Les news PS3 de Sony en intégralité


>Vous êtes ici : Accueil » PS3 » Dead Island » Test

Test de jeu / PS3 / Dead Island

Dead Island

Dead Island

FaceBook Twitter
Envoyer

[sommaire]

Personnages récurrents du petit monde vidéoludique, les zombies font aujourd’hui une nouvelle apparition sur PS3 dans la dernière production de Techland baptisée Dead Island. Introduit par un trailer ayant marqué les esprits, le jeu est peu à peu apparu comme un savant mélange de Dead Rising, Left 4 Dead et Resident Evil. Fait-il finalement honneur à ces prestigieuses références ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Autant être direct, ce n’est pas du côté de son scénario qu’il faut rechercher l’originalité de Dead Island. Après avoir sélectionné votre personnage parmi deux hommes (Logan ou Sam B) et deux femmes (Purna ou Xian), vous entrez dans le vif du sujet : l’histoire se déroule sur l’île paradisiaque de Banoi, située à quelques encablures des côtes de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, et votre aventure débute lors d’une soirée dansante organisée dans un hôtel de luxe. Alors que vous avez visiblement abusé des cocktails un videur vous reconduit à votre chambre, et vous vous effondrez sur votre lit avec la perspective d’un mal de tête carabiné au réveil... Seulement voilà, les choses ne se passent pas exactement comme prévu, et c’est un hôtel vide et sans dessus-dessous que vous découvrez le lendemain matin. Après seulement quelques minutes de déambulation dans le complexe désert vous entrevoyez enfin la raison du carnage : des zombies !

Une structure RPG-esque

Evidemment votre première tâche sera de vous mettre à l’abri de ces créatures assoiffées de sang. Heureusement pour vous un inconnu suit votre progression dans le bâtiment, et parvient à vous guider jusqu’à une poche de survivants bien décidés à s’échapper de l’enfer qu’est devenu Banoi. Parviendrez-vous à vos fins durant la grosse vingtaine d’heures que dure l’aventure ? Découvrirez-vous l’identité du mystérieux inconnu ? Comprendrez-vous comment les zombies sont arrivés sur l’île ? Nous vous laissons bien évidemment le plaisir de la découverte, mais sachez que les divers rebondissements de l’histoire ne sont pas vraiment surprenants, et que les cut-scenes façon film de série B manquent quelque peu de punch. Heureusement les missions qui vous attendent sont autrement plus prenantes !

Dead Island - 65 Dead Island - 64 Dead Island - 63 Dead Island - 62

Car à l’instar d’un Dead Rising, le jeu est divisé en plusieurs quêtes, principales ou secondaires, que vous activez en parlant aux différents PNJ croisés sur l’île. On note toutefois deux différences majeures avec le titre de Capcom : d’abord vous ne serez pressé ici par aucun chronomètre, ensuite le nombre de missions disponibles en même temps peut dépasser la dizaine. Bien entendu vous pouvez alors switcher de l’une à l’autre comme bon vous semble, donnant à l’ensemble un petit air d’Oblivion ou de Fallout.

De leur côté, les objectifs qui vous sont assignés sont conformes à ce que l’on pouvait attendre du contexte : aller aider un survivant assailli par des zombies, trouver de la nourriture, sécuriser un chemin jusqu’au refuge suivant, rétablir le courant ou récupérer de l’essence sont autant d’actions qui ne surprendront guère les habitués du genre.

Là où Dead Island se démarque en revanche, c’est dans les environnements servant de théâtre à l’action : si l’on avait jusqu’ici l’habitude de dézinguer du zombie dans des couloirs sombres ou en zone urbaine, on agit ici dans un décor de rêve et en plein soleil. Précisons tout de même que l’action ne se situera pas uniquement dans l’hôtel de luxe du début de l’aventure, et que vous découvrirez peu à peu les différentes facettes de l’île, avec notamment ses plages, sa jungle luxuriante et son village traditionnel. La carte est d’ailleurs très étendue, et c’est donc avec plaisir que l’on découvre rapidement la possibilité d’utiliser des voitures pour la parcourir. Pour les plus impatients, certains lieux importants comportent même une carte permettant de se téléporter d’un bout à l’autre de l’île.

Dead Island - 61 Dead Island - 60 Dead Island - 59 Dead Island - 58

Autre point important du jeu, vous n’aurez pas ici affaire à des légions de zombies marchant sur vous d’un pas lent et mal assuré. Non, vos adversaires seront en nombre bien plus restreint, mais certains d’entre eux se révèleront extrêmement vifs et vous sauteront dessus lorsque vous vous y attendrez le moins : frissons garantis, ce qui n’était pas arrivé depuis un bail dans un jeu labellisé « survival horror » !Des combats éprouvantsEvidemment, qui dit île infestée de zombies dit combats réguliers contre ces derniers. Contrairement à un Resident Evil dans lequel les armes à feu ont une place prépondérante, Dead Island s’inspire encore une fois de Dead Rising en privilégiant les armes de fortune : pagaie, pied de biche, manche à balai, clé de mécano ou batte de baseball vous seront d’une aide précieuse, chacun de ces objets disposant de caractéristiques propres en termes de dégâts et de solidité. Car toutes ces armes s’usent lorsqu’on les utilise, et il faut donc penser à les réparer dans un atelier ou à en changer régulièrement.
Dead Island - 43 Dead Island - 49 Dead Island - 46 Dead Island - 45
Au passage, précisons que le personnage choisi aura une influence directe sur l’efficacité des différents types d’armes. Ainsi, Logan, préfère les armes de lancer, Purna les armes à feu, Xian les armes tranchants, et Sam B les armes contondantes. Bien que chacun puisse se servir de toutes les armes existantes, le bonus de puissance octroyée par la compétence de base n’est pas négligeable.Le jeu étant présenté en vue subjective, les combats demandent d’aligner votre viseur sur une partie du corps de votre ennemi puis d’appuyer sur R1 pour déclencher votre attaque : une arme tranchante pourra ainsi déposséder un zombie d’un bras ou de sa tête, le rendant ainsi nettement moins belliqueux. Dans le cas où votre adversaire serait trop dangereux au corps-à-corps, il est aussi possible de viser avec L1 puis de jeter son arme avec R1 : pratique avec des couteaux ou des bonbonnes de gaz particulièrement lourdes ! Enfin, sachez que vous pourrez calmer les furieux qui foncent sur vous d’un bon coup de pied, les envoyant ainsi au sol avant de les piétiner en guise de coup fatal. Jouissif !Si vos ennemis vous attaquent rarement à plus de cinq ou six, il faut toutefois reconnaître que leur vélocité et leur agressivité en font de redoutables menaces : inutile de plonger dans la mêlée en distribuant des coups au petit bonheur la chance, il est préférable d’affronter les zombies les uns après les autres en visant le mieux possible. A vrai dire, une telle tactique permet aussi de gommer le seul petit problème des combats de Dead Island : lorsque vous affrontez plusieurs adversaires simultanément, il n’est pas toujours facile de cibler correctement tel ou tel zombie. De fait, on tape parfois dans le vide tandis que nos ennemis font décroître notre jauge de vie à vitesse grand V, et il arrive que l’on succombe en manquant deux ou trois attaques d’affilée.
Dead Island - 40 Dead Island - 39 Dead Island - 38 Dead Island - 37


page suivante ›
publicité

Infos Jeu

Dead Island

Dead Island

8 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 35.9 €

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité