Evénement Multi - Destiny fête son premier anniversaire

Destiny fête son premier anniversaire

Destiny fête son premier anniversaire

Le Roi des Corrompus vient tout juste de débarquer dans notre bon vieux système solaire. Impossible de vous en faire un compte rendu complet alors que le Raid lui-même n’est disponible que depuis le 18 septembre à 19 heures. Destiny entame en effet sa deuxième saison et les développeurs n’hésitent pas à parler d’un Destiny 2.0 alors que certains joueurs craignent un DLC vendu à prix d’or. Retour sur une première année très riche et premiers constats sur le contenu du Roi des Corrompus.

Nous avons eu la chance de partager nos impressions avec Ryan Paradis, Senior Designer et Jacob Benton, Game Designer chez Bungie. Les deux hommes ont ainsi largement partagé leur vision du jeu et répondu à nos questions.

Destiny Year One

Dès sa sortie, et même avant, Destiny aura su à la fois concentrer toutes les attentions et susciter de nombreuses réserves. Il faut dire que l’aura du studio Bungie, créateur de la saga Halo, ainsi que la force de persuasion de l’éditeur Activision ont créé une alliance d’une efficacité redoutable.  Voilà pour la synergie positive. En revanche les interrogations n’ont pas tardé à fuser quand il a fallu expliquer que Destiny n’était ni un FPS traditionnel, ni un MMORPG. Un peu des deux, sans aucun doute, et donc clairement un jeu qui s’adresse à ceux qui jouent en groupe d’amis, et ce plusieurs fois par semaine. Impossible en effet de parler de Destiny si l’on n’a pas retourné les fameux Raids qui imposent de collaborer avec des joueurs.

À la sortie du jeu le contenu pour occuper les Gardiens était certes un peu léger mais progressivement Bungie a ajouté des activités et surtout améliorer son système si particulier de progression. Une fois le fameux Niveau 20 atteint, il faut en effet accumuler des pièces d’équipements améliorant votre niveau de Lumière. Au-delà du niveau 20, le joueur peut ainsi briller jusqu’au niveau 34 s’il enfile le bon ensemble composé d’un casque, d’un plastron d’une paire de bottes et de gants. Tout le savoir-faire de Bungie aura donc été de progressivement implémenter des moyens supplémentaires pour récolter les précieux équipements. Comprenez, plus les mois passaient dans cette première saison et plus les joueurs atteignaient facilement le niveau maximum. Pour autant, l’intérêt du jeu s’est toujours situé ailleurs et une fois par semaine vous pouvez vous frotter avec 5 autres joueurs à l’un des deux Raids. Des épreuves qui transfigurent l’expérience de jeu au point de constituer selon nous le cœur même de Destiny, tout le reste étant un terrain d’entrainement plus accessible pour se préparer à ces fameux Raids en améliorant progressivement son équipement.

Multiplier les moyens pour s’équiper, c’est un choix de Game Design imparable qui aura permis à tous de prendre le train en marche. L’édition Légendaire de Destiny permet ainsi de bénéficier immédiatement d’un personnage au niveau requis pour faire la nouvelle campagne. Pas question en effet de se coltiner des heures et des heures de missions dans l’espoir de « looter » un équipement exotique. De même, désormais l’XP traditionnelle signe son grand retour et jusqu’au niveau 40 (nouveau Cap de progression) les joueurs auront simplement à accumuler de l’XP pour franchir les niveaux. Durant sa première saison, Destiny a toutefois semblé avantager les joueurs qui écument l’Épreuve et ses différents modes versus. Avec les ajouts de la Bannière de Fer et Osiris certains ont même dénoncé un jeu qui au départ annonçait avant tout de la coopération pour donner finalement l’avantage aux joueurs de PvP. Un constat contesté par Jacob Benton qui rappelle que les équipements que l’on peut débloquer dans les modes Versus sont avant tout adaptés à ces modes. Mieux, toujours selon lui, l’équipement que l’on récupère dans les fameux Raids est également performant dans tous les modes de jeu. Il faut avouer que La Grande Faucheuse, Parole de Cropta, La Mort Rouge ou encore Dernières Paroles sont (ou plutôt étaient !) des incontournables qui rivalisent sans problème avec les fameux Chardon et Poupée Vaudou. On ne parle même pas de Mesure Corrective et du  célèbre Gjallarhorn.

Destiny 2.0

Avec le Roi des Corrompus, Destiny débute vraiment une deuxième année et plus encore une deuxième saison qui remet quasiment à zéro tout ce qui a été fait dans la première. Les vétérans ont ainsi fait la grimace en apprenant que les nouveaux joueurs pourraient s’équiper dès le lancement d’armes aussi puissantes que les Exotiques et Légendaires les plus recherchées. Du moins en puissance de feu car pour les effets spéciaux on attendra patiemment que les premiers modèles exotiques Saison 2 tombent entre nos mains. Le fait est que les armes les plus célèbres de la première année sont désormais obsolètes pour se frotter aux épreuves du Roi des Corrompus. De quoi crier au scandale ? Pas vraiment en fait : si l’on écoute la logique des développeurs, par la voix de Ryan Paradis, cette nouvelle saison permet au contraire d’ajouter du nouveau contenu pour les vétérans et donc de relancer l’intérêt de la chasse au loot (qui motive en grande partie le joueur pour se connecter chaque jour). Après tout, qui aurait envie de poursuivre Oryx si à la clé le jeu ne donnait pas accès à de nouvelles armes ? Destiny ne fait qu’appliquer les recettes qui ont fait leurs preuves pendant des années avec World of Warcraft.

Certaines armes de la Saison 1 seront malgré tout accessibles lors de la Saison 2 dans des versions mises à jour. L’arsenal sera ainsi renouvelé et accessible soit par les contrats, soit par les quêtes, soit encore en dépensant les nouvelles Marques Légendaires qui remplacent les anciennes Marques de l’Avant Garde et Marques de l’Épreuve. Une fusion qui permet une fois encore de voir que Destiny ne compte pas avantager un mode de jeu plus qu’un autre. On voit bien que derrière la déception de devoir mettre au placard ses armes préférées Le Roi des Corrompus nous promet de renouveler notre arsenal et donc de relancer les activités End Game qui occuperont les joueurs une fois la campagne bouclée. Nouveau Raid donc mais aussi nouveaux Assauts (quatre dont un exclusif à la version Playstation jusqu’à l’année prochaine), trois Assauts remaniés et enfin huit nouvelles cartes pour l’Épreuve (dont une exclusive à la version Playstation jusqu’à l’année prochaine). De quoi multiplier les activités et donc les manières de collecter des ressources ou même de gagner une arme ou une pièce d’équipement. 

Avec cette accumulation d’activités, le Roi des Corrompus fait d’ailleurs la part belle aux améliorations d’ergonomie. Le suivi des contrats est désormais plus lisible et chaque progression vous est accessible sans passer par le menu du joueur. On notera d’ailleurs que le joueur peur désormais suivre 16 contrats en parallèle, ce qui devrait accélérer la progression de votre Gardien. De même, devant la profusion de nouveau matériel, on pourra désormais stocker le double d’armes et d’armure dans les coffres (de quoi conserver avec nostalgie les équipements de la première année ?).  À ces contrats s’ajoutent des Quêtes, qui vous garantissent de nouvelles récompenses. Enfin, le Cryptarque vendra désormais des Engrammes Légendaires, de quoi s’équiper toujours plus vite et de façons différentes. Une générosité qui devrait faire oublier aux plus anciens le passage forcément un peu particulier entre la première et la deuxième saison.

Le hit de Bungie profite de son premier anniversaire pour faire peau neuve sur bien des aspects, et nous ne manquerons pas de vous donner notre sentiment sur ces changements une fois les nouveaux raids du Roi des Corrompus terminés. Rendez-vous d’ici quelques jours pour notre verdict !

dossier réalisé par
Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire