La plus grande base de news et de tests sur PS2  


Test de jeu / PS2 / Silent Hill : Shattered Memories

Silent Hill : Shattered Memories

Silent Hill : Shattered Memories

FaceBook Twitter
Envoyer
  • par
  • Plateforme : PS2
  • Date de sortie :25/02/2010
  • Développeur :Climax
  • Distributeur :Konami
  • Thème :Horreur
  • Genre :Survival Horror
  • Nb de joueurs :1

[sommaire]

Après une préquelle de la série dans Silent Hill Origins, le studio Climax nous livre une relecture du premier épisode comme un baroud d’honneur de la PlayStation 2. La boucle est ainsi bouclée.

Démarrée sur PSone en 1999 avec le premier Silent Hill, la série aura surtout fait les beaux jours de la PlayStation 2. La « meilleure console de tous les temps » nous a offert le grand frisson avec Silent Hill 2, Silent Hill 3, Silent Hill 4 : The Room, Silent Hill : Origins et enfin Silent Hill Shattered Memories. Cinq jeux vidéo pour amateurs de survival-horror, dont les trois premiers peuvent même se trouver dans une collection les regroupant. Et, alors que la série prenait ses marques sur PlayStation 3, c’est finalement sur PlayStation 2 que Konami a décidé de commander une mise à jour de l’opus original. Le retour sur une machine vieille de bientôt 10 ans peut piquer les yeux mais après tant de bons et loyaux services, il lui fallait bien une dernière galette pour nous dire au revoir.

Remake ou reboot ?

Si l’on s’arrête aux différents exemples qui jalonnent le monde du jeu vidéo, un remake est généralement qu’une grosse mise à jour graphique d’un ancien succès, avec quelques idées novatrices. On pensera forcément à cet excellent Tomb Raider Anniversary sur cette même console, qui, en plus de donner une seconde jeunesse à Lara Croft, lui a apporté un grappin bien pratique. Ce Silent Hill : Shattered Memories serait plus à classer dans la catégorie des reboot, un nouveau départ donné à une franchise comme cela se pratique dans le monde du cinéma, un Incroyable Hulk n’ayant rien à voir avec le Hulk de Ang Lee par exemple.

Silent Hill : Shattered Memories - 31 Silent Hill : Shattered Memories - 30 Silent Hill : Shattered Memories - 29 Silent Hill : Shattered Memories - 28

Forcément, ce Silent Hill divisera les fans, comme l’épisode Homecoming sur PlayStation 3 l’a fait avant ou comme Resident Evil 4 l’a fait en son temps. D’un côté, certains aiment l’ambiance malsaine et le côté survival du jeu sur PS3, là où d’autres crieront à l’immobilisme des vieilles recettes. Ces mêmes joueurs seront donc les premiers à se lever pour applaudir la direction prise par ce Shattered Memories, quand certains déploreront un massacre d’un jeu culte, aux mécanismes laborieux, trahissant les bases de la saga. A l’inverse de la série Resident Evil - qui a plongé les deux pieds dans l’action, oubliant le côté survival-horror en route- ce reboot nous entraine dans une profonde introspection, zappant sans vergogne la survie et les sciences occultes. Choisissez votre camps mes amis, tout le monde n’adhérera pas !

Silent Hill Episode VI : A New Hope

Avec ces changements annoncés, on est en droit de se demander : que reste-t-il de l’original de 1999? Ce cru 2010 conserve le postulat de départ de l’aventure : Harry Mason est un bon père de famille, écrivain de son état et habitant la petite ville américaine de Silent Hill. Un jour, alors qu’il rentre chez lui, un violent accident de voiture le laisse inconscient un long moment. A son réveil, sa fille Cheryl n’est plus sur le siège passager. La quête d’un père prêt à tout pour retrouver son enfant perdu dans une ville fantôme peut alors commencer.

Si la trame principale n’a pas bougé, en revanche tout le contenu de l’histoire s’est profondément métamorphosé. Pas de diable, de sciences occultes, de sacrifices, de pentacles, d’enfant brûlé vif, de cérémonie mais juste une relation père/ fille cachant un douloureux secret. Certains personnages clés ont disparu ou sont remplacés par des homonymes à des années-lumière de leur représentation originale. Ces différences ne sauteront qu’aux yeux des joueurs de plus de vingt ans qui ont savouré l’original. Les autres découvriront des personnages secondaires plutôt plats, sans réel charisme et dont le sort est un grand mystère passé le générique de fin. Soyons francs, ils ne servent que l’intrigue principale du papa et de sa fille mais ont au moins la chance de voir leur apparence et leurs réactions changer en fonction du joueur.

Silent Hill : Shattered Memories - 27 Silent Hill : Shattered Memories - 25 Silent Hill : Shattered Memories - 24 Silent Hill : Shattered Memories - 23

Un peu à la manière des livres dont vous êtes le héros, Silent Hill Shattered Memories a pour ambition de proposer une aventure différente selon le joueur. Un warning visible en début de partie met d’ailleurs dans le bain : le jeu analyse la psychologie du joueur afin de lui offrir une expérience qui lui sera propre. Cette nouveauté se traduit par un questionnaire en début de partie à remplir de la manière la plus honnête qui soit. Les premières minutes du jeu se déroulent dans le cabinet d’un psychologue qui s’adresse au joueur en vue intérieure. Ce psy nous présente une feuille de questions pour lesquelles il faut répondre par oui ou par non. Des questions personnelles, presque intimes, sur notre fidélité ou notre penchant pour l’alcool par exemple. A partir de ces réponses, la trame scénaristique du jeu changera légèrement, modifiant des itinéraires, des rencontres avec des personnages, et des cut-scenes.

Sur le principe, l’idée est plutôt bonne et offrira une analyse complète de notre personnalité (en tout cas les traits dominants) durant le générique de fin. C’est amusant, pas compliqué à comprendre, et le procédé offre quelques perspectives de découverte sur nous-mêmes. En revanche, afin de bien cibler la personnalité du joueur et de lui offrir une expérience personnelle tout au long du jeu, plusieurs passages chez le psy sont nécessaires. Chapitré comme un DVD, le jeu est constamment coupé par des scènes de tête-à-tête avec le psy durant lesquelles il faut se prêter à un atelier de coloriage, de regroupement d’idées, de photos, en faisant un emploi du temps idéal ou simplement en répondant à des questions fermées. Ces sorties de route cassent pas mal l’immersion du joueur dans l’histoire puisqu’elles stoppent la progression et l’éventuelle montée en puissance de la tension pour nous faire revenir dans le confortable canapé du psy. On a plus l’impression d’assister à la reconstitution de souvenirs passés que d’être prisonnier d’un cauchemar comme dans les autres volets. Finalement, on s’implique moins puisqu’on se dit que si Harry raconte son histoire, c’est qu’il s’en est sorti vivant…

Silent Hill : Shattered Memories - 26 Silent Hill : Shattered Memories - 22 Silent Hill : Shattered Memories - 18 Silent Hill : Shattered Memories - 21

Le bon point, c’est que le jeu présente par conséquent plusieurs facettes, qu’il est tentant d’explorer une fois le jeu terminé une première fois. On peut d’abord répondre honnêtement aux questions, puis de manière exclusivement positive pour une seconde partie et enfin uniquement négative pour le troisième passage, ceci afin de découvrir tous les changements du jeu, histoire d’en faire le tour. Le jeu offre une bonne replay value, ce qui est le minimum compte tenu de sa durée de vie plus faible qu’à l’accoutumée. Comptez à peine six heures pour en faire le tour la première fois, moins par la suite. Pourquoi est-il si court ?



page suivante ›
publicité

Infos Jeu

Silent Hill : Shattered Memories

Silent Hill : Shattered Memories

5 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité