Les news PS3 de Sony en intégralité


>Vous êtes ici : Accueil » PS3 » Le Testament de Sherlock Holmes » Test

Test de jeu / PS3 / Le Testament de Sherlock Holmes

Le Testament de Sherlock Holmes

Le Testament de Sherlock Holmes

FaceBook Twitter
Envoyer

Bien connue des amateurs de jeux d’enquête tendance point’n’click sur PC, la série Sherlock Holmes signe avec ce testament son sixième épisode développé par Frogwares. Sur PlayStation 3, c’est la première fois que le pensionnaire du 221B Baker Street pointe sa casquette à double visière, ce qui a nécessité l’aide du studio Spiders pour le portage. Après Arsène Lupin ou encore Jack L’Eventreur, le détective s’attaque à un suspect encore plus mystérieux : lui-même.

Une histoire passionnante

Un peu comme dans le film les Goonies, l’histoire du Testament de Sherlock Holmes commence quand des enfants en mal d’occupation explorent le grenier de leur maison à la recherche de trésors. A la place, ils tombent sur un ouvrage qui n’est autre que le journal secret du plus célèbre des détectives. A sa lecture commence la narration, avec en guise de tutorial la résolution d’un vol apparemment sans importance. L’affaire réglée, Sherlock Holmes s’attend à de nouveaux éloges de la part de la presse mais ne reçoit finalement qu’un article assassin écrit de la main d’un journaliste qui met à mal sa façon de procéder. N’étant apparemment pas affecté par les quolibets, Holmes et son acolyte de toujours  le Docteur Watson se rendent sur une autre scène de crime : celle du meurtre d’un évêque. L’enquête pourrait prendre une tournure habituelle si Watson n’était pas gêné par l’attitude de Sherlock, flirtant de plus en plus avec l’illégalité. Rapidement les choses vont se corser entre les deux hommes au point de mettre en péril leur amitié. Mais qu’arrive-t-il à Sherlock Holmes ? Comment expliquer son comportement désinvolte ? A vous de découvrir les réponses.

Le Testament de Sherlock Holmes - 45Le Testament de Sherlock Holmes - 46Le Testament de Sherlock Holmes - 44Le Testament de Sherlock Holmes - 42

La décente aux enfers de notre héros est au cœur de cette histoire vraiment très agréable à suivre et ce pour deux raisons : le jeu est entièrement doublé en français avec un talent certain (ce qui facilite le confort et la compréhension) et le rythme est mené tambour battant sans temps mort qui viendrait casser cette dynamique. Du coup on progresse pas à pas entre les différents lieux et les différentes étapes de notre aventure avec cette même volonté d’en savoir plus. Ce scénario ficelé comme une rosette de Lyon est accompagné d’un gameplay maitrisé (normal au bout du sixième épisode me direz-vous) qui alterne les phases incontournables d’une enquête : se rendre sur les lieux du crime, les explorer à la recherche d’indices, observer ces mêmes indices sous tous les angles, résoudre quelques puzzles, poser des questions aux éventuels suspects, rentrer au laboratoire pour faire des analyses et établir une théorie en remplissant un tableau de déduction.

La recherche d’indices est facilitée par la présence d’icônes contextuelles bien visibles à l’écran. Une main ou une loupe de couleur bleue signifie qu’il y a quelque chose à prendre ou à observer dans le décor. Une fois l’action réalisée (d’une simple pression du bouton Croix), l’icône devient verte pour la différencier des autres. Ce système, ergonomique et adapté au jeu à la manette rend la recherche à la troisième personne aisée en dépit des déplacements et des animations des personnages chaotiques. La fouille des cadavres donne lieu à des détails et à des gros plans glauques à souhait donnant à cette production un ton adulte bienvenu. L’ambiance est ainsi plus pesante que dans les Red Johnson’s Chronicles pour ne citer qu’eux.

Le Testament de Sherlock Holmes - 38Le Testament de Sherlock Holmes - 35Le Testament de Sherlock Holmes - 36Le Testament de Sherlock Holmes - 32

Si la recherche est aisée, la difficulté monte d’un cran pour résoudre les puzzles comme crocheter une serrure ou bidouiller un coffre-fort par exemple. Les trois niveaux de difficulté proposés permettent d’assouplir le challenge mais quand vraiment la résolution tarde à venir, vous pouvez toujours passer l’énigme d’une simple touche. Dans la catégorie « triche légère », il est également possible d’activer le sixième sens de Sherlock pour vous orienter vers la solution.

Les Experts : Londres

Le travail de terrain passe également par quelques interrogatoires simples présentés sous la forme d’une roue de questions / réponses à sélectionner à l’aide du stick analogique. Ce n’est pas un tête-à-tête avec observation méticuleuse des rictus comme dans L.A Noire mais c’est suffisant pour obtenir les informations souhaitées. Plus proche du bouquin que des films de Guy Ritchie, Sherlock utilise davantage son cerveau que ses poings dans le jeu, notamment dans son laboratoire. Les pièces à conviction y sont décortiquées à l’aide d’outils (pince, brosse, scalpel) et de lotions (eau, acide) pour les faire parler et les comparer entre elles. Les éléments liquides ont également droit à l’étude de leur composition chimique en les mélangeant à différents tubes à essais, le nombre et la couleur des pastilles obtenues déterminant la nature des produits. 

Le Testament de Sherlock Holmes - 29Le Testament de Sherlock Holmes - 27Le Testament de Sherlock Holmes - 26Le Testament de Sherlock Holmes - 31

Tous les résultats de votre enquête sont répertoriés dans un tableau de déduction. Celui-ci inventorie les informations objectives de vos investigations et les assemble pour en tirer trois conclusions possibles. A vous de trouver la solution la plus évidente dans le QCM et d’échafauder une piste à suivre jusqu’au coupable. Là encore la bonne solution apparait en vert et la progression est bloquée tant que vous n’êtes pas dans le vrai. Du coup, impossible d’échouer lamentablement dans votre enquête en allant arrêter un innocent. C’est l’histoire qui vous guide et non vos actes.

Remarquable dans le fond, Le Testament de Sherlock Holmes pèche un peu plus dans la forme, la réalisation oscillant trop souvent entre le bon et le moins bon. Du côté du bon, on peut saluer le travail réalisé sur les doublages français et la musique en parfaite adéquation avec la situation et l’ambiance de l’instant. La modélisation des intérieurs est plutôt classe, les pièces sont fouillées et détaillées. Malheureusement on ne peut en dire autant sur les extérieurs plus répétitifs et ternes. Les animations des personnages sont ultra-rigides, les déplacements sont poussifs, les visages sont aussi inexpressifs que celui de Jeremy Menez et le frame rate est inconstant. Toutes ces petites imperfections mises bout à bout nuisent tout de même à l’immersion. Nous sommes assez loin du rendu « film interactif » d’un Heavy Rain par exemple même si l’histoire, elle, vaut tout autant le détour.

Le Testament de Sherlock Holmes - 19Le Testament de Sherlock Holmes - 16Le Testament de Sherlock Holmes - 24Le Testament de Sherlock Holmes - 20



test écrit par

  • Graphismes

    6 / 10

    Les intérieurs sont détaillés mais les extérieurs sont juste passables, les personnages inexpressifs, les animations horribles et le frame rate inconstant.

  • Jouabilité

    7 / 10

    L’ergonomie est adaptée à la manette, le système de jeu avec des icônes qui changent de couleur est bien trouvé mais les déplacements sont poussifs.

  • Son

    8 / 10

    Les doublages français sont dans le ton et évitent de se farcir des lignes de lecture. La musique est toujours bien trouvée, dans l’ambiance de l’époque et du moment.

  • Durée de vie

    7 / 10

    L’impossibilité de se tromper dans ses déductions rend le jeu linéaire, mais malgré tout l’aventure respecte grosso modo les huit heures de jeu règlementaires.

  • Fun

    7 / 10

    Le genre est suffisamment rare sur PlayStation 3 pour ne pas passer à côté quand on aime les jeux d’enquête. L’aventure est prenante et les mécaniques bien huilées.

• Les doublages et les musiques
• Les puzzles à résoudre
• L’histoire est captivante

• Techniquement perfectible
• La raideur des personnages
• Pas de sauvegarde automatique

7 / 10

Verdict

Pour sa première enquête sur PlayStation 3, Sherlock Holmes nous laisse une bonne impression. La réalisation n’est pas la plus épatante de cet automne mais l’histoire centrée sur la personnalité complexe du détective anglais est suffisamment prenante pour lui pardonner ces petits écueils. Le gameplay suit à la lettre le guide du parfait petit détective avec ce qu’il faut d’énigmes retorses pour se creuser la cervelle. Les fins limiers peuvent se laisser tenter sans se poser de question.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Le Testament de Sherlock Holmes

Le Testament de Sherlock Holmes

7 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 49.9 €

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité