Toute l'actu Playstation : news, tests, et vidéos de jeux PlayStation 3, PlayStation 2 et PSP !

Spécial PS3

Premier contact avec Fuse | le 25 octobre 2012 à 9h05, par

FaceBook Twitter
Envoyer

Electronic Arts nous a récemment conviés à la présentation de son catalogue de fin d'année 2012, l’occasion aussi d’essayer en avant-première certains titres prévus pour le début de l'année 2013. Parmi eux Fuse, la nouvelle licence du studio Insomniac Games à qui l’on doit déjà des succès tels que Ratchet&Clank ou encore Resistance.

L'histoire du jeu vidéo est pleine d'arlésienne et de retards. De projets avortés et de déceptions à l'arrivée. S'il est trop tôt pour caser Fuse dans une catégorie, son développement sera d'ores et déjà marqué par un changement de nom et de direction artistique. Overstrike n'est plus, vive Fuse. Adieu également le mode cartoon, place à une esthétique plus classique. Que reste-il à ce nouveau TPS pour se démarquer d'une concurrence très active ? Quelques cartouches heureusement dont un aspect coopératif très développé et une matière instable autour de laquelle le scénario et le gameplay tournent, le Fuse. Un ingrédient explosif et instable, un pari osé sur lequel nous vous livrons nos premières impressions.

Scénario et personnage

L'équipe d'Insomniac Games nous a donc présenté leur nouveau bébé et après les délires de Ratchet et Clank ou encore l'arsenal explosif de Resistance, il faut reconnaître que notre curiosité avait de quoi être titillée. Insomniac tient cependant à appuyer sur le fait que Fuse n'est pas qu'un simple jeu d'action à la troisième personne mais repose également sur un gros travail de scénarisation. Une promesse maintes fois entendue mais qu'on ne demande qu'à croire a priori. Ici, vous incarnez les membres du commando Overstrike 9 (reliquat du précédent titre du jeu donc) envoyé par le gouvernement des États-Unis en reconnaissance dans la base d'Hyperion. Celle-ci ne répond plus et se trouve être un centre de recherches ultrasecret. À son arrivée, le commando découvre une base en ruines, résultat vraisemblable d'expériences sur une substance instable et extra-terrestre découverte pendant la seconde guerre mondiale, le Fuse. Une organisation paramilitaire du nom de Raven va profiter du chaos ambiant pour dérober la précieuse matière, et vos quatre soldats d'élite devront donc récupérer cette substance pour éviter qu'elle ne soit utilisée à mauvais escient (en l'occurrence par n'importe qui à part les USA). Pour l'originalité on repassera, mais le contexte a le mérite d'être soigné et les personnages non dénués d'un certain charisme malgré un traitement caricatural de leur rôle.

Fuse - 15Fuse - 14Fuse - 16Fuse - 13

A peine débarqués dans la base, les membres d'Overstrike 9 (qui ne sont que quatre rappelons-le) vont en effet récupérer une arme chacun. Chaque arme est un prototype unique qui utilise le Fuse et on chassera vite de ses pensées que le hasard fait bien les choses puisqu'il n'y a pas une arme de trop à garder. Le premier personnage présenté se nomme Dalton Brooks, c'est le leader du groupe et accessoirement un ancien membre de l'organisation Raven. Brooks récupère le Magshield, un flingue équipé d'un bouclier alimenté par le Fuse. Ce bouclier permet d'arrêter la plupart des tirs ennemis et peut en outre être utilisé comme une bombe à effet de zone. Vient ensuite Izzy Sinclair qui s'empare du shattergun. Sous ce petit nom se cache une arme là encore alimentée par le Fuse mais à laquelle on a mélangé de la melanite. Le résultat est spectaculaire puisque les cibles sont cristallisées au contact de quelques projectiles. L'effet est en outre viral et les éclats de cristaux permettent de figer d'autres cibles. L'arme peut également être utilisée pour soigner ses équipiers. Jacob Kymble est un ancien flic aux méthodes un peu musclées qui hérite de l'Arcshot, une arbalète équipée d'un zoom et dont les projectiles sont chargés d'un mélange de Fuse et de mercure. Là encore le résultat est spectaculaire puisque les ennemis peuvent carrément fondre sur place. Naya Deveraux est le dernier membre du commando. Elle peut se rendre invisible grâce à son Warp Gun (cocktail de Fuse et d'antimatière) tandis que les tirs de l'arme créent des mini trous noirs.

Fun, Fast and Fuse?

Après cette courte présentation, le ton est donné : chaque personnage aura un rôle spécifique (tank, soigneur, assassin, sniper) même si l'arsenal sera complété par une arme plus traditionnelle pour chacun (grenades et fusil mitrailleur). Le jeu est clairement pensé pour la coopération mais un système permet de jouer en solo, le LEAP. Pour faire simple, lors d'une partie, vous pouvez d'une simple pression sur un bouton passer de l'un à l'autre des membres d'Overstrike 9. Pas d'obligation d'incarner un rôle en particulier, ce qui est plutôt bien vu compte tenu de la spécificité de chacun. A vous de passer de l'un à l'autre selon la situation. Pour l'heure nous n'avons pas pu juger de la qualité de l'IA puisque nous avons pu profiter du jeu avec trois autres joueurs. Le ton est là encore donné très vite et il va falloir coopérer pour progresser. Nous partons à l'assaut d'un laboratoire gardé par des hommes de Raven. Première tentative, les membres d'Overstrike partent à l'assaut chacun leur tour sans réellement tenter de s'épauler. La sanction est immédiate et le groupe se fait littéralement plier en deux minutes. Les tirs sont meurtriers, il va falloir progresser avec plus de précaution. Deuxième essai, Naya part en éclaireur et tente de trucider un ou deux gardes isolés avant que Dalton ne fonce dans le tas et concentre les tirs sur son bouclier. Un système de combo permet d'optimiser les tirs de Fuse en visant au travers du bouclier pour des effets encore plus percutants. Chaque kill est ainsi récompensé par des points d'XP qui récompenseront là encore votre travail d'équipe. L'XP ainsi récupérée permet ensuite de personnaliser son soldat selon plusieurs branches de compétences (Xenotech / Survie / Armes / Fuse) afin d'adapter votre spécialiste à votre style de jeu.

Fuse - 12Fuse - 11Fuse - 10Fuse - 9

La bataille se poursuit avec une barrière laser gardée par deux tourelles automatiques. Là encore l'opération demande de la coordination et tandis qu’Izzy cristallise et paralyse les tourelles, deux autres membres du commando contournent la barrière pour activer des leviers et la neutraliser. La démo s'achève avec la contre-attaque massive des soldats de Raven. Hélicoptères de transport, camions remplis de soldats, c'est un débarquement en masse et par vagues auquel devront survivre nos quatre spécialistes. Une fois de plus il faudra bien rester à l'abri et optimiser l'usage de son arme Fuse pour repousser l'assaut. Chaque arme dispose en effet d'un tir normal et d'un tir secondaire. Dans le cas de Jacob, il suffit ainsi de décocher quelques carreaux d'arbalètes pour ensuite activer le fuse et créer une réaction de fusion en chaîne. Bien sûr cette réaction peut être combinée avec, par exemple, la cristallisation d'Izzy pour un résultat encore plus spectaculaire mais qui demande un vrai travail de coopération et de coordination. On regrettera d'ailleurs que l'ensemble manque un peu de patate, en particulier sur les impacts de tirs. Une fois l'assaut repoussé, nous avons pu nous frotter à un autre niveau. Le commando est alors opposé à un seul combattant, un robot très mobile et particulièrement bien armé. Là encore, une bonne utilisation de la complémentarité des armes sera la clef de la victoire.

Après quelques minutes toujours trop courtes pour se faire un jugement plus complet, Fuse nous présente déjà un visage assez séduisant malgré quelques regrets. On notera ainsi une ambiance futuriste assez passe-partout et même l'impression de revoir un copier / coller de certains effets des armes de Resistance (en particulier cette couleur orange  si particulière). Fuse partage heureusement avec ce FPS un amour pour les flingues délirants ce qui est clairement l'un des points forts du jeu qui ne se prend pas trop au sérieux. La maniabilité est déjà très agréable avec une visée souple et des mouvements précis, y compris pour se mettre à couvert. En revanche on regrettera que l'ensemble manque encore un peu de pêche y compris quand des dizaines de soldats débarquent et que les véhicules explosent de toute part. Prévu pour 2013, Fuse a encore quelques mois pour se préparer et renforcer ses points forts tout en gommant certaines faiblesses.



dossier réalisé par


Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer