Preview de The Bureau : XCOM Declassified sur PS3

The Bureau : XCOM Declassified

The Bureau : XCOM Declassified

  • publié le 29 juillet 2013 par
  • Plateforme : PS3
  • Date de sortie :20/08/2013
  • Développeur :2K Marin
  • Distributeur :2K Games
  • Genre :FPS
  • Nb de joueurs :1 à 4Online :Oui

A l’aube de ses 20 ans la saga XCOM semble connaître depuis quelques temps un regain d’intérêt : créée en 1994 puis exploitée jusqu’en 2001, elle s’est ensuite faite discrète jusqu’à la sortie l’an passé de l’opus Enemy Unknown, bien accueilli par la critique et le public. Dès le départ orientée vers la stratégie, elle se permettra à la fin du mois d’août une petite incursion dans le genre action sans toutefois se départir complètement de ses origines : la nouvelle recette lui permettra-t-elle d’élargir son audience et a-t-elle une chance de satisfaire les fans de la première heure ? Premiers éléments de réponse.

L’action de The Bureau : XCOM Declassified débute le 28 octobre 1962 et se déroule exclusivement aux Etats-Unis. Vous êtes l’Agent William Carter, autrefois un as des opérations spéciales mis au placard par sa hiérarchie suite à un drame personnel ayant profondément affecté sa personnalité. Chargé de remettre une mystérieuse valise à l’un de vos supérieurs, vous ne tardez pas à être attaqué par une collègue au comportement plus qu’étrange : blessé d’un coup de feu, vous perdez connaissance et vous réveillez indemne quelques minutes plus tard, découvrant le corps carbonisé de votre assaillante et la fameuse valise complètement vide. Mais pas le temps de vous poser mille et une questions, le bâtiment est attaqué et vous parvenez de justesse à retrouver votre nouveau commandant avant que la zone ne soit réduite en miettes : la Terre est attaqué par des extra-terrestres, et la seule chance de survie de la race humaine est une organisation gouvernementale secrète, le XCOM.

The Bureau : XCOM Declassified - 53The Bureau : XCOM Declassified - 49The Bureau : XCOM Declassified - 54The Bureau : XCOM Declassified - 50

Une fois ralliée la base ultrasophistiquée (pour les années 60 !) de votre nouvelle famille, vous entreprenez de lier connaissance avec ses membres : outre le commandant en chef, vous pourrez alors discuter avec l’officier responsable des communications, le scientifique de la base, le chargé des opérations sur le terrain, ainsi qu’avec quelques collègues recrutés comme vous pour former le bras armé du XCOM.

Rapidement, vous apprenez que vous ne serez pas seul sur le terrain : il vous faudra recruter d’autres soldats jusqu’à former une escouade contenant au maximum huit membres. Vos équipiers peuvent être de quatre catégories différentes : le Commando très efficace l’arme à la main, le Support qui prend soin de l’équipe, le Recon qui sait agir discrètement et viser juste (un ersatz de sniper), et l’Engineer qui peut utiliser des armes bien pratiques (mines, tourelles de tir…). Chacun d’entre eux évoluera au même titre que Carter sur le terrain, engrangeant des points d’expérience servant à monter de niveau et à débloquer de nouvelles capacités par la même occasion. Attention toutefois, certains rangs donnent le choix entre deux « perks » différents, leur sélection étant définitive. A noter que si vos frères d’armes peuvent ainsi progresser jusqu’au niveau 5, le personnage principal dispose lui de 10 rangs à gravir au gré des missions.

Si votre groupe d’intervention compte effectivement huit membres, sachez que vous ne pourrez en déployer que trois simultanément (dont Carter) sur le terrain. A quoi sert donc de mettre sur pied une équipe plus étoffée ? D’abord à pouvoir choisir les bonnes capacités en fonction de la mission à accomplir, mais surtout à pouvoir remplacer les soldats morts au combat ! Car en bon XCOM, vos collègues tombés sur le champ de bataille peuvent être réanimés durant quelques secondes mais disparaissent définitivement si vous ne les ramenez pas à la vie dans ce court laps de temps : autant dire que vous avez intérêt à surveiller de près vos alliés si vous avez déjà passé pas mal de temps en leur compagnie pour améliorer leurs capacités…

The Bureau : XCOM Declassified - 52The Bureau : XCOM Declassified - 51The Bureau : XCOM Declassified - 46The Bureau : XCOM Declassified - 45

Là où le bât blesse dans la version preview à notre disposition, c’est que ces équipiers ne se montrent pas eux-mêmes particulièrement prudents sur le terrain, n’hésitant pas à se déplacer sans se mettre à couvert, et encaissant donc un nombre conséquent de tirs ennemis. Si le défaut ne prête pas vraiment à conséquence dans les deux premiers niveaux de difficulté (Rookie et Squaddie), il devient bien plus gênant en mode Veteran, et carrément insupportable en Commander. Alors certes, le joueur est supposé placer lui-même ses hommes sur le terrain via une roue des ordres bien conçue : on appuie sur Rond pour passer en mode Battle Focus, l’action ralentit alors à l’extrême, et l’on peut demander à chacun de se placer dans une zone précise (via un curseur très pratique), de se concentrer sur un ennemi, ou d’utiliser une capacité spéciale. La pratique est malheureusement moins convaincante que la théorie, en ce sens qu’il est difficile de gérer nos deux équipiers et notre propre personnage lorsque les ennemis sont nombreux, rapides et puissants. Il faut dire que nos partenaires font parfois du zèle en prenant leurs propres décisions, si bien qu’il n’est pas rare de courir d’un bout à l’autre de la map pour réanimer un homme à terre. On prend alors soi-même pas mal de risques, et les fins de mission « catastrophe » ne sont pas rares.

Entre deux sections d’une mission, on peut donc appeler du renfort en piochant de nouveaux soldats dans le groupe de huit mis au point avant de partir de la base. Curieusement, il est impératif que Carter et au moins un de ses collègues restent en vie pour qu’une mission soit validée. Si vous vous retrouvez seul, c’est le Game Over et le retour au dernier checkpoint !

Outre l’IA alliée laissant parfois à désirer, The Bureau : XCOM Declassified souffre d’une maniabilité pas toujours au point en ce qui concerne Carter lui-même. Présenté comme un TPS (jeu de shoot à la troisième personne), le jeu permet au moins d’avoir une bonne vision d’ensemble des affrontements. En revanche, le système de couverture activé en appuyant sur Croix près d’un objet est parfois capricieux, peut-être parce que le même bouton sert à courir lors des déplacements. Plus gênant encore, il arrive que notre personnage se relève en atteignant un coin reliant deux murs à angle droit. Certes le jeu précise qu’il convient dans ce cas d’appuyer sur L3 pour passer du mur où l’on se trouve au suivant, mais on se demande pourquoi Carter se relève si l’on oublie au lieu de simplement rester scotché à sa première couverture ! Heureusement le passage d’une couverture à une autre (direction via le stick puis Croix maintenu) et les roulades (L1) ne souffrent d’aucun problème du genre, mais il n’est tout de même pas rare de pester contre la maniabilité de notre héros durant les missions…

The Bureau : XCOM Declassified - 47The Bureau : XCOM Declassified - 42The Bureau : XCOM Declassified - 43The Bureau : XCOM Declassified - 44

Pour en revenir aux missions justement, sachez que certaines d’entre elles ne sont pas jouées directement par Carter mais seulement par une sélection de membres de son groupe : elles permettent à ces derniers de gagner de l’expérience et de trouver des objets rares (armes ou accessoires), tandis que le reste du groupe part en mission « normale ». Attention toutefois, vous disposerez dans ce cas-là de moins de « remplaçants » en cas de mort d’équipiers durant vos propres missions !

Pas encore très convaincant pad en main, The Bureau : XCOM Declassified se montre en revanche bien plus agréable du point de vue de son ambiance. Le côté « science-fiction 60’s » est parfaitement rendu, et les lieux visités ne manquent ni de charme ni de détails malgré les hoquets récurrents sur PS3 de l’Unreal Engine 3 : textures et objets chargés un peu en retard, et légers ralentissements de ci de là. On apprécie aussi l’existence de nombreuses notes et autres courriers disséminés dans la base, qui permettent d’en apprendre plus sur les gens œuvrant au XCOM : le contenu semble être au rendez-vous, il ne reste maintenant plus qu’à polir le contenant pour obtenir un titre réellement satisfaisant.

Si cette version preview nous a convaincus sur l’ambiance de The Bureau : XCOM Declassified, on reste encore circonspect quant à sa maniabilité parfois hasardeuse dans le feu de l’action. Le mélange TPS/Stratégie semble prometteur, mais on espère que 2K Marin règlera rapidement les petits soucis d’intelligence artificielle et de contrôles évoqués plus haut. Réponse avant le 20 août prochain, date de sortie du jeu dans toutes les bonnes boutiques !

Preview écrite par

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

The Bureau : XCOM Declassified

The Bureau : XCOM Declassified

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité