Spécial Multi

Focus sur la franchise Beyond Good&Evil

Focus sur la franchise Beyond Good&Evil


[sommaire]

Imaginé et conçu par le français Michel Ancel, papa du célèbre Rayman, Beyond Good & Evil n'a malheureusement pas connu un succès à la hauteur de ses ambitions auprès du public. Pourtant, l'attente autour d'un deuxième opus n'a jamais été aussi importante qu'aujourd'hui. De plus en plus guetté au détour de chaque grand salon, Beyond Good & Evil 2 continue de se faire désirer depuis son annonce à l'E3 2008. Une véritable arlésienne sur laquelle nous vous proposons un petit focus, afin de mieux percevoir où en est désormais le projet.

BG&E : des origines au plébiscite critique

La naissance de l'univers de Beyond Good & Evil est pour le moins atypique : alors qu'il planche activement sur Rayman 2 : The Great Escape, Michel Ancel découvre un bug lui permettant de sauter à bord d'un bateau survolant le niveau. Avec une vue imprenable sur l'environnement, l'homme ressent un sentiment de liberté qu'il aimerait exprimer dans une prochaine production. Il s'agira donc du Project BG&E, pour Between Good & Evil.

Beyond Good & Evil - 57 Beyond Good & Evil - 56 Beyond Good & Evil - 83 Beyond Good & Evil - 84

L'équipe d'Ubisoft Montpellier se lance alors dans le développement du jeu imaginé par Ancel et se forge son propre moteur : le Jade Engine, en référence au nom de sa nouvelle héroïne (qui devait d'abord s'appeler Sally).Le développement en chiffres :Quatre ans de développement avec le soutien des studios Ubisoft Casablanca et Milan.

126 séquences cinématiques utilisant le moteur du jeu, pour un total de 53 minutes de vidéo.

1 077 effets sonores ont été créés pour donner vie à l'univers du jeu. L'Original SoundTrack comprend, elle, pas moins de 2h30 de musique.

Les 7 383 dialogues que renferme BG&E ont été traduits et doublés dans six langues. Pour la VF, c'est Emma de Caunes qui prête sa voix à Jade.

La variété du gameplay, l'esthétique et l'importance accordée aux personnages est au cœur même de ce qui deviendra finalement Beyond Good & Evil.

Des qualités qui vont très vite être vantées par la presse vidéoludique dès les premières previews, et qui se confirment dans les tests, à la sortie du jeu, fin 2003 (cf. indice Metacritic). Le titre se voit également adoubé par la profession et plusieurs festivals à travers de nombreuses nominations et deux prix remportés aux Imagina Games Awards 2004 (meilleur jeu de l'année et meilleur scénariste pour Jacques Exertier). Une consécration à laquelle le grand public reste pourtant insensible...

BG&E : les raisons d'un échec commercial

Paru lors des fêtes de Noël en 2003, Beyond Good & Evil devait évidemment faire face à une concurrence féroce dans les rayons. A la même période, sort le nouveau Prince of Persia : Les Sables du Temps, d'Ubisoft également et qui – licence oblige – n'hésite pas à en faire l'atout principal de son line-up de fin d'année. Sans être renié par l'éditeur, BG&E ne bénéficie toutefois pas d'une aussi bonne campagne de pub que le célèbre prince de Perse. Si la campagne pour la version PlayStation 2 du jeu d'Ancel s'est révélée correcte en son temps, elle n'a pas suivi en ce qui concerne les autres supports sur lesquels le soft était également prévu. Les aventures de Jade ont rapidement été noyées par la plupart des grosses sorties de Noël, notamment par d'autres titres d'Ubisoft tels l'adaptation vidéoludique de XIII, ou encore Ghost Recon.

Beyond Good & Evil - 82 Beyond Good & Evil - 40 Beyond Good & Evil - 77 Beyond Good & Evil - 76

La tendance se confirme assez vite par des chiffres de vente inéluctablement décevants. Début 2004, Beyond Good & Evil ne s'est vendu qu'à 271 000 exemplaires aux États-Unis. Suivent alors, dans la foulée, des rééditions dans les différentes gammes budget des constructeurs et d'Ubisoft. Le bouche-à-oreille aidant, le chiffre de vente pointe aujourd'hui à plus d'un million d'unités vendues mais cela reste clairement en-dessous des attentes de l'éditeur qui espère désormais populariser la licence avec son remake HD, disponible sur le PlayStation Store. Une manière de tester la possible réception d'une suite attendue depuis un certain temps déjà par ceux ayant apprécié le voyage sur Hillys...

page suivante ›
Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire