Les news PS3 de Sony en intégralité

>Vous êtes ici : Accueil » PS3 » Darksiders 2 » Test

Test de jeu / PS3 / Darksiders 2

Darksiders 2

Darksiders 2

FaceBook Twitter
Envoyer
  • par
  • Plateforme : PS3
  • Date de sortie :21/08/2012
  • Développeur :Vigil Games
  • Distributeur :THQ
  • Thème :Guerre
  • Genre :Action
  • Nb de joueurs :1

[sommaire]

Sorti tout droit de l’imagination des développeurs de Vigil Games, le premier Darksiders a créé la surprise au début de l’année 2010. Cette nouvelle licence, puisant dans les écrits bibliques pour nous offrir un jeu d’action / aventure rythmé et intelligent fut salué par la critique et couronné de succès. Pour ce second volet attendu comme un des gros titres de 2012, c’est à Death, le frère de War, lui aussi cavalier de l’Apocalypse, qu’incombe la tâche de surpasser le premier volet. Alors, peut-on se fier à la mort pour faire du bon travail ?


Afin de comprendre les enjeux de cette suite, il est nécessaire de faire un point scénaristique sur la série. Depuis la nuit des temps, les armées des Enfers et des Cieux se mènent une guerre atroce. Une entité au dessus de ce conflit, le Conseil Ardent craignait que l’équilibre entre les 2 forces ne penche d’un côté ou de l’autre. Les deux camps se mirent à suivre les ordres du conseil et scellèrent une trêve sous la menace des 4 cavaliers de l’Apocalypse. Pendant ce temps, les hommes vinrent au monde, un troisième royaume fut créé. Le pacte de paix entre les Cieux et les Enfers fut marqué de 7 sceaux, qui pourraient être brisés quand le royaume des hommes serait prêt à prendre part à la guerre, celle de l’Equilibre.

De nos jours, un des 4 cavaliers de l’apocalypse débarque sur Terre avec dans son sillage une armée de démons, croyant que les sceaux avaient été brisé. Déchirée par la guerre, l’humanité fut anéantie et Guerre (War en anglais) fut jugé pour responsable par le Conseil puis condamné à être envoyé dans l’Abyss. Son frère Death (Mort en français), a pour but dans ce second opus de rétablir la vérité, d’innocenter son frère et de faire renaître l’humanité. Rien que ça !

Darksiders 2 - 26Darksiders 2 - 32Darksiders 2 - 29


Un nouvel Héros : Death

Vous l’aurez compris, cette fois le héros de cette suite n’est pas War mais le charismatique Death venu secourir son frangin. La différence saute aux yeux, le sauveur possède une toute autre classe avec le masque mortuaire qui recouvre son visage et ses muscles apparents. Il peut aussi compter sur deux alliés de taille dès le début de sa quête : son fidèle corbeau Dust qui indique le chemin au joueur perdu et sa monture Despair. Contrairement à Ruine dans le premier jeu, le canasson est accessible dès le début de l’aventure, en pressant simplement les boutons L1 + R1 dans les grands espaces. A nouveau cavalier, nouvelle méthode de combat. Si War avait une prédilection pour l’usage d’une épée démesurée, Death respecte quant à lui le cliché de la mort en se battant à l’aide d’une faux. Mais attention, pas une faux encombrante qui sert à découper le blé, on parle ici d’une faux séparable en deux lames (une dans chaque main) pour des découpages nets et sans bavure.


Darksiders 2 - 43Darksiders 2 - 47Darksiders 2 - 44Darksiders 2 - 46Darksiders 2 - 45


Pour autant, ce changement de protagoniste n’a pas tellement altéré le principe du jeu. On se retrouve une nouvelle fois en présence d’un jeu d’action / aventure inspiré des références du genre comme les incontournables God of War ou Castlevania : Lord of Shadow. Bien décidé à accomplir sa double mission, Death mettra en pièce les obstacles qu’il rencontrera sur son chemin. Ainsi le jeu fait la part belle aux affrontements contre des créatures griffues, volantes, en armures, arachnoïdes, à poil, à écailles et j’en passe. Pour se faire, on peut compter sur les bonnes vieilles recettes familiales : le bouton Carré pour donner des coups de faux, le bouton Triangle pour utiliser son arme secondaire, le bouton R1 pour esquiver les attaques et le bouton Rond pour effectuer des mises à mort quand l’occasion se présente (attendez que la touche s’affiche au dessus de l’adversaire). Les combinaisons de touches donnent des enchaînements dévastateurs alors mieux vaut passer par une phase d’apprentissage des combos avant de se lancer dans le grand bain.


La caméra est libre, peut être orientée avec le stick analogique droit, mais va cibler automatiquement la proie la plus proche quand vous pressez le bouton L2. L’intérêt du verrouillage est double : éviter de frapper dans le vent et faire apparaître la barre de vie de son adversaire. Comme son frère, Death peut également utiliser des attaques magiques (à assigner à la combinaison L1 + une touche) et une compétence spéciale (l’usage d’un flingue par exemple) à placer sur le bouton R2. Enfin, notre cavalier peut revêtir pendant un court instant sa forme apocalyptique quand sa jauge de furie est pleine. En pressant L1+R2, la vraie faucheuse irradie l’écran de sa présence mystique, délivrant un sentiment de toute puissance au joueur qui n’a jamais été aussi content d’être du côté des morts.


Plus nerveuses que son prédécesseur – au point de ne plus arriver à situer Death dans la mêlée générale - les scènes d’action de Darksiders 2 se hissent sans problème à la hauteur des ténors de la catégorie. Les combats contre le menu fretin sont anecdotiques mais les affrontements dans des zones fermées ou contre les boss et demi-boss de tailles conséquentes resteront en mémoire. Mais cette action débridée ne doit pas éclipser une part toute aussi importante de son gameplay : l’aspect RPG.


Darksiders 2 - 41Darksiders 2 - 38Darksiders 2 - 34Darksiders 2 - 37



page suivante ›
publicité

Infos Jeu

Darksiders 2

Darksiders 2

8.5 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 48.99 €

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité