La plus grande base de news et de tests sur PS2  


>Vous êtes ici : Accueil » PS2 » Motorstorm: Arctic Edge » Test

Test de jeu / PS2 / Motorstorm: Arctic Edge

Motorstorm: Arctic Edge

Motorstorm: Arctic Edge

FaceBook Twitter
Envoyer

Porte-étendard de la PlayStation 3 à sa sortie, la licence Motorstorm a su s’imposer sur la célèbre console noir laquée avec force et brio. Il est donc normal que Sony ait pris la décision de faire voyager la franchise sur les autres supports de la marque. Après un passage réussi sur PSP, c’est sur Playstation 2 que Motorstorm Artic Edge s’installe. Il nous reste plus qu’à découvrir si le jeu développé BigBig sera à la hauteur de nos attentes.

Un froid de canard

Si les deux premiers Motorstorm nous avaient fait voyager respectivement dans le désert brulant des rocheuses et dans la chaleur humide d’une île du pacifique, c’est en direction du pôle nord et des ses monstrueux glaciers que nous transporte Motorstorm Artic Edge.

Le jeu reprend la base même d’un Motorstorm classique : en plus de pouvoir jouer pour le fun sur les 12 tracés que propose le titre, on peut s’adonner aux joies du mode Festival qui reste le plat de résistance du jeu. Mais avant de partir tout schuss sur les pistes, vous devrez choisir votre pilote parmi une liste de joyeux lurons habillés chaudement pour l’occasion.

Une fois le pilote choisi, c’est avec 22 véhicules différents que vous pourrez rouler à tombeau ouvert. En plus des véhicules traditionnels à la série, vous pourrez également compter sur des autoneiges et motoneiges. De quoi rouler sereinement sur quelques tracés verglacés.
Motorstorm: Arctic Edge - 10 Motorstorm: Arctic Edge - 9 Motorstorm: Arctic Edge - 8 Motorstorm: Arctic Edge - 7
Le mode Festival est l’essence même du jeu : il vous permet d’enchainer les courses afin de récolter le maximum de points possibles, ces derniers vous permettant d’augmenter votre niveau et ainsi de débloquer de nouvelles courses. A chaque victoire, une petite récompense : vous pourrez débloquer différents éléments comme de nouveaux pilotes, de nouveaux véhicules et même quelques petites vidéos à regarder dans le menu Multimédia. Si les deux opus PS3 de Motorstorm pouvait faire saigner des doigts par leur difficulté, cette itération PS2 se la joue bien plus tranquille et est même d’une simplicité enfantine sur les premiers tracés. Du coup, il faudra se rabattre sur le mode Multijoueur du jeu si vous souhaitez un peu plus de challenge. S’il n’est pas jouable en ligne, Motorstorm Artic Egde propose un mode en écran splitté où l’on peut affronter un deuxième joueur.Nerveusement vôtreAlors que les premiers volets de Motorstorm brillaient sur PS3 par leur réalisation graphique éblouissante et par leur fluidité, surtout pour le second, le bilan est déjà un peu plus mitigé sur Motorstorm Artic Edge.Si on touche du doigt les défauts pour commencer, on note la très forte présence d’aliasing sur certains éléments du décor et sur les véhicules, qui sont pour la plupart modélisés de façon assez grossière et simpliste. Côté technique, hormis une gestion assez houleuse des collisions qui ne laissera pas de marbre les plus pointilleux, c’est l’IA des adversaires qui bat le plus de l’aile. Assez compétitive avec elle-même, elle manque cruellement de nervosité à notre égard et une fois qu’on est en tête de la course, on se fait très rarement doubler : la fin de l’épreuve devient alors une longue chevauchée solitaire, un grand manque à gagner pour les amateurs de challenge. Hormis ces détails, le jeu reste plutôt agréable à l’œil, les circuits sont variés, colorés et le jeu jouit d’une stabilité à toute épreuve malgré la vitesse des courses.
Motorstorm: Arctic Edge - 6 Motorstorm: Arctic Edge - 5 Motorstorm: Arctic Edge - 4
Manette en main, c’est du tout cuit. Comme ses grands frères, il ne faut qu’un tout petit tour de piste afin de prendre en main Motorstorm Artic Edge et prendre un plaisir fou à tenter de gagner coûte que coûte. La prise en main est aisée, très souple et parait même plus précise que sur PS3. Selon le type de véhicules que l’on choisit, la course prend une toute autre tournure et, sur les circuits possédant plusieurs embranchements, c’est avec stratégie qu’il faut aborder ces périples.A l’instar de Pacific Rift où le fait de passer sur l’eau faisait refroidir le moteur, des zones glacées évitent ici la surchauffe et l’on peut ainsi profiter plus longtemps du boost. Par contre, sans doute dans un souci d’ouverture au grand public, le temps de boost semble d’avoir été augmenté, ce qui peut provoquer des courses vraiment folles et nerveuses. La nature même de la franchise Motorstorm.Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’approcher un Motorstorm auparavant, cet épisode vous fera chavirer par sa réalisation, son gameplay nerveux et incisif ainsi que par la sensation de vitesse qui ressort des courses. En revanche si vous connaissez les épisodes PS3, le constat est plus mitigé et l’impression générale moins flatteuse. Avis aux amateurs.
Motorstorm: Arctic Edge - 3 Motorstorm: Arctic Edge - 2 Motorstorm: Arctic Edge - 1


test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    Même si le jeu reste globalement tape-à-l'œil et offre un magnifique éventail de couleurs, la modélisation mollassonne des véhicules et l'aliasing omniprésent sur certains passages font que l'aspect graphique du titre s'en voir contrastée. Dommage.

  • Jouabilité

    9 / 10

    C'est surement l'atout du titre. Orienté arcade à 200%, Motorstorm Artic Edge propose une prise en main diaboliquement nerveuse tout en restant assez ouverte et facile d'accès pour que les néophytes ne se privent pas de ce petit bijou.

  • Son

    7 / 10

    Sur des fonds musicaux divers et totalement en adéquation avec l'orientation du titre, la bande son est très convaincante même si les bruitages pêchent par un manque de virilité. L'essentiel est tout de même assuré.

  • Durée de vie

    7 / 10

    Privée de mode en ligne et doté d'un mode Festival bien trop simple, le jeu se rattrape avec son multijoueur en écran splitté qui pourra tenir en haleine de nombreuses heures les amoureux de courses off-road.

  • Fun

    8 / 10

    Si l'on se demandait quel était le jeu de course le plus de fun, c'est bien vers la franchise Motorstorm qu'on se tournerait. Cet opus PS2 propose une dose de fun à toute épreuve même si le soufflé peut tomber très rapidement par le manque de challenge.

• Grahiquement tape-à-l'œil
• La fluidité des courses
• La nervosité du gameplay

• Aliasing énervant
• Trop facile
• Pas de mode en ligne

8 / 10

Verdict

Tout comme sa petite sœur, la PlayStation 2 a aussi le droit à un jeu de course survitaminé qui propose des courses diaboliquement nerveuses et accrocheuses. Néanmoins, si l'on possède déjà une PlayStation 3, l'intérêt même du jeu tombe à l'eau. En revanche si l'on ne possède qu'une PS2, hardcore gamer ou casual, c'est limite une obligation de l'avoir dans sa ludothèque.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Motorstorm: Arctic Edge

Motorstorm: Arctic Edge

8 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité