> Vous êtes ici : Accueil » PS2 » Oni » Test

Test de jeu / PS2 / Oni

Oni

Oni

FaceBook Twitter
Envoyer

Mélangez le style Japonais avec les productions Américaines et vous obtiendrez Oni. Un jeu qui n'a pas la prétention de révolutionner le genre mais plutôt de créer une nouvelle atmosphère mêlant l'esprit des mangas et des comics américains... Vous remarquerez d'entrée que notre belle héroïne Konoko ressemble étrangement au personnage principal du célèbre dessin-animé Japonais, Ghost in the Sell, les amateurs connaissent.

Dans le fond Oni est censé apporter une nouvelle histoire faîtes de rebondissements et d'actions. Dans la forme, un jeu sympathique à l'œil dirait-on mais pas vraiment éblouissant non plus. L'aspect graphique est loin d'être mauvais, les textures sont fines, les décors immenses vous offrent une très belle perspective mais nous mettent nez à nez avec le gros point négatif du jeu: Les détails. Le jeu manque cruellement de détails, les pièces dans lesquels vous évoluerez vous paraîtront sans doute un peu trop fades, le manque d'habillage du décor vous donne l'impression de vous balader en permanence dans des endroits crées de toutes pièces avec des cubes et autres rectangles (ce qui est en partie vrai) mais l'immersion qui devrait en ressortir n'est donc que très peu convaincante.

Vous passerez une bonne partie de vos missions en intérieur, quelques missions vous feront prendre l'air telle celle de l'aéroport ou encore la poursuite des toits vers la fin, on se sent malgré tout un peu étouffé.
La modélisation de l'ensemble des objets reste très simpliste. Mis à part la moto de Konoko qui s'en sort à peu près bien, dommage d'ailleurs que vous ne puissiez la conduire quand vous le désirez. La modélisation des personnages n'est pas non plus à tomber, correct mais le tout manque un peu de finition, quelques arrêtes trop présentes à mon goût.

L'ensemble des mouvements de l'héroïne s'enchaînent correctement, avec la panoplie de coup que Konoko possède il valait mieux que tous ces mouvements soit cohérent entre eux. On notera aussi quelques bugs de collisions à la manière de Tomb Raider, des corps qui traversent les murs, la caméra qui se perd dans une autre salle que celle où vous vous trouvez, etc.... Graphiquement donc, le jeu est très fade… quand on a eu la chance de jouer à un Devil May Cry ou autre Metal Gear Solid 2, on est en droit de s'attendre à des efforts supplémentaires de la part des développeurs.

Je vais vous conter l'histoire tout de même pour que vous ne soyez pas trop perdu. Le scénario est ma foi très correct pour ce type de jeu. Vous serez donc au contrôle de Konoko, super agent de l'organisation du TCTF. Une organisation qui est une espèce de super-police (gentille police ? Vous verrez par vous même à la fin du jeu) avec des agents sur-entraînés capables de tenir tête aux plus grandes organisations mafieuses du monde. Cela tombe extrêmement bien, vous allez devoir lutter contre toute une panade de brigands et de gangsters regroupés en un groupe: le Syndicat.

Les bases du scénario sont donc posées. Mêlant action et rebondissements, vous ne vous ennuierez pas une seule seconde en compagnie de Konoko, du moins en ce qui concerne l'histoire. Plus vous progresserez dans le jeu, plus vous en apprendrez sur les origines de Konoko ainsi que sur la sombre histoire du Syndicat.

On regrettera une certaine monotonie qui s'installe au fil du jeu, je frappe, j'active tel interrupteur, je rentre dans la pièce et je continue à me battre, ainsi de suite... Heureusement les développeurs Canadiens de Bungie Software ont pensé à intégrer de nouveaux coups au fil des missions. Bien sûr plus le BOSS de fin arrivera, plus les coups seront puissants et difficiles à enchaîner. On se retrouve donc dans les derniers niveaux avec un nombre incroyable de combinaisons à effectuer, toutes les maîtriser vous demandera du temps et de la patience.

De plus, au départ la jouabilité pourra dérouter beaucoup de monde, Oni vient de l'univers PC, donc la souris et le clavier sont de rigueur mais là n'y pensez pas, il vous faudra compter sur votre bonne vieille Dual Shock 2…. Et on regrette vraiment de n'avoir pas le même système de déplacement que dans les Tomb Raider. Le tutorial de début de jeu n'est vraiment pas de trop. Si vous avez des difficultés, ce n'est qu'avec le temps que vous commencerez à maîtriser Konoko et tous ses coups !

Question son, l'avis est mitigé, les musiques ne sont pas assez présentes, la techno qui accompagne bien l'action est vraiment trop peu présente, les bruitages restent eux aussi terriblement banals, le bruit des pas de Konoko est lassant et le bruits des ses fusils loin d'être excitant.

On remarquera cependant les voix Françaises qui ne sont pas trop mal réussis, notre héroïne Japonaise a un très fort caractère et on le ressent à travers ses expressions et dires.

Malgré la monotonie qui se dégage de l'ensemble du soft, la durée de vie est renforcée par la dizaine de niveaux qui vous donneront du fil à retordre, la difficulté est omni-présente : les ennemis n'hésiteront pas à vous encercler, à vous de choisir les meilleurs coups pour survivre…. Gare au Game Over que vous risquez de voir souvent, vous êtes prévenus !

Oni - 3 Oni - 5 Oni - 4 Oni - 1 Oni - 8 Oni - 7 Oni - 2 Oni - 17



test écrit par

  • 5 / 10

    Graphismes

  • 4 / 10

    Jouabilité

  • 6 / 10

    Son

  • 6 / 10

    Durée de vie

5 / 10

Verdict

Pour conclure, Oni se situe dans le "vraiment bof", on n'est pas en face d'un jeu à l'envergure des prochaines superproductions de Capcom ou Konami mais simplement d'un jeu d'action sans grandes prétentions. Malgré un aspect graphique assez 'vide' et une maniabilité laborieuse Oni reste cependant un beat-'em-up que tous les fans d'actions ne peuvent pas renier.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Oni

Oni

5 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    En occasion à 20.00€

[articles disponibles]

[médias disponibles]