Les news PS3 de Sony en intégralité

>Vous êtes ici : Accueil » PS3 » Dragon Ball Raging Blast 2 » Test

Test de jeu / PS3 / Dragon Ball Raging Blast 2

Dragon Ball Raging Blast 2

Dragon Ball Raging Blast 2

FaceBook Twitter
Envoyer

Les Super Saiyans reviennent pour la troisième fois sur PlayStation 3 dans leur version la plus complète sur console HD. Mais est-ce vraiment suffisant ?

Si l’enthousiasme autour du premier Dragon Ball Z Budokai avait suffit à relancer la popularité du manga d’Akira Toriyama dans le jeu vidéo, le soufflé est progressivement retombé à force de voir apparaître un nouvel épisode par an pendant sept ans. On ne compte pas moins de neuf apparitions de San Goku sur PlayStation 2 si l’on tient compte de Dragon Ball Z Sagas et Battle Stadium D.O.N, jamais sortis en Europe. La PlayStation 3 prend gentiment la relève avec déjà son troisième volet après Burst Limit et Raging Blast premier du nom. Que peut donc apporter ce nouveau cru qui justifierait son achat ?

Raging Blast 2011

Après l’accueil critique mitigé du dernier Raging Blast, nous n’étions pas certains de revoir Goku et ses amis sur PlayStation 3 aussi rapidement. Mais le succès en boutique (et le besoin d’argent) a convaincu Namco Bandai de rempiler pour une nouvelle saison. Nous voici donc avec le cru 2010 – 2011 de Dragon Ball sur consoles de salon.

Le principe du jeu est le même que l’an passé, à savoir des affrontements en un contre un dans une arène ouverte avec déplacements libres et interaction avec les décors. Contrairement à Dragon Ball Z Tenkaichi Tag Team sur PlayStation Portable qui ose - pour la première fois - les combats en équipe de deux contre deux, cette suite reste dans la tradition des affrontements d’homme à homme, tant pis pour l’audace et l’originalité.

Dragon Ball Raging Blast 2 - 105 Dragon Ball Raging Blast 2 - 104 Dragon Ball Raging Blast 2 - 103 Dragon Ball Raging Blast 2 - 102

Le Blu Ray offre bien entendu un contenu plutôt riche en modes de jeu aussi bien en solo qu’en multijoueurs. Pour la partie solo, nous espérions enfin tomber sur un mode Histoire digne de ce nom, plein d’innombrables cinématiques « comme à la télé » racontant avec précision toute la saga, des débuts de Dragon Ball à la fin de Dragon Ball GT. On se souvient tous de la narration d’une redoutable efficacité du premier Dragon Ball Z Budokai qui permettait même aux novices de comprendre l’histoire sans avoir jamais regardé le moindre animé. Au pire, on se serait presque contenté d’un jeu de plateau ou d’une carte en 3D à arpenter comme dans les Tenkaichi 2 et 3. A la place, le mode Galaxie se contente d’enchainer les combats de chaque personnage sans aucun lien scénaristique ni aucune justification, mais en gardant une certaine chronologie que seul le fan remarquera. Les premiers combats de Goku par exemple seront bien sûr contre Krilin, Raditz, Nappa et non pas directement en Super Saiyan 3 ou en fusion.

En clair, on sélectionne son personnage et une sorte d’arbre aux nombreuses ramifications guide vaguement nos affrontements suivant l’histoire de ce combattant. La difficulté des affrontements est progressive, et les conditions de jeu varient légèrement d’un combat à un autre. Commencer le combat en mort imminente et gagner, avoir un jauge de vie qui s’épuise au fur et à mesure ou au contraire une jauge de ki qui ne cesse d’augmenter sont autant de paramètres possibles. En cas de victoire, d’autres ramifications s’ouvrent, vous gagnez de nouvelles techniques et objets de personnalisation et vous débloquez de nouveaux personnages une fois l’arbre complété. Ce mode Galaxie est le noyau dur du jeu en solitaire et occupera les joueurs un long moment puisque chacun des 66 personnages uniques dispose de son arbre. Soyons honnêtes, certains combattants ne donnent pas envie d’être joués. Autant dire qu’il faudra répéter certains affrontements jusqu’à l’écœurement et parfois s’arracher quelques cheveux pour débloquer tout le casting. Limité aux combats et ne faisant en aucun cas honneur au scénario du manga, ce mode a le mérite d’être long mais diablement creux.

Dragon Ball Raging Blast 2 - 101 Dragon Ball Raging Blast 2 - 100 Dragon Ball Raging Blast 2 - 99 Dragon Ball Raging Blast 2 - 98

En solitaire, nous trouvons également un mode Zone de Combat qui correspond globalement à un mode survival sur plusieurs étages à gravir en enchainant des combats de plus en plus corsés. On retrouve aussi le mode Championnat du Monde pour réaliser des tournois entre amis, un didacticiel, un mode entrainement et un mode personnalisation pour placer les attaques et objets gagnés sur le perso de son choix. Enfin, le mode musée permet aux nostalgiques de lire les fiches des personnages, de regarder les images débloquées, des replays de combats, d’écouter les médiocres musiques du jeu et de voir quelques vidéos dont la version HD de l’OAV inédit en Europe : Plan d’Eradication des Super Saiyen.

En multijoueurs, direction les combats en écran splitté avec un personnage unique ou une équipe où un nouveau combattant prend la relève à chaque mort. En ligne, il est possible de se lancer dans des affrontements avec des personnages standards, des personnages aux capacités modifiées et dans un championnat du monde. Du très classique mais qui permet des affrontements à travers le monde.

Quoi de neuf docteur?

Côté gameplay, le jeu offre strictement la même panoplie de mouvements que dans les précédentes versions : les boutons L1 et L2 pour monter ou descendre dans les airs, le système de rush vers l’ennemi (plus lent cette année) ou encore les attaques spéciales sur le stick analogique droit. Chaque direction correspond à une attaque et une pression sur le stick lance l’attaque ultime. Toujours aussi forts, les différents rayons valent mieux qu’un combo au corps à corps, aussi est-il une fois de plus conseillé de se planquer le temps de recharger son ki et de faire pleuvoir l’apocalypse sur l’ennemi à distance. Les transformations en Super Saiyan se font en temps réel : vous choisissez la forme en pressant R2 et la touche correspondante. La seule innovation provient d’une furie dans laquelle le joueur peut entrer en pressant rapidement R1 quand sa jauge de ki est à son apogée. A ce moment-là le ciel devient gris, la musique change et les coups portés au corps à corps sont d’une puissance incroyable. Par contre, dans cette situation il est impossible de lancer des attaques à distance, ce qui équilibre le combat puisque l’opposant peut nous tenir éloigné par ses vagues d’énergie. Pour le reste rien de nouveau, les murs invisibles et les problèmes de caméra sont toujours de la fête.

Dragon Ball Raging Blast 2 - 96 Dragon Ball Raging Blast 2 - 95 Dragon Ball Raging Blast 2 - 92 Dragon Ball Raging Blast 2 - 90

A ce moment du test, vous devez vous demander ce qui justifie l’achat de cette version si vous avez déjà la précédente. Ce ne sera clairement pas son mode Galaxie ennuyeux ou son mode Zone de Combat réducteur. Ce sera peut être son mode multijoueurs en ligne qui redynamise les affrontements ou bien l’OAV inédit en version HD qui offre 30 minutes de joie. A la rigueur, ce sera son casting étoffé et sa réalisation graphique supérieure.

Depuis l’an passé, le casting s’est sensiblement renforcé avec de nouvelles têtes dont certaines sorties d’un tiroir magique comme le frère de Vegeta (créé en 2008) ou Hatchiyack, le boss de l’OAV justement. Le panel de combattants compte toutes les transformations possibles, y compris les fictives comme Broly en Super Saiyan 3, ce qui amène à une centaine de déclinaisons au compteur. Il y a de quoi faire mais encore une fois, le record de tête d’affiche est toujours détenu par Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 3 sur PlayStation 2 qui couvrait toute la saga.

Graphiquement par contre le jeu est un cran au-dessus avec des modélisations plus soignées, un cell shading du plus bel effet, des expressions faciales visibles sur les combattants, des dégradations physiques de leurs costumes en temps réel et des environnements plus destructibles. Les débris par exemples sont moins grossiers et restent un petit moment affichés, la texture de l’eau est crédible. Sans être à la hauteur d’un Naruto, le jeu entre vraiment dans l’ère de la HD pour notre plus grand plaisir. Pour le reste, on retrouve un jeu convenu, sans surprise ni audace et qui est à la limite du copier/coller de l’épisode passé.

Dragon Ball Raging Blast 2 - 85 Dragon Ball Raging Blast 2 - 84 Dragon Ball Raging Blast 2 - 82 Dragon Ball Raging Blast 2 - 70



test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    Des efforts de ce côté avec de meilleurs effets, une modélisation plus sérieuse, des dégradations physiques en temps réel et des expressions faciales crédibles.

  • Jouabilité

    6 / 10

    Les attaques spéciales sont trop faciles à réaliser, et les problèmes de caméra nuisent parfois au plaisir de jeu. Aucun changement notable depuis le précédent opus.

  • Son

    4 / 10

    Les voix japonaises sont disponibles dans les options mais les musiques sont de pire en pire chaque année. Que faut-il faire pour avoir les thèmes de l'animé ?

  • Durée de vie

    8 / 10

    L'absence de narration réduit le mode Galaxie à un vulgaire mode arcade dont les combats sont repris jusqu'à l'écœurement. Mais effectivement il faut du temps pour débloquer tous les personnages.

  • Fun

    6 / 10

    Les combats sont dynamiques mais le jeu reste sensiblement le même que l'année dernière, et donc toujours inférieur à Tenkaichi 3 sur PS2. Se faire le mode Galaxie avec chaque personnage est vite gonflant.

• Durée de vie énorme
• Améliorations graphiques
• OAV en HD inédit en Europe

• Problèmes de caméra
• Aucune narration
• La série fait du surplace

6 / 10

Verdict

Améliorations graphiques et casting un poil plus complet sont les deux seuls arguments de vente de cette suite qui n'apporte rien de vraiment novateur depuis Tenkaichi 3 sur PlayStation 2. Abandonnant toute narration pour se concentrer sur les combats, le jeu perd en plus son lien scénaristique avec le manga. Si vous possédez déjà l'épisode de l'an passé vous pouvez largement passer à côté. Si vous n'avez aucun jeu estampillé DBZ, procurez-vous plutôt l'épisode ultime sur PS2.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Dragon Ball Raging Blast 2

Dragon Ball Raging Blast 2

6 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité