatre joueurs sur le même écran (mais pas en réseau), chacun dans la peau d'un malfrat à l'apparence physique propre. Différents skins sont proposés, y compris des ersatz de héros cultes tels que le Terminator de Schwarzenegger et le Rambo de Stallone. Les différences s'arrêtent là puisque les personnages se jouent tous de la même façon et ne jouissent pas de compétences ou de caractéristiques propres. C'est sans doute le seul vrai reproche qu'on peut faire à ce défouloir basique mais ô combien agréable : son relatif manque de profondeur. L'extermination de grappes de morts-vivants ne donne lieu à aucun scoring pour nous motiver à varier les exécutions, les armes ne sont pas évolutives (on ne peut pas augmenter les dégâts, la taille du chargeur ou la vitesse de rechargement par exemple) ni les caractéristiques de notre héros alors que la plupart des jeux du genre ne se privent pas pour proposer des barres de vie évolutives ou des secrets planqués dans les décors. Ici, terminer le jeu et survivre aux boss retors est déjà un challenge qui se suffit à lui-même.

 Guns, Gore & Cannoli - 5 Guns, Gore & Cannoli - 2 Guns, Gore & Cannoli - 7 Guns, Gore & Cannoli - 8

Les développeurs ont quand même incorporé un mode Joueur contre Joueur également jouable jusqu'à quatre sur le même écran. Sur sept cartes représentant des décors de la campagne historique, vous devez shooter vos amis pour atteindre la limite du score avant les autres. Les parties sont paramétrables (choix des armes, de la durée des parties, du nombre de tués, rajout de bots) mais impossible d'incarner un zombie ou un monstre alors le gameplay ne change pas tellement de la campagne. Après quelques parties, pas sûr d'y revenir.

test écrit par

  • Graphismes

    8 / 10

    Une réalisation 2D façon BD dessinée à la main qui ne lésine pas sur les effets gore pour toucher son public.

  • Jouabilité

    7 / 10

    La prise en main est aisée et se limite à un bouton de tir et un de saut. Le tir uniquement devant nous peut gêner et les décors peuvent masquer un ennemi.

  • Son

    7 / 10

    Des doublages anglais avec l’accent rital et des musiques traditionnelles italiennes comme on en entend dans les pizzerias.

  • Durée de vie

    7 / 10

    Comptez cinq à six heures pour traverser le mode histoire et une poignée de minutes en plus pour tester le mode versus. Aucune raison d’y revenir ensuite.

  • Fun

    8 / 10

    Un défouloir aussi beau que bon, à partager à quatre, pour une petite dizaine d'euros, ce serait dommage de passer à côté.

• Jouable à quatre
• Le style BD réussi
• Un bon défouloir

• Pas de jeu en réseau
• Mode versus anecdotique
• Pas de tir à 360°

7 / 10

Verdict

Sans inventer le fusil à canon scié, Guns, Gore & Cannoli fait exactement ce qu'on attend de lui : nous divertir. Prétextant une invasion de zombies durant les années folles, le titre de Crazy Monkey Studios nous livre une action bien grasse et violente qu'on prendra plaisir à parcourir à plusieurs durant les cinq-six heures qui nous séparent du générique de fin. Sans le moindre score, secret, ni évolution de nos armes ou de notre personnage, le shoot est réduit à sa plus simple expression pour taper dans le fun immédiat, sans prise de tête ni réflexion. Avec une réalisation aussi chaleureuse, c'est une proposition à ne pas refuser.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

 Guns, Gore & Cannoli

Guns, Gore & Cannoli

7 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité