Le site non officiel n° 1 de la PSP  

>Vous êtes ici : Accueil » PSP » Gladiator Begins » Preview

Preview de jeu PSP

Gladiator Begins

Gladiator Begins

FaceBook Twitter
Envoyer
  • par
  • Plateforme : PSP
  • Date de sortie :14/09/2010
  • Développeur :Goshow
  • Distributeur :Acquire
  • Thème :Antiquité
  • Genre :Action
  • Nb de joueurs :1

Développé par Acquire Corp, le studio à l’origine de la saga Tenchu et de Way of The Samurai, Gladiator Begins raconte l’histoire d’un esclave devenu gladiateur afin de gagner sa liberté. Dans un pitch proche du film Spartacus, le jeu vous propose surtout de nombreux combats techniques afin d’amuser les foules. Il faut dire que le studio s’y connait en combats à l’arme blanche.

Création d’un gladiateur : choisissez le nom, l’origine, le sexe, la couleur de peau, le type de visage, la coupe et la couleur de cheveux de votre combattant

Répartissez des points de compétences dans les catégories vitalité, endurance et force comme dans un jeu de rôle

Chaque bouton correspond à un type de coup porté : triangle pour le coup au niveau du visage, croix pour les jambes et carré et rond pour utiliser votre arme vers la gauche ou la droite

Une jauge d’endurance est à gérer, votre personnage se fatigue à force de frapper violemment sa cible

Coupures et blessures apparaissent en temps réel sur les personnages

Possibilité d’assigner des coups spéciaux aux boutons de la croix directionnelle selon le type de combat choisi : avec un glaive, avec un glaive et un bouclier, avec deux glaives ou à mains nues

Sortie prévue en septembre exclusivement sur PSP

Gladiator Begins - 16 Gladiator Begins - 15 Gladiator Begins - 13 Gladiator Begins - 14 Gladiator Begins - 12 Gladiator Begins - 10 Gladiator Begins - 11 Gladiator Begins - 9 Gladiator Begins - 7 Gladiator Begins - 13

Gladiator Begins - 5 Gladiator Begins - 6 Gladiator Begins - 4 Gladiator Begins - 2


Sorti de nulle part, ce Gladiator Begins commence par une cinématique nous exposant le contexte historique réel dans lequel le joueur va évoluer. L’histoire générale se déroule sur un fond de complot autour de Marcus Aurelius Antoninus, le dernier des cinq « bons empereurs ». Cette version d’essai ne va pas assez loin pour juger de l’histoire à proprement parlé et se concentre sur les combats, l’épine dorsale du gameplay.

Après une création de personnage digne des Sims version 300 (un clone de Gérard Butler figure dans les visages possibles), notre premier tour dans l’arène nous explique surtout comment se battre. Les développeurs de Tenchu ont eu la bonne idée de séparer les deux directions, chacune étant sous le contrôle du bouton Carré ou Rond, ce qui offre la possibilité de manier le glaive à gauche ou à droite ou bien deux armes similaires indépendamment. Le système de combat est donc plus technique qu’il n’y parait et chaque partie du corps peut être touchée en fonction de la situation.

Un ennemi qui possède un casque sera moins sensible aux coups hauts, privilégiez donc les coups dans les jambes. En mourant, vos opposants lâchent leurs armes et armures, vous pouvez donc les ramasser pour que la suite des joutes contre d’autres opposants prenne une autre tournure. De toute façon, en cas de victoire, vous aurez l’honneur de récupérer l’arme des défunts en fin de combat.

Graphiquement très propre avec des modélisations soignées pendant les dialogues et les cut scènes dynamiques, le jeu ne fait pas dans la dentelle et des gerbes de sang s’échappent littéralement de coupures béantes, histoire de nous rappeler à quel point cette époque était barbare.

Entre chaque affrontement, vous retournez dans vos quartiers pour changer votre équipement, soigner vos blessures, faire réparer vos armes ou en acheter de nouvelles avec les sesterces gagnés au combat. Un peu aspect gestion complète la part de jeu de rôle présente dans Gladiator Begins. A mesure de vos victoires, vous gagnez en expérience et donc en points de vie, en endurance, en vitesse, en réputation et en statut. De simple esclave, vous deviendrez bientôt la star des arènes et affronterez bientôt des titans.

Le système de combat se veut également complet avec des parties en équipe, en deux contre deux, en duel ou en survie. Des modes que l’on retrouvera, je l’espère, dans les parties en multijoueurs contre d’autres humains. Enfin, les quatre boutons de la croix directionnelle servent à y assigner tout un panel de coups spéciaux comme des feintes de corps, des coups de pied ou des prises qui pourront vous sauver des griffes de la mort.

S’il est encore trop tôt pour juger de la qualité finale de Gladiator Begins, notamment en ce qui concerne le scénario, la durée de vie et la variété des combats (contre des humains et des animaux), ce jeu m’a fait une assez bonne impression et pourrait bien être la surprise de la rentrée. A surveiller donc.

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


Infos Jeu

Gladiator Begins

Gladiator Begins

  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 11.99€

[articles disponibles]

[médias disponibles]