Test de Disgaea 5 : Alliance of Vengeance sur PS4

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance

La série des Disgaea a cela de particulier que si l'on a joué à un épisode de la série, on a plus ou moins joué à tous les autres. Et avec Disgaea 5 : Alliance of Vengeance, ça se ressent encore plus, tant on a l'impression que rien n'a changé. Écrire une critique élaborée de ce jeu est aussi simple que d'écrire une critique d'un FIFA ou d'un Call of Duty, donc on va juste se limiter à l'essentiel. Okay ? Bien.

Disgaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeaeargh

La série a toujours eu le don de proposer des histoires sortant du lot. Avec le premier, on avait un seigneur du mal voulant être le Maître du Netherworld, le deuxième proposait de lever une malédiction sur la famille du héros, le troisième nous mettait dans les bottes d'un enfant se rebellant contre son père dans un cadre très scolaire et le dernier (si on excepte Disgaea D2) nous faisait faire la connaissance d'un vampire s'empiffrant de sardines. Avec ce cinquième épisode on a... un héros solitaire parti venger sa famille d'un empereur ayant pris possession de la majorité du Netherwolrd... Autant dire que l'intrigue surfe sur les tendances scénaristiques actuelles plutôt que de les prendre à contre-pied, ce qui est légèrement regrettable quand on a fait les épisodes précédents.

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance - 10Disgaea 5 : Alliance of Vengeance - 11Disgaea 5 : Alliance of Vengeance - 9Disgaea 5 : Alliance of Vengeance - 8

Ceci dit, aussi classiques soient les personnages et l'intrigue, l’histoire se suit sans trop de déplaisir, grâce notamment à des dialogues bien drôles et un casting assez bien équilibré où tout le monde peut jouer sur les faiblesses de l'autre et ainsi balancer des répliques cinglantes. À noter que certains de nos confrères ont pointé une traduction française abominable – jouant systématiquement à mes jeux en anglais, je ne peux rien dire là-dessus... En tout cas, je peux dire que la traduction anglaise est très bonne.

V has come to...

Le gameplay de Disgaea 5 ne change pas par rapport aux autres épisodes. Le système de jeu façon tactical-RPG est toujours présent, les Geo Symbol aussi, les tours de personnages improbables, les Magichange, l'Item World, les prinnies, le niveau 9999 et les nombres impossibles également. Ce qui est nouveau en revanche, c'est justement le système de revanche/vengeance.

Au fil des gnons donnés et reçus, une barre se remplit petit à petit. Une fois pleine, le personnage entre automatiquement en mode Revenge, lui permettant de faire plus mal, de se prendre plus de coups, de pouvoirs utiliser n'importe quelle attaque spéciale pour un point de magie (très utile pour les faire monter plus rapidement). Et si le personnage est un Overlord, il peut utiliser une capacité spéciale très utile pouvant renverser la vapeur en quelques tours. À noter que les ennemis aussi peuvent entrer en mode Revenge et les neutraliser à ce moment-là peut faire gagner des fragments de puissance, qui permettent de définitivement booster les statistiques d'un personnage. Bref, le système de combat est extrêmement complet, complexe et versatile, récompensant l'expérimentation de manière conséquente.

Contexte de rébellion et guerre civile oblige, il est possible de capturer les adversaires afin de les convertir à notre cause, si ce ne sont pas eux qui nous rejoignent en premier. Ainsi, il est possible de les interroger pour obtenir de l'aide et de les utiliser soit pour gonfler les rangs de l'armée principale (et faire des roulements avec les personnages les plus faibles), soit pour les assigner à des escouades permettant de répondre au mieux aux besoins de la base. Vous pouvez même les envoyer en brigades d'exploration afin de les faire gagner en niveau tout en rapportant des objets très utiles. Il y a aussi une cuisine qui permet de préparer des petits plats avant une bataille et ainsi gagner des bonus temporaires très utiles, des quêtes qui permettent de débloquer plus de classes ainsi que des objets bien utiles, un jeu de plateau où l'on peut augmenter les stats des personnages et plein d'autres options qui rendent la progression moins monotone et répétitive. Puisque, fatalement, le but est bien évidemment d'atteindre le plus haut niveau pour ensuite attaquer sereinement le post-game, car le scénario n'est rien de plus qu'un tutoriel d'une trentaine d'heures.

All your base are belong to us

La série des Disgaea a toujours été réputée pour être « pauvre graphiquement ». Encore une fois, c'est le cas, avec un épisode PS4 reprenant au pixel près le moteur élaboré pour Disgaea 4. Est-ce un mal ? Pas tant que ça, puisque la puissance de la console permet au jeu de tourner sans jamais ralentir et surtout d'afficher un nombre assez important d'ennemis sur la même carte tout en offrant des animations d'attaque encore plus débiles et impressionnantes. Ceci dit, on garde toujours ce petit problème de caméra isométrique parfois mal placée et qui cause des petits problèmes de lisibilité çà et là, mais globalement, on s'en tire toujours très bien.

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance - 19Disgaea 5 : Alliance of Vengeance - 15Disgaea 5 : Alliance of Vengeance - 16Disgaea 5 : Alliance of Vengeance - 21

Niveau musiques, par contre... Tenpei Sato nous a habitué à des bandes son géniales et étranges, et même si avec cet épisode ça ne change pas trop, une décision impardonnable a été prise : celle d'inclure une chanson dans le hub. Sachant que l'on y passe beaucoup de temps, ça tape vite sur le système. Et le pire, c'est que c'est mal chanté ! Pour le public japonais, une chanson mal chantée en anglais, ça passe, au même titre qu'une chanson japonaise mal chantée pour eux est pour nous une excellente chanson. Mais pour le public Occidental, ça ne passe pas du tout. Et on est obligé de l'entendre constamment, au point que l'on finit par se détester lorsqu'on se met à la fredonner accidentellement sous la douche...

test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    Les sprites sont vraiment bien dessinés et animés. Les décors, eux, sont basiques au possible, mais sont très variés et ça ne rame pas, donc ça passe.

  • Jouabilité

    9 / 10

    En dehors de rares problèmes de caméra, l'action est lisible et même si on peut s'y perdre au début, les options proposées rendent le gameplay plus que versatile.

  • Son

    6 / 10

    Deux points en moins pour la chanson de hub qui sort par les oreilles. Autrement, le reste conserve l'esprit de la série, même si ça n'est pas vraiment mémorable.

  • Durée de vie

    10 / 10

    Le « tutoriel/scénario » peut se suffire à lui-même du haut de ses 20/25h, mais le post-game, lui, permettra de rendre le ratio temps de jeu/argent dépensé plus qu'intéressant.

  • Fun

    9 / 10

    Malgré un scénario un poil moins risqué que celui des autres épisodes, le jeu reste fun, grâce notamment à un gameplay plus que solide.

• L'esprit de la série
• Le gameplay versatile
• Les guerriers lapins

• LA P@#$¤£ DE MUSIQUE DU HUB
• Répétititititititititif
• Un scénario vu et revu

8 / 10

Verdict

Disgaea 5 n'est peut-être pas le meilleur épisode de la série, mais il n'en reste pas moins un excellent tactical qui occupera pendant plusieurs semaines si on décide de s'y investir pleinement. Ceci dit on espère vraiment que les scénaristes de Nippon Ichi décideront de revoir leur copie pour Disgaea 6, histoire d’offrir un vrai scénario original et bourré d'idées « nouvelles » qui offriront un tutoriel digne de ce nom. Il serait aussi bienvenu que les traducteurs français aient plus de temps et d'argent pour peaufiner leur travail, afin que les joueurs anglophobes puissent profiter à fond de l’aventure.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance

8 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité