> Vous êtes ici :

Test de jeu / PS3 / Borderlands 2

Borderlands 2

Borderlands 2


[sommaire]

Après un premier opus chaleureusement accueilli par la critique et le public, Gearbox transforme Borderlands en série avec un deuxième épisode largement calqué sur son prédécesseur. Y a-t-il tout de même suffisamment de nouveautés pour éviter l’impression de redite ? Réponse dans les lignes qui suivent.

A priori les choses débutent dans Borderlands 2 de la même manière que dans le premier volet : après une séquence d’introduction bien sentie qui met immédiatement en exergue l’humour noir et déjanté du jeu, vous aurez à choisir un personnage parmi les quatre proposés puis démarrerez votre périple sur Pandore. Est-ce à dire que ce nouvel opus se contente de reprendre à l’identique la recette mise au point par son prédécesseur ? Pas tout à fait.

Une aventure mieux scénarisée

Premièrement vous aurez droit ici à une véritable histoire faite de missions qui s’enchaînent plus logiquement, et ponctuée de rebondissements et autres coups de théâtre : là où l’on errait un peu sans but dans Borderlands premier du nom, sa suite entend imposer un cadre scénaristique un peu plus motivant. C’est d’ailleurs sans doute pourquoi les développeurs ont fourni un réel effort sur la personnalité des différents protagonistes, tous plus cinglés les uns que les autres.

L’aventure démarre cinq ans après les évènements narrés dans le premier opus : alors que les quatre héros de l’époque ont pris des chemins différents après la découverte de la première Arche, l’ouverture de cette dernière a provoqué l’apparition sur Pandore d’un curieux matériau baptisé « éridium ». Réputé extrêmement puissant, il n’a pas tardé à attirer les dégénérés de tout poil bien décidés à l’exploiter pour s’en mettre plein les poches. Mais parmi eux se trouve un individu encore plus dangereux que les autres : Beau Jack, le dirigeant de l’entreprise Hyperion, qui souhaite utiliser l’éridium pour redonner à vie à une créature extraterrestre redoutable qui pourrait lui permettre de régner sur la planète.

Borderlands 2 - 40Borderlands 2 - 39Borderlands 2 - 34Borderlands 2 - 33

Vous l’aurez compris, c’est à vous qu’incombera la tâche de mettre fin aux plans machiavéliques de Beau Jack, même s’il ne s’agit pas a priori de votre objectif principal au début de l’aventure. Vous, c’est-à-dire l’un des quatre nouveaux chasseurs de l’Arche imaginés pour l’occasion par les développeurs. Comme dans le premier opus, chacun d’entre eux appartient à une classe donnée octroyant des capacités bien spécifiques : Axton le commando peut compter sur sa Tourelle Sabre pour l’assister sur le champ de bataille, Maya la sirène a la possibilité de bloquer ses ennemis durant quelques secondes grâce au Verrouillage de Phase, Salvador le défourailleur peut utiliser deux armes simultanément, et Zer0 l’assassin bénéficie de la capacité Leurr3 qui lui permet de générer un hologramme attirant ses ennemis pendant qu’il les assaisonne en toute impunité. Toute ressemblance avec Roland, Lilith, Brick et Mordecai n’est évidemment pas fortuite, même si l’arbre de compétence de chaque classe a été suffisamment modifié pour offrir une expérience différente de celle du premier opus.

Un système de progression revu

Car le système de points d’expérience accumulés au fil des combats est évidemment toujours en place, vous permettant régulièrement de monter de niveau et d’acquérir des points des compétences. Ces derniers serviront à enrichir vos capacités via les arbres de compétences mentionnés plus haut, ceux-ci se révélant plus fournis que par le passé. Ainsi avec Zero0 (le personnage principalement utilisé lors de nos tests), vous avez le choix de favoriser le combat à distance grâce à de meilleures aptitudes de sniper, ou au contraire le combat au corps-à-corps sous couvert de leurre holographique. S’il est évidemment possible de produire un personnage équilibré en répartissant ses points un peu partout, seul un gros forcing sur telle ou telle partie de l’arbre vous permettra de devenir un maître dans une discipline donnée. Rassurez-vous il est toujours possible, moyennant quelques crédits, de récupérer ses points pour les répartir à nouveau en utilisant l’une des nombreuses stations Modif-éclair du jeu. Ces dernières vous permettent par ailleurs de customiser l’apparence de votre personnage au niveau de sa tête et de son torse, différentes options pouvant être débloquées en cours de jeu : le premier Borderlands avait été quelque peu critiqué sur ce point, et sa suite apporte donc un peu plus de possibilités tout en restant bien loin d’un éditeur de personnage vraiment complet.

Borderlands 2 - 38Borderlands 2 - 37Borderlands 2 - 35

Mais revenons-en aux aptitudes de votre héros qui peuvent désormais être améliorées par un nouveau mécanisme : les jetons. Gagnés en remplissant sans vraiment s’en rendre compte différents défis (tuer tant d’ennemis de telle sorte, avec telle ou telle arme…), ils vous permettent d’améliorer peu à peu votre cadence de tir, la résistance de votre bouclier, les effets des dégâts au corps-à-corps, et bien d’autres choses encore. Chaque amélioration est certes marginale (la première amélioration augmente la statistique de 1% et les suivants sont encore plus faibles), mais leur nombre élevé permet d’obtenir de réels effets sur le terrain. Cerise sur le gâteau elles sont conservées d’une partie à une autre lorsque vous changez de personnage, de quoi vous inciter à tenter l’aventure avec les quatre disponibles.

Dernier moyen de rendre votre personnage plus performant, le marché noir qui cèdera des améliorations intéressantes en échange de quelques cristaux du précieux éridium. Attention toutefois ces derniers se montrent relativement rares et il faudra explorer chaque centimètre carré de terrain pour en dénicher.



page suivante ›

Publicité

Infos Jeu

Borderlands 2

Borderlands 2

8.5 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 5.60€

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité