Les news PS3 de Sony en intégralité


>Vous êtes ici : Accueil » PS3 » Far Cry 3 » Test

Test de jeu / PS3 / Far Cry 3

[sommaire]

Natures et découvertes

Far Cry 3 gomme tous les défauts du deux - la malaria a disparu, les armes ne s’enrayent plus, les véhicules ne tombent plus en panne et l’intelligence artificielle est crédible – tout en conservant sa principale qualité : l’exploration d’un vaste territoire sauvage. Que ce soit à pieds, à la nage, ou à bord des douze véhicules couvrant terre (buggy, jeep), air (deltaplane, parachute) et mer (jet ski, bateau) la liberté est totale et on se surprend à perdre autant de temps à flâner pour le plaisir de piquer une tête ou pour regarder le soleil se coucher sur la mer (le cycle jour / nuit est géré). Ce dépaysement, sans temps de chargement, nous éloigne périodiquement de la trame principale par choix mais aussi par obligation. Plutôt que d’aller en ville acheter des vivres et des équipements dans une boutique, Jason s’est mis en tête de confectionner lui-même son matériel à partir de peaux d’animaux. Une longue partie de chasse commence alors pour avoir suffisamment de matières premières nécessaires à la fabrication de sacs, cartouchières et autres carquois pour porter plus d’objets, d’armes, de munitions ou de seringues. Niveau santé là encore Jason ne fait pas comme tout le monde et ne va pas simplement au magasin acheter des trousses de secours. A la place, il cueille des plantes rares, les mélange et en fait des seringues aux propriétés variables : récupération de santé, insensibilité temporaire ou résistances aux flammes. Rassurez-vous, si vous manquez de seringues, vous pouvez toujours vous soigner en bandant vos blessures. C’est un petit peu moins efficace, plus long à mettre en place mais infini.

Far Cry 3 - 32Far Cry 3 - 25Far Cry 3 - 24Far Cry 3 - 19

Des seringues, drogues et autres champignons hallucinogènes passeront de toute façon dans vos veines durant votre aventure. Entre votre Némésis Vaas qui vous colle aux basques, le docteur à la cafetière fêlée qui vous servira de soutien et Citra, l’intrigante chef Rakyat, vous aurez bien besoin d’un petit remontant de temps en temps. Le scénario vous en fera voir de toutes les couleurs (au propre comme au figuré) au gré de vos rencontres et les multiples rebondissements arrivent à tenir en haleine durant la vingtaine d’heures que dure votre mission de sauvetage. Bourré à craquer de possibilités, d’une liberté enivrante servie par une réalisation sublime et porté par un des méchants les plus charismatiques de cette génération, la campagne de Far Cry 3 ne pèche que par le côté répétitif de ses tâches annexes. Les activités cueillette, chasse, réparation de tours radio et prise d’avant-poste sont réglées comme du papier à musique et commencent à lasser au bout de quelques heures. Pour le reste, attendez-vous à une claque magistrale.

Previously on Far Cry 3

Le hit d’Ubisoft ne se contente pas d’offrir une énorme et passionnante histoire. C’est aussi un FPS calibré pour le multijoueurs, aussi bien en coopération qu’en compétition. Ainsi, on retrouve une campagne coopérative située chronologiquement six mois avant les mésaventures de Jason. Jouable jusqu’à quatre en ligne et à deux en écran splitté, on y incarne l’un des pensionnaires d’un navire qu’un capitaine peu scrupuleux a vendu aux pirates avec ses occupants comme marchandises. Bien décidé à vous venger – et accessoirement pour récupérer un gros tas de pognon – vous traquerez l’indélicat et ses sbires sur six niveaux. Contrairement à l’aventure solitaire, les niveaux sont plus scriptés et davantage portés sur l’action brute, l’exploration libre étant ici absente.

Far Cry 3 - 9Far Cry 3 - 10Far Cry 3 - 13Far Cry 3 - 14

On y trouvera néanmoins quelques défis et le même système de points d’expérience permettant aux naufragés de débloquer de nouvelles armes, des options de personnalisation ou des capacités spéciales. Bien pensé et suffisamment différent de l’histoire pour éviter la redite, ce mode coopération est un bon complément pour ceux qui veulent découvrir des anecdotes supplémentaires sur l’île et se préparer aux modes multijoueurs.

Au nombre de quatre, ces modes multi font dans le classique mais l’efficace. On retrouve l’incontournable Match à mort, le mode Domination - qui consiste à s’emparer du plus de points de contrôle que l’adversaire - et le mode Transmission dont l’objectif est de capturer des émetteurs et de les tenir pour commander des frappes tactiques. La palme de l’originalité revient au mode Brasier dans lequel il faut détruire les dépôts ennemis par les flammes. Mais attention, le feu se propage rapidement sur la carte et clôture progressivement des zones, recentrant le périmètre sur les affrontements. Niveau gameplay, on notera la présence de quelques trouvailles comme le gaz psyché qui provoque des hallucinations chez l’adversaire, un marqueur de cible pour indiquer l’emplacement de l’ennemi ou un cri de guerre qui confère un bonus temporaire à ceux qui l’entendent. Additionnez ces bonnes idées avec un éditeur de cartes et vous obtiendrez de quoi fragger un long moment, à condition que la communauté réponde présent.



test écrit par


‹ page précédente
  • Graphismes

    9 / 10

    Des îles paradisiaques immenses à explorer sans temps de chargement, un cycle jour/nuit superbe, des changements de météo sympas et des effets psychédéliques originaux.

  • Jouabilité

    8 / 10

    Prise en main immédiate pour les amateurs de FPS qui tomberont sur des affrontements pêchus et une conduite de véhicules fluide mais à la visibilité parfois discutable avec un pare-brise devant le nez.

  • Son

    8 / 10

    Des doublages français très bons voire irréprochables en version originale, quelques musiques quand il faut, des coups de feu percutants et des bruitages naturels discrets mais qui contribuent à l’immersion.

  • Durée de vie

    9 / 10

    Ceux qui aiment fouiner pourront passer plus de vingt heures sur l’archipel sans s’en rendre compte. Et il leur restera encore les six missions coopératives, le mode multi et l’éditeur de cartes.

  • Fun

    9 / 10

    Il y a toujours quelque chose à faire, à voir, à expérimenter dans ce jeu qui ravira aussi bien les bourrins qui veulent vider des chargeurs que les prédateurs qui chassent la meilleure des proies : l’homme.

• L’énorme terrain de jeu
• Le choix entre l’action et l’infiltration
• Une histoire portée par son méchant

• Libération tours / camps très mécanique
• Chasse obligatoire pour progresser

9 / 10

Verdict

Après un second épisode décevant, la série Far Cry est transcendée par ce troisième volet qui capte notre attention dès les premières secondes et ne la relâche qu’une vingtaine d’heures plus tard. Le cadre paradisiaque invite à l’évasion, le gameplay flirtant entre l’action brute et l’infiltration est d’une profondeur inespérée et l’histoire tient en haleine grâce à sa brochette de personnages bien barrés. Vaas est sans doute l’un des méchants les plus marquants de cette génération et confère à ce FPS une véritable identité. Les amoureux de frags ne resteront pas sur le carreau puisque Far Cry 3 possède suffisamment d’arguments pour les séduire : une campagne coopérative, quatre modes multijoueurs et un éditeur de cartes. Beau et complet, nous tenons là une nouvelle référence.

9 / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !


Lisez les critiques des lecteurs

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Far Cry 3

Far Cry 3

9 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 9.99 €

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité