Les news PS3 de Sony en intégralité

>Vous êtes ici : Accueil » PS3 » Dragon's Dogma » Preview

Preview de jeu PS3

Dragon's Dogma

Dragon's Dogma

FaceBook Twitter
Envoyer
  • par
  • Plateforme : PS3
  • Date de sortie :25/05/2012
  • Distributeur :Capcom
  • Genre :Action
  • Nb de joueurs :1Online :Oui

« Dragon’s Dogma est le jeu le plus cher de toute l’histoire de Capcom ». Voilà qui donne le ton. Le studio japonais a mis les petits plats dans les grands, et n’a pas hésité à mettre le paquet pour nous proposer un jeu d’action teinté d’heroic fantasy qui promet beaucoup. Niveau équipe de développement, là aussi Capcom n’a pas lésiné puisqu’ils ont fait collaborer deux noms importants du studio : Hiroyuki Kobayashi, producteur de Resident Evil 4, qui endosse ici aussi le rôle de producteur, et Hideaki Itsuno, réalisateur de Devil May Cry 3 et 4, dans le rôle de réalisateur du jeu. Vous imaginez donc aisément l’immense attente suscitée par cette toute nouvelle franchise de Capcom, dans l’esprit des joueurs. Et justement nous avons eu la chance d’approcher le jeu d’un peu pus près lors d’une séance de jeu exceptionnelle d’un peu moins d’une heure.

Dragon’s Dogma est un jeu d’action à la troisième personne, avec un soupçon de jeu de rôle et d’aventure.

Il est le jeu le plus cher de l’histoire de Capcom.

Vous incarnez Glynn, un jeune homme dont le cœur a été enlevé par un dragon. Vous n’avez pas le choix du personnage principal, pas de personnalisation possible.

Le titre dispose d’un univers heroic fantasy, entre Tolkien et les mythologies.

Dragon’s Dogma tourne sous le moteur amélioré de Resident Evil 5.

Lors des combats, vous pouvez vous agripper à vos ennemis.

Vous serez accompagné de trois autres compagnons, à qui vous pourrez donner des ordres simples.

Les extérieurs proposent des paysages et des environnements vastes.

La durée de vie s’étalera de 30 à 100 heures en fonction des quêtes que vous accomplirez.

Dragon's Dogma - 28Dragon's Dogma - 10Dragon's Dogma - 9Dragon's Dogma - 8


Comme vous avez certainement pu le voir dans les différents trailers du jeu, Dragon’s Dogma se présente comme un jeu d’action à la troisième personne. Son univers heroic fantasy mêle des éléments à la Tolkien (dragons, gobelins, trolls), et des références mythologiques (griffons, chimères, créatures légendaires). Vous incarnez Glynn, un jeune homme qui a eu la malchance de se voir enlever son cœur par un vilain dragon. Votre but, bien entendu, est le suivant : récupérer votre cœur et vous venger de la sombre créature. Peu d’informations ont filtré sur le reste de l’histoire. Sachez tout de même que vous n’aurez pas la possibilité de créer votre héros (choix du sexe, de l’apparence, ou des capacités de départ).

Côté technique, le titre tourne sous le moteur amélioré de Resident Evil 5. Les effets de lumières sont plutôt bien gérés, les animations des personnages réalistes et fluides, seules certaines textures restent encore baveuses. A quelques endroits, lorsque les effets spéciaux sont nombreux, le titre rame sévère. Cela est certainement dû à la PS3 sur laquelle nous avons testé le jeu, puisqu’elle venait de tourner pendant plusieurs jours d’affilée lors de l’IDEF de Cannes. Difficile donc de dire si c’était un problème inhérent au jeu ou au hardware fatigué. Mais que ce soit dans les niveaux intérieurs ou extérieurs, le moteur de RE 5 amélioré fait le job, et il le fait plutôt bien.ChimèreNous avons pu parcourir deux niveaux distincts. Le premier nous transporte dans les entrailles d’une montagne. A l’intérieur, les grottes sont infestées de gobelins et autres trolls. Les contrôles lors des combats sont plutôt classiques. Vous pouvez courir, sauter, asséner une attaque légère ou forte, associée à de la magie ou non. Petite originalité tout de même, vous pouvez saisir vos ennemis, puis demander à vos compagnons de l’attaquer alors que vous le tenez. Car vous ne serez pas souvent seul lors de votre aventure. Ainsi, vous pourrez recruter trois autres camarades. Chacun faisant partie d’une classe : Rôdeur, Guerrier et Mage. Plusieurs ordres peuvent être donnés, et les dialogues entre les personnages sont très nombreux, mais assez répétitifs. Ils parlent même un peu trop, et n’arrêtent tout simplement pas de jacasser, ce qui peut être vite énervant.

Après avoir défouraillé quelques faibles ennemis, les choses sérieuses commencent lorsque vous faites face à une chimère. Cette immense créature à la tête de lion, au corps de bouc et à la queue en forme de tête de serpent vous donnera du fil à retordre. Il nous a fallu une bonne dizaine de minutes pour en venir à bout. La technique pour le mettre à terre est la suivante : vous devez d’abord attaquer la partie serpent pour lui couper la tête, puis affaiblir le corps de bouc, et enfin vous attaquer à la tête de lion, en vous agrippant par exemple, pour lui donner quelques coups assassins. Pendant le combat, la caméra a été particulièrement capricieuse, et il nous a fallu la remettre en place sans arrêt. Car on ne s’en rend pas forcément compte au départ, mais la chimère est plutôt rapide dans ses déplacements. Griffon
En ce qui concerne les pouvoirs magiques, vous pouvez associer plusieurs éléments à vos armes, d’une simple pression sur une gâchette lorsque vous attaquez. Ici, nous n’avons vu que le pouvoir de feu associé à l’épée. Plutôt dévastateur. Attention, votre barre de magie tombe assez vite, et il vous faut attendre quelques précieuses secondes avant de la voir remonter doucement. Cette barre n’est d’ailleurs pas une jauge de mana à proprement parler, puisqu’elle fait aussi office de jauge de stamina. Ainsi, lorsque vous courrez, cette même énergie diminue. Il faudra donc réfléchir à tous vos mouvements avant d’attaquer, histoire de ne pas vous retrouver à court d’énergie. Heureusement, un compagnon pourra toujours vous soigner grâce à ses pouvoirs magiques.

Le deuxième niveau auquel nous avons pu jouer était en extérieur. Celui-là aussi vous avez pu l’apercevoir dans certains trailers du jeu. Les environnements sont vastes, et la profondeur de champ plutôt impressionnante. Après avoir tué quelques créatures ennemis, un énorme griffon entre dans l’espace aérien. Cette créature volante, au corps de lion et à la tête d’aigle n’hésite pas à vous foncer droit dessus avec ses griffes acérées. Heureusement, vous avez une technique secrète : vous enflammez vos flèches pour lui tirer dans les plumes. Une fois en feu, le monstre s’écrase au sol. Ici aussi, vous pouvez vous accrocher pour lui donner quelques coups d’épée. On nous a d’ailleurs précisé que l’on pouvait rester accroché à la bestiole lorsqu’elle s’envole, et être ainsi transporté dans les airs. Mais nous n’avons pas réussi. Il faut dire que ce système d’accroche est assez peu précis, et qu’il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour bien tenir la bête.

Dragon’s Dogma est donc un titre très prometteur. Le jeu mise beaucoup sur l’action et le côté jeu de rôle est quant à lui réduit à sa plus simple expression. Cependant, l’aspect aventure ne sera pas en reste puisque vous pourrez parler à un grand nombre de PNJ dans les différents villages et villes que vous parcourrez, et le titre disposera d’une durée de vie qui ira de 30 à 100 heures. Pour l’instant nous n’en avons pas vu assez pour nous faire une idée sur la qualité du titre sur le long terme, mais le côté action semble plutôt bien dosé malgré quelques approximations dans le gameplay (le système d’accroche ou les caméras capricieuses dans certaines situations, par exemple). En attendant la GamesCom dans quelques jours, où nous allons y rejouer, nous sommes d’ores et déjà séduits.

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


Infos Jeu

Dragon's Dogma

Dragon's Dogma

7.5 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 15.35€

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Sur le même sujet