> Vous êtes ici :

Preview de Mafia II sur PS3

Mafia II

Mafia II

A un mois de sa sortie, Mafia II est passé entre nos mains dans une version preview permettant de découvrir en partie quatre de ses chapitres. L’occasion de se faire une première idée du gameplay proposé, de l’ambiance et de la réalisation du titre. Rassurez-vous, ce premier contact se révèle plutôt positif après la déception du portage de Mafia sur PS2.

Incarnez Vito, un jeune américain d’origine italienne de retour à Empire Bay après avoir servi son pays en Italie pour combattre l’armée de Mussolini. Avec son ami d’enfance Joe, il choisira de vivre en criminel et rejoindra les rangs de différents clans mafieux de la ville.

A travers une histoire prenante, mature et authentique, vous comprendrez mieux la vie des membres de la Mafia : enrôlés pour des raisons diverses et variées, ils découvrent vite que le serment prêté à la Famille est indéfectible.

Lancez-vous dans des course-poursuites en voiture, dans des combats au corps-à corps, et dans d’intenses fusillades qui confèrent au gameplay un rythme soutenu. Les missions qui vous attendent sont variées, et vous plongeront au cœur de la pègre américaine des années 40-50.

Le moteur Illusion Engine créé par 2K Czech permet au joueur d’explorer les quelques 25km² d’Empire Bay, découvrant au passage différents environnements et des intérieurs variés, le tout avec un minimum de chargements.

Se déroulant sur une dizaine d’années, de 1945 à 1955, le scénario vous permettra de découvrir l’Amérique du milieu du 20ème siècle : l’architecture, les vêtements, les voitures et les affiches publicitaires ont été fidèlement recréés. Au fur et à mesure de sa progression dans l’aventure, le joueur verra ainsi Empire Bay se modifier. De la même manière, la bande son du jeu reprend des morceaux d’époque pour une ambiance encore plus authentique.

Mafia II - 78 Mafia II - 77 Mafia II - 76 Mafia II - 75

Mafia II - 74 Mafia II - 73 Mafia II - 72 Mafia II - 71

Mafia II - 70 Mafia II - 69 Mafia II - 68 Mafia II - 67

Mafia II - 66 Mafia II - 65 Mafia II - 64 Mafia II - 63


Pour nous donner une vision suffisamment large de leur nouvelle production, les développeurs de 2K Czech ont choisi de nous proposer des extraits jouables de quatre chapitres situés à différents moments de l’aventure. Ainsi le chapitre 2, intitulé La douceur du foyer, nous a permis de découvrir l’arrivée de Vito à Empire Bay. A sa sortie du train, son ami d’enfance Joe l’accueille et le ramène rapidement dans son quartier, en voiture. L’occasion de voir le moteur Illusion Engine en action, et d’apprécier l’architecture travaillée de la ville, ainsi que la diversité des voitures et des piétons. On note bien un aliasing assez prononcé et un clipping sévissant particulièrement sur les objets de petite taille, mais l’ensemble reste séduisant : les textures sont dans l’ensemble suffisamment fines, et les jeux de lumière sont convaincants.

Rapidement, on découvre le système de combat au corps-à-corps. Là, pas de grosse surprise : le bouton Croix permet d’esquiver, Rond de donner des coups rapides, Triangle des coups puissants, et des appuis successifs servent à déclencher des combos. Les mécanismes sont rapidement assimilés, et ces affrontements rapprochés deviennent vite une simple formalité, y compris dans les chapitres plus avancés.

On apprend peu après à crocheter les serrures, une manœuvre utile notamment pour voler des voitures. Là encore le déroulement est classique : il faut mettre successivement plusieurs goupilles en place avec le stick gauche, et les verrouiller à la bonne position avec le bouton R2. La nouvelle aptitude de Vito est immédiatement mise à profit pour s’approprier une chouette berline d’époque et ainsi découvrir la conduite proposée par le jeu. S’il est évidemment difficile de porter un jugement sur cet aspect du gameplay en ne pilotant que l’un des nombreux modèles proposés par le jeu, l’impression générale après avoir bouclé l’intégralité de la preview est plutôt concluante : le comportement est très différent selon les véhicules, chacun offrant des réactions convaincantes sur toutes les surfaces (le jeu démarre en hiver et les routes sont alors gelées !).

Forcément, voler une voiture attire tôt ou tard l’attention de la police dont les zélés agents ont noté la plaque d’immatriculation et la couleur du véhicule : si vous croisez une patrouille lors de vos pérégrinations, la chasse est immédiatement ouverte ! Mieux vaut donc passer par l’atelier et modifier les plaques ou repeindre l’engin, un classique des jeux du genre. Attention toutefois à ne pas vous faire remarquer lorsque votre voiture sera redevenue anonyme : le moindre excès de vitesse peut déclencher une intervention des forces de l’ordre, leur action se révélant toutefois à la mesure du délit commis.

Après ces tutoriels indispensables, Vito entre enfin dans le vif du sujet et se voit confié une première vraie mission : aller récupérer une voiture dans un quartier malfamé contrôlé par un gang particulièrement violent. Une fusillade ne tarde pas à éclater, permettant de se faire la main sur les gunfights du jeu. On retrouve le classique combo L2 pour viser et R2 pour tirer, mais la bonne surprise vient d’un système de couverture relativement efficace : il suffit de presser le bouton Croix pour se mettre à l’abri derrière un élément du décor, puis de sortir légèrement de sa cachette pour envoyer des dragées de plomb. Mieux encore, vous pouvez vous déplacer le long de votre abri, et même poursuivre votre chemin tout en restant couvert lorsque vous atteignez un angle (il suffit alors de presser Carré légèrement). Une nouvelle pression sur Croix vous fera quitter votre couverture afin de poursuivre votre chemin.

Question arsenal, la preview proposée ne donnait pas exactement dans la démesure : Vito peut a priori utiliser un pistolet, un fusil et un pistolet-mitrailleur, différentes armes étant disponibles pour chaque catégorie, mais le choix semble tout de même relativement restreint. Il convient aussi de préciser que les fusillades sont largement facilitées par un verrouillage non désactivable qui pointe automatiquement sur notre cible (souvent sur sa tête) lorsque l’on appuie sur L2, pour peu que notre viseur en soit initialement assez proche. Un système d’une efficacité redoutable mais qui nuit un peu au challenge…

Le second extrait de la preview se situe au chapitre 5 et s’intitule La sulfateuse. Son scénario est simple : votre patron vous demande d’éliminer un rival et vous récupérez pour cela une MG42 que vous installez à la fenêtre d’un building en attendant votre cible. Evidemment les choses ne se passent pas exactement comme prévu, et après avoir copieusement arrosé les sbires de votre ennemi, il vous faut lâcher le joujou et vous engouffrer dans une distillerie pour le retrouver et l’abattre. Un extrait essentiellement axé sur les fusillades, avec un incendie qui se déclenche dans la distillerie vers la fin du chapitre et qui flatte la rétine.

Dans l’extrait du chapitre 9, intitulé Une vraie boucherie, vous devez secourir des amis capturés par un clan ennemi. La première étape consiste à filer un individu qui vous mènera au lieu de détention (les abattoirs), un classique du genre. Après vous être introduit dans le bâtiment, vous devez retrouver vos camarades sans vous faire repérer par les sbires adverses, puis livrer un combat au corps-à-corps contre une brute épaisse, avant que tout ne se règle une fois de plus à coups de flingues. Une mission sympathique, même si le côté « infiltration » dans les abattoirs ne convainc pas vraiment.

Le dernier extrait de la preview, intitulé Service d’étage et se situant dans le chapitre 10, nous montre Vito et Joe arrivant dans un hôtel pour piéger la salle de réunion d’un clan ennemi. Il leur faut d’abord se déguiser en garçons d’étage pour placer des explosifs dans la salle alors que les alentours grouillent de mafieux teigneux, puis aller sur le toit du bâtiment afin d’utiliser la nacelle des laveurs de vitres et ainsi connecter les explosifs au détonateur. Evidemment le toit n’est pas vide et quelques coups de feu sont échangés, mais les choses ne s’arrêtent pas là : une fois la bombe explosée, la cible principale est toujours en vie et il faut alors la poursuivre dans l’hôtel afin de terminer le travail ! L’extrait s’arrête dans les sous-sols de l’hôtel, alors que les deux factions montent en voiture pour une course-poursuite sans aucun doute effrénée.

Vous l’aurez compris, Mafia II ne semble pas à première vue diablement original : son gameplay est sans grande surprise, sa réalisation correcte sans être renversante, et ses missions qui s’enchaînent a priori de manière très linéaire ont souvent comme un petit air de déjà-vu pour qui est habitué au genre. Il y a cependant un domaine dans lequel la production de 2K Czech excelle : l’ambiance. Qu’il s’agisse des cut-scenes (mise en scène et dialogues), de la modélisation des décors et des personnages, ou de la bande son, tout contribue à plonger le joueur au cœur de l’Amérique des années 40-50. Les amateurs apprécieront à n’en pas douter et pardonneront certainement la prise de risque minimale des autres aspects du jeu. Reste toutefois à confirmer nos premières impressions sur une version finale du titre, ce dernier étant attendu en magasin pour le 27 août prochain.

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

Mafia II

Mafia II

7 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité