Les news PS3 de Sony en intégralité

>Vous êtes ici : Accueil » PS3 » Rayman Origins » Preview

Preview de jeu PS3

Rayman Origins

Rayman Origins

FaceBook Twitter
Envoyer

Apparu sur PlayStation en 1995, Rayman s’est rapidement forgé une solide réputation dans le monde des jeux de plateformes en se payant le luxe de convaincre aussi bien en 2D qu’en 3D. Mais resté dans l’ombre des Lapins Crétins depuis l’apparition de la génération actuelle de consoles, le petit bonhomme sans bras ni jambes créé par Michel Ancel faisait dernièrement plus figure de faire-valoir que de héros à part entière. Heureusement les choses devraient bientôt rentrer dans l’ordre si l’on en croit le plaisir procuré par la version preview de Rayman Origins en notre possession !

Quinze ans après la sortie du tout premier Rayman, Origins signe le retour de personnages connus et l’arrivée de nouvelles têtes et autres environnements inédits, le tout présenté en 2D à l’instar du jeu original. L’aventure vous permettra d’en apprendre plus sur les origines du héros.

Jouez en solo ou avec jusqu’à trois amis, chacun incarnant un personnage de la saga : Rayman bien sûr mais aussi Globox et tout un tas de Ptizêtres. Les joueurs peuvent rejoindre et quitter la partie quand ils le souhaitent, sans affecter la progression des autres.

Les quelques 100 personnages et 12 environnements du jeu ont été créés et animés par les artistes les plus talentueux. L’approche 2D d’Origins permet de se rapprocher au plus près de l’esprit du jeu original, et de présenter cet univers à une nouvelle génération de joueurs.

Avec plus de 60 niveaux conçus pour plaire aux joueurs de tout âge et de tout style, Rayman Origins séduira tous les amateurs de plateformes. Vous débloquerez peu à peu de nouvelles aptitudes, et les utiliserez dans les niveaux déjà parcourus pour atteindre des zones secrètes.

Bien que largement centré sur la plateforme, Rayman Origins offre quelques séquences de jeu différentes empruntant aux genres action, aventure, beat-em-up et même shoot-em-up.

De nombreux boss vous attendent : du monstre géant aux cent yeux au golem possédé en passant par un oiseau obèse ou une plante carnivore diabolique, Rayman Origins testera continuellement vos capacités à faire face.

Le développement de Rayman Origins a été assuré par le studio UbiArt de Montpellier, qui s’est appuyé sur le moteur open-source UbiArt Framework imaginé par Michel Ancel pour permettre à des équipes réduites de produire des titres de qualité.

Rayman Origins - 33 Rayman Origins - 32 Rayman Origins - 30 Rayman Origins - 29

Rayman Origins - 28 Rayman Origins - 27 Rayman Origins - 26 Rayman Origins - 25

Rayman Origins - 24 Rayman Origins - 23 Rayman Origins - 22 Rayman Origins - 21


Huit longues années après sa dernière apparition sur PS2 dans Hoodlum Havoc, Rayman s’apprête à faire son grand retour dans nos salons et le moins que l’on puisse dire c’est que le studio Ubisoft de Montpellier n’a pas fait les choses à moitié : après avoir joué pendant trois bonnes heures à la version preview fournie par l’éditeur nous n’avons qu’une hâte, en voir encore plus !

Comme l’indique si subtilement son titre, Rayman Origins vise à nous en apprendre plus sur la genèse de Rayman : l’aventure se déroule dans le Monde des Rêves et, lorsque celui-ci est envahi par des Lums Noirs, le Conseil des Fées décide de faire appel à notre héros pour remettre un peu d’ordre. Seulement celui-ci n’est pas au mieux de sa forme, aussi est-ce avec ses amis Globox et les Ptizêtres qu’il traversera des niveaux infestés de pièges afin de récupérer des Lums et libérer des Electoons.

Dans la pratique, le jeu s’articule autour d’un hub central appelé L’Arbre Ronfleur au sein duquel les différents personnages jouables sont enfermés dans de petites bulles : il suffit de sauter dans l’une d’entre elles pour changer de héros, les capacités restant identiques de l’un à l’autre. Bien sûr votre choix sera relativement limité au départ, mais il s’élargira au fur et à mesure de votre progression dans l’aventure.

Une fois votre personnage sélectionné, il est temps de sortir du cocon et d’enchaîner les niveaux afin de récolter un maximum d’Electoons et de Lums. Au programme, tous les classiques de la plateforme : des monstres que l’on peut éliminer en leur sautant dessus ou leur administrant une baffe, des plateformes mobiles, des toboggans permettant de prendre de la vitesse, des plantes faisant apparaître et disparaître des plateformes, des surfaces piquantes, d’autres rebondissantes, des étendues d’eau dans lesquelles il ne fait pas bon s’éterniser, et bien d’autres choses encore.

Rapidement, on retrouve les sensations du premier Rayman, avec des sauts demandant certes un bon timing en certaines occasions mais dont la tolérance est suffisante pour ne pas frustrer : notre héros sait s’accrocher aux rebords ou jouer les équilibristes si l’on est un peu juste ! Si au départ le bonhomme ne sait que courir et sauter, il apprend vite à se battre, à effectuer des attaques plongeantes puis à planer. Chaque nouvelle aptitude fait l’objet de pièges spécialement conçus pour la tester, les choses se corsant par la suite pour demander des combinaisons plus complexes. Certaines nécessitent d’ailleurs une vitesse d’exécution qui n’est pas sans rappeler les réflexes éclairs exigés par la série Sonic.

S’il est possible de traverser chaque niveau relativement rapidement en suivant le chemin le plus évident, un peu d’exploration vous permettra de trouver des zones secrètes abritant des Electoons prisonniers : sachant que certains niveaux spéciaux vous demandant de courser des coffres (!) ne se débloquent qu’avec un nombre donné d’Electoons, faire un peu de tourisme ne sera pas de trop. Dans le même ordre d’idées, chaque fin de niveau donne lieu à la remise d’Electoons bonus selon que vous avez été rapide ou que vous avez amassé suffisamment de Lums. Vous l’aurez compris obtenir la note maximale demandera pas mal d’entraînement, d’autant que certaines zones devant être atteintes pour réussir ce challenge ne peuvent l’être qu’après avoir acquis certaines aptitudes. De fait, vous devrez rejouer certains niveaux pour maximiser votre score, un bon moyen de prolonger la durée de vie.

Largement concentré sur la plateforme, Rayman Origins n’en oublie pas pour autant d’offrir un peu de variété avec par exemple des séquences de shoot-em-up ou des boss imposants. En solo ou avec jusqu’à trois amis, l’expérience promet donc d’être particulièrement amusante, d’autant que la réalisation du jeu est tout bonnement splendide : présenté en 2D, il offre un scrolling en parallaxe (plusieurs plans défilent à une vitesse différente pour donner une impression de profondeur) et un zoom dynamique permettant de profiter au mieux des décors dessinés par les artistes du studio de développement. Les douze environnements sont suffisamment différents les uns des autres pour ne pas lasser, et c’est donc avec impatience que l’on attend de découvrir l’intégralité de l’aventure.

Rythmé, varié, superbement réalisé et facile à prendre en main, Rayman Origins semble avoir tout pour lui : certes il ne révolutionne pas le genre mais en transposant l’excellente jouabilité du premier opus de la saga dans de magnifiques environnements affichés en haute définition, le studio UbiArt nous offre une production de grande qualité, particulièrement agréable à jouer. Ajoutez à cela de multiples zones cachées et la possibilité de profiter de l’ensemble avec trois amis, et vous obtenez le tout meilleur jeu de plateforme 2D de la PS3. Reste à confirmer ces excellentes premières impressions dans quelques semaines avec notre test complet du jeu, celui-ci étant attendu pour le 24 novembre prochain.

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Rayman Origins

Rayman Origins

9 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 19.99 €

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité