La plus grande base de news et de tests sur PS2  


Test de jeu / PS2 / Devil May Cry 3 : Dante's Awakening

Devil May Cry 3 : Dante's Awakening

Devil May Cry 3 : Dante's Awakening

FaceBook Twitter
Envoyer

Sorti en 2001, le premier Devil May Cry a fait l’effet d’une bombe dans le paysage vidéoludique. De l’action à l’état pure, une ambiance hors norme, un gameplay jouissif mais surtout un personnage doté d’une classe désormais légendaire : Dante, chasseur de démons de son état. Le deuxième épisode, très attendu par les fans, fut très controversé mais Capcom, roi des suites, ne se laisse pas abattre et annonce un troisième épisode placé sous le signe d’un retour aux sources. De quoi rassurer les fans mais qu'en est-il vraiment pad en main ?Come on !!! Ce troisième volet est en fait une préquelle, l’histoire se déroule bien avant la trame du premier. Dante vient d’ouvrir sa boutique et les clients se bousculent déjà à sa porte. Un mystérieux personnage du nom d’Arkham débarque dans les locaux de l’agence puis disparaît aussitôt laissant la place à des démons désireux d’en découdre avec notre héros.

Une invitation lancée par Vergil, votre frère jumeau passé du côté obscur de la force puisqu’il cherche, sur les conseils d’Arkham, à ouvrir la porte reliant le monde des ténèbres au monde des humains et à instaurer le chaos. Porte que le légendaire guerrier Sparda, le père de Dante et de Vergil, avait scellé il y a 2000 ans. A cela vient s’ajouter la mystérieuse Lady, humaine mais chasseuse de démons elle aussi, qui semble rechercher Arkham et qui va rencontrer Dante à de multiples reprises.

Malgré ce retour en arrière, le chasseur de démons n’a rien perdu de sa classe bien au contraire, fougueux, insouciant, et surtout provocateur à souhait. Les relations entre les différents personnages sont très travaillées : il y a bien sur la rivalité entre Dante et Vergil même si par moment on sent ce lien fraternel qui les unit, le lien entre Lady et Arkham que vous découvrirez bien assez tôt, les relations entre Lady et Dante sont sûrement les plus intéressantes à voir : toujours très conflictuelles, les combats côte à côte ou l’un contre l’autre font ressurgir leur caractère impulsif. Vergil possède la même force que son frère à la différence qu’il revendique son côté démon, faites attention à son redoutable sabre et attendez vous à des combats inoubliables.

Les cuts scènes animant chaque début et chaque fin de niveau sont tout simplement dantesques. Des scènes d’anthologie entre l’insouciance de Dante face à des boss démesurés et la chorégraphie des combats spectaculaires, le résultat est garanti. Basé sur le moteur du jeu ces scènes sont superbement mises en scène et font avancer un scénario travaillé, chose rare dans ce style de jeu. L’environnement et les décors sont tout bonnement bluffant, l’architecture des bâtiments est époustouflante et le level design très bien étudié. On retrouve le charme du premier épisode avec d’imposantes structures et des effets de lumières qui flattent la rétine.

Face à notre héros, les ennemis sont nombreux et variés, au fur et à mesure de votre progression vous verrez des ennemis au design et aux caractéristiques différents. Les boss sont quant à eux mémorables, souvent gigantesques, parfois ridicules, mais tout le temps en adéquation avec l’univers. Une fois la technique trouvée il suffit de l’appliquer à la lettre mais méfiance les boss aussi changent de technique.ShowtimeOn n’imagine pas Dante sans son épée, Rébellion (pas d’Alastorn pour le moment), et ses deux guns préférés Ebony & Ivory qu’il manie déjà avec une aisance et une rapidité déconcertante. Mais son arsenal ne s’arrête pas là, d’autres armes de longue portée (armes à feu ou démoniaques) sont de la partie. Comptez cinq armes à feu avec 3 niveaux de puissance et autant d’armes à courte portée pour autant de niveaux de puissance à atteindre. Avec au minimum trois mouvements par arme blanche, certains de ces mouvements possédant aussi deux niveaux de puissance, et au vue des prix affichés (en orbes rouges), il se passera un certains temps avant que vos armes soient tous au maximum.

Le chasseur de démons est reconnu pour son efficacité mais aussi et surtout pour sa classe. Le fameux Stylish est une chose qui se mérite, dès que vous entamez un combat une appréciation apparaît à l’écran et vous devez enchaîner les combos sans temps mort pour récolter le saint Graal. Heureusement la prise en main est un pur régale : la touche carrée pour tirer, la touche triangle pour donner des coups d’épée, la croix pour sauter et le rond pour les mouvements de style, la possibilité d’accéder aux écrans de soutien (items, changements d’armes, de style, infos,..) à l’aide de la croix directionnelle, locker un ennemi, se transformer en démon et la possibilité de changer son arme à feu ou son arme blanche en une seule touche (respectivement L2 et R2), tout est à portée de main.

Imaginez la scène : un groupe d’ennemis que l’on disperse de quelques coups d’épée, on en prend un seul à parti, on lui balance une rafale de balles, une fois par terre, on saute dessus pour s’en servir de planche de surf tout en tirant sur les ennemis alentours, un double saut, on marche sur les murs, on balance un coup de fusil à pompe aux malheureux qui s’approchent (la possibilité de locker un ennemi peut s’avérer salvatrice dans ce genre de situation), on finit le travail par un mouvement spécial et on balance un petit « Come on » du plus bel effet. A la fin du niveau un tableau récapitulatif apparaît et des notes vous sont attribuées selon les critères suivants : le temps, le nombre d’orbes collectés, les points de style, les coups reçus et l’utilisation d’items, plus l’attribution d’une note finale allant de D à S.

Un des points forts du titre, pour ne pas dire Le point fort, c’est le choix entre plusieurs styles de combat. Avec 4 styles par défaut : Trickster, GunSlinger, SwordMaster, RoyalGard plus deux qui viennent se greffer pendant l’aventure, Quicksilver et Doppleganger, autant dire qu’il y en aura pour tous les goûts. Selon votre choix les mouvements et les pouvoirs de Dante changent. Chaque style possède trois niveaux, chaque niveau apportant un ou plusieurs enchaînements plus puissants que le précèdent. Si vous pensez qu’un style est inadapté aux ennemis que vous rencontrez dans un niveau ou alors si vous avez envie de changement, il vous faut trouver ces statues, appelée Statue de la Divinité, qui permettent d’acheter des items, des mouvements et par la même occasion de changer ses armes et son style

Attention certains mouvements dépendent du style que vous aurez sélectionné, le fait de marcher sur les murs est propre au style Trickster, pouvoir tirer dans deux directions en même temps grâce au GunSlinger, lancer son épée sur un ennemi est uniquement possible avec le style SwordMaster, etc.. Les possibilités d’aborder le jeu sont multiples, à vous de passer maître dans chacun de ses niveaux et de trouver votre style.

Le pouvoir de se transformer en démon n’est pas accessible dès le début du jeu et ce n’est pas un mal : cela permet de découvrir doucement le gameplay pour ensuite l’approfondir en y ajoutant la gestion de la barre Devil Trigger et de tout ce qui en découle.

Prévoyez une boite de pansements pour votre pouce et des manettes de rechange, le jeu affiche une difficulté élevée et cela même en mode normal. Le mode Easy apparaîtra dès la deuxième ou troisième mort. Cette difficulté est propre à la série, enfin surtout au premier en fait, les plus acharnés seront donc aux anges avec le mode Hard, Dante must die et Heaven or Hell.Let’s rock baby ! Les niveaux sont particulièrement vastes, prenez le soin de visiter chaque recoin, cela vous permettra d’accéder aux 12 missions bonus. Très variées, elles apportent une coupure non négligeable : tuez tous les ennemis en un temps limité, récoltez toutes les orbes, ne pas se faire toucher, ne pas laisser s’échapper un seul ennemi, résoudre un puzzle et bien d’autres. Ces missions se déroulent dans des décors déjà visités et vous permettent de récolter une orbe bleue en cas de réussite. Rien ne vous empêche bien sur de les refaire plusieurs fois, sachez tout de même que la récompense n’est plus la même.

Les items sont légion entre les étoiles qui permettent de vous redonner de la vie, celles qui permettent de remplir votre jauge de démon, les orbes jaunes faisant office de continue, les orbes bleus qui, au bout de quatre, augmente votre barre de vie, … enfin bref les habitués de la série ne seront pas dépaysés quand aux autres ils retrouveront l’inventaire du parfait petit chasseur de démons. Si vous désirez tout savoir sur les items, les ennemis ou les personnages sachez que toutes ces informations sont regroupées dans des fiches accessibles dans le menu. A noter également la présence d’un carte pas franchement utile à moins que votre sens de l’orientation et votre mémoire ne vous fassent défaut après plusieurs heures de jeu.

Le titre peut se vanter d’avoir une durée de vie bien supérieure à ses prédécesseurs et à sa catégorie d’ailleurs (20 missions), en grande partie due à sa difficulté peut être, les allers retour entre les niveaux pour booster ses compétences ou collecter des orbes (un sélecteur vous permet de choisir votre niveau) mais le plaisir reste intact et on y revient toujours.

L’aspect sonore est lui aussi de bonne facture. Le thème principal, bien connu des joueurs maintenant, est dément. Sa mélodie et son rythme sont déclinés plusieurs fois dans le jeu et chaque fois c’est un pur bonheur pour les oreilles. Bien sur il faut aimer ce genre de musique mais c’est sûrement le plus adapté à l’ambiance et aux personnages. Les voix et le jeu d’acteur sont de qualité, ainsi que les autres bruitages, d’ailleurs vous entendrez plus parler la poudre et la lame que les personnages. Le tout servi en Dolby Pro Logic II, que demander de plus ?

Après cette succession d’éloges on peut se demander si il y a quelque chose à reprocher au jeu. La difficulté bien sur mais c’est purement subjectif, à vous de la voir comme un challenge ou comme un frein. Ensuite la caméra pas toujours bien placée, c’est un problème propre à ce style de jeu mais là aussi le titre de Capcom s’en sort très bien puisque vous pouvez la contrôler à l’aide du stick analogique droit. La présence d’un léger aliasing peut être mais encore une fois rien de bien gênant. Avec quatre ou cinq ennemis à l’écran et les nombreux effets qui résultent des pouvoirs démoniaques de vos armes, l’animation ne faiblit pas et vous pouvez exprimer votre rage sans craindre de ralentissements.

Pour finir des bonus viennent récompenser les meilleurs joueurs : Outre les différents modes de jeu, vous pourrez débloquer différents dessins et autres artworks mettant en scène les protagonistes ainsi que de nouveaux costumes.

Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 2 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 126 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 144 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 48 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 61 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 146 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 99 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 41 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 57 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 65 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 24 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 49 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 26 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 123 Devil May Cry 3 : Dante's Awakening - 69



test écrit par

  • 9 / 10

    Graphismes

  • 9 / 10

    Jouabilité

  • 9 / 10

    Son

  • 9 / 10

    Durée de vie

9 / 10

Verdict

Dante fait un retour fracassant et signe Le meilleur épisode de la série. Grâce à son système de combos très complet, son enveloppe graphique qui exploite au mieux les entrailles de la PlayStation 2, son ambiance unique et à son héros dantesque, Devil May Cry 3 est l’apothéose du jeu d’action sur PlayStation 2. Un hit à posséder absolument.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Devil May Cry 3 : Dante's Awakening

Devil May Cry 3 : Dante's Awakening

9 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 5 €

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité