Les news PS3 de Sony en intégralité

>Vous êtes ici : Accueil » PS3 » LEGO Le Seigneur des Anneaux » Test

Test de jeu / PS3 / LEGO Le Seigneur des Anneaux

LEGO Le Seigneur des Anneaux

LEGO Le Seigneur des Anneaux

FaceBook Twitter
Envoyer

Démarrée il y a plus de dix ans (déjà !) au cinéma, la trilogie du Seigneur des Anneaux refait parler d’elle en cette fin d’année 2012 à l’occasion de la sortie de The Hobbit : Un Voyage Inattendu dans les salles obscures. Ce premier volet d’un nouveau trio de films basé sur les livres de J.R.R. Tolkien – et toujours réalisé par Peter Jackson - a relancé la machine au point de voir TT Games s’atteler à un jeu vidéo LEGO consacré à la première trilogie. Il faut dire que la saga culte se prête parfaitement au concept et mérite largement sa place aux côtés de Star Wars, Indiana Jones, Harry Potter ou Pirates des Caraïbes.

Une brique pour les gouverner tous

Comme son nom le suggère, le jeu vidéo LEGO Le Seigneur des Anneaux couvre les trois films : La Communauté de l’Anneau, Les Deux Tours et Le Retour du Roi. Après une scène d’introduction épique durant laquelle on prend part à la bataille dantesque entre Sauron et Isildur, le jeu démarre à Hobbitbourg dans les pieds nus de Frodon Saquet. Rapidement épaulé par son acolyte Sam Gamegie, puis par Merry et Pipin, notre petit homme va devoir quitter sa comté natale pour détruire un anneau magique (mais diabolique) qu’il a reçu en héritage. Sans rentrer dans les détails de l’histoire (plongez-vous dans les livres / films pour cela), le jeu arrive parfaitement à résumer cette longue quête par l’intermédiaire de nombreuses cut-scenes fidèles aux films (avec certains doubleurs officiels pour les personnages, puisque les LEGO parlent désormais) bien qu’agrémentées de gags visuels dans la pure tradition de la série.

LEGO Le Seigneur des Anneaux - 1LEGO Le Seigneur des Anneaux - 2LEGO Le Seigneur des Anneaux - 8LEGO Le Seigneur des Anneaux - 3

Très vite on incarne l’ensemble de la communauté de l’anneau en version brique danoise, chaque personnage ayant ses propres compétences : les Hobbit peuvent se glisser dans des petites trappes, l’épée d’Isildur brise certains sceaux, Legolas peut utiliser son arc et sauter plus haut… Il faut donc régulièrement alterner entre les bonhommes disponibles en fonction des obstacles rencontrés dans les niveaux. En matière de gameplay, cet énième LEGO n’a pas inventé l’eau chaude et se contente, avec talent, de rééditer une recette connue de tous : destruction des décors, combats contre des Uruk-Hai, actions précises à réaliser et extermination de boss. Pour autant la mayonnaise prend immédiatement en raison d’un level design toujours aussi inventif qui trouve des challenges dans des scènes qui en étaient dénués dans les films, et qui incite à refaire les niveaux une seconde fois en mode Jeu Libre : en mode Histoire les personnages du casting n’ont pas toujours les compétences nécessaires pour atteindre les zones secrètes, et il faudra donc revenir avec un plus large éventail de têtes pour débloquer les célèbres briques rouges.

LEGO Le Seigneur des Anneaux - 7LEGO Le Seigneur des Anneaux - 5LEGO Le Seigneur des Anneaux - 4LEGO Le Seigneur des Anneaux - 9

Le mix entre plateforme, puzzle et action fonctionne à la perfection, aussi bien en solitaire qu’en coopération. Si l’intelligence artificielle est suffisamment autonome pour ne pas nous gêner en solo, c’est surtout en écran partagé que le jeu délivre tout son potentiel de fun. LEGO Le Seigneur des Anneaux est typiquement le genre de titre à se faire en couple, entre amis ou entre frères et sœurs pour s’éviter le changement intempestif de personnage et pour maximiser l’efficacité de certaines manœuvres. Ce volet s’y prête d’ailleurs plus que les précédents, notamment pour certaines scènes durant lesquelles les deux joueurs sont dans deux lieux différents (l’écran reste alors coupé en deux par une ligne verticale). Dommage que les défauts récurrents de la série soient toujours présents : caméra parfois trop proche ou trop lointaine, séparation anarchique de l’écran ou absence de flèche au-dessus des personnages dans les batailles les plus chargées.

LEGO centrique

L’aventure s’étend sur 18 niveaux (6 par film) à enchainer d’une manière chronologique. Alors que les jeux LEGO Stars Wars ou même LEGO Pirates des Caraïbes permettent de parcourir les longs métrages dans l’ordre de son choix, la trilogie de Peter Jackson – à l’instar du récent LEGO Batman 2 - impose de suivre la trame scénaristique. Pourquoi un tel choix ?

D’une part pour comprendre l’histoire, mais surtout parce que la Terre du Milieu s’ouvre progressivement au joueur, à mesure de sa progression dans le scénario. Comme la ville de Gotham City dans le dernier jeu de TT Games, il est possible d’évoluer librement dans ce monde ouvert à la recherche de personnages supplémentaires à acheter, de trésors à dénicher (les fameuses briques) et de quêtes secondaires à accomplir pour des PNJ. Bien entendu, les proportions ont été réduites de façon à rejoindre rapidement deux points de la carte à pieds ou à dos d’animal. Il existe même des téléporteurs (les pierres-à-la-carte) à débloquer pour se déplacer instantanément.

LEGO Le Seigneur des Anneaux - 6LEGO Le Seigneur des Anneaux - 13LEGO Le Seigneur des Anneaux - 11LEGO Le Seigneur des Anneaux - 10

Outre la trame principale qui vous fera déjà voir du pays durant une bonne dizaine d’heures, les explorateurs tripleront facilement cette durée de vie en fouinant un peu partout à la recherche de trésors. Comme dans les précédents volets de la série, une bonne partie de l’intérêt du jeu repose sur la collection des briques, des pièces et des coffres. Pourtant dans ce titre, la collectionnite aigüe ne sert pas qu’à flatter l’égo du joueur, elle a un impact direct sur le gameplay par l’intermédiaire des briques en mithril. La Terre du Milieu contient pas moins de 250 briques grises (en plus des rouges) que vous devez collecter pour le forgeron du village. L’artisan transformera alors cette matière première en objets spéciaux à équiper, à utiliser ou à donner aux habitants qui vous les réclament, à condition d’avoir récupéré le plan de fabrication.

Pour une fois les personnages LEGO possèdent un inventaire accessible à tout moment en laissant appuyer le bouton Rond, leur permettant d’avoir plusieurs cordes à leur arc sans forcément changer de bonhomme. Par exemple Sam peut sortir son amadou pour faire du feu, sa pelle de jardin pour faire pousser des plantes ou sa poêle à frire pour faire à manger quand Merry peut sortir sa canne à pêche pour chopper du poisson. Des objets en mithril trouveront aisément leur place dans les sacs des gars, comme ces gants qui permettent à n’importe quel personnage de se suspendre aux perches. On est ainsi poussé à la recherche et l’investissement est enfin récompensé autrement que par l’obtention de trophées. Une précieuse attention.



test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    Textures réalistes pour les décors et les éléments naturels, plastique luisant pour les objets interactifs et les personnages. Quelques bons effets spéciaux et des expressions faciales amusantes sur les visages.

  • Jouabilité

    7 / 10

    La prise en main est sensiblement la même que par le passé avec les mêmes qualités et les mêmes défauts : même caméra parfois confuse à deux joueurs et actions contextuelles imprécises.

  • Son

    8 / 10

    Les thèmes musicaux de la trilogie sont toujours aussi grandioses et s’écoutent par plaisir. Les cut-scenes bénéficient de la plupart des doubleurs officiels français pour replonger dans l’histoire.

  • Durée de vie

    8 / 10

    Le joueur qui veut juste terminer les 18 niveaux en aura pour une dizaine d’heures. Celui qui veut explorer la Terre du Milieu et trouver tous ses secrets sera accaparé pendant une trentaine d’heures.

  • Fun

    8 / 10

    Les jeux LEGO restent des valeurs sûres à deux, celui-ci ne déroge pas à la règle et s’avère encore plus passionnant par son exploration poussée et ses quêtes secondaires. Replonger dans cette saga est un bonheur.

• Exploration libre de la Terre du Milieu
• L’inventaire et les objets à forger
• Toujours aussi amusant à deux

• Toujours pas de coop en ligne
• Caméra parfois épileptique à deux
• Le film The Hobbit absent

7.5 / 10

Verdict

Partant sur des bases solides qui ont fait leurs preuves sur d’autres licences, TT Games continue d’affiner son concept avec ce titre encore plus complet et divertissant que les précédents jeux. La retranscription de la trilogie en version brique est une totale réussite et l’exploration de la Terre du Milieu est un régal pour les aventuriers qui aiment fouiner partout à la recherche de trésors. En plus d’être un très bon jeu, LEGO Le Seigneur des Anneaux est sans conteste une des adaptations de la licence les plus intéressantes à ce jour.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

LEGO Le Seigneur des Anneaux

LEGO Le Seigneur des Anneaux

7.5 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 22.75 €

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité