Spécial PS4 - Batman Arkham Knight - Une affaire de famille

Batman Arkham Knight - Une affaire de famille

Batman Arkham Knight - Une affaire de famille

Pour son premier DLC, Batman : Arkham Knight nous emmène dans le passé, avant les évènements d’Arkham Asylum, et nous propose d’incarner Batgirl faisant équipe avec Robin pour affronter le Joker dans un parc d’attractions abandonné. Un programme alléchant mais finalement assez convenu et surtout un peu court !

A vrai dire les deux premières minutes de ce contenu supplémentaire donnent le ton et nous font déjà comprendre qu’il n’y a pas vraiment de surprise à attendre du côté du scénario : à peine Batgirl apparaît-elle à l’écran qu’elle entame une conversation avec Robin en lui expliquant qu’elle vient d’arriver au Seagate Amusement Park, un parc d’attractions abandonné, où le Joker retient son père, le commissaire Gordon, et quelques-uns de ses collègues. Le ravisseur ayant expressément demandé à ce que son ennemi juré ne soit pas mis au courant, Batman sera aux abonnés absents et la jolie Batgirl devra donc faire équipe avec Robin pour secourir les otages. Dans la pratique, vous devrez d’abord localiser les agents du GCPD retenus dans le parc, puis les sauver avant de vous attaquer au Joker et à Harley Quinn (qui pour l’occasion retrouve son costume rouge et noir d’antan !) pour sauver Gordon.

Batman Arkham Knight - 20

Moins bien équipée que son illustre mentor, Batgirl fait l’impasse sur certains gadgets de l’aventure principale d’Arkham Knight et doit se contenter ici du Batarang (non télécommandé), des balles fumigènes (pour échapper aux ennemis en cas de détection), de la Bat-griffe (pour ouvrir les grilles des conduits d’aération), du gel explosif (pour faire sauter les murs fragiles), de la tyrolienne (pour franchir les précipices) et de son outil de piratage à distance. Seul ce dernier se montre un peu plus versatile que dans l’arc scénaristique de Batman, son utilisation permettant non seulement d’ouvrir des portes ou d’activer des mécanismes, mais aussi et surtout de déclencher différents pièges et leurres : une idée déjà mise en oeuvre dans la campagne de base, mais ici beaucoup plus présente. Il faut dire que les autres gadgets ne servent pour la plupart qu’une seule et unique fois dans le parc d’attractions, ce qui pourrait décevoir les fans du côté high-tech du Dark Knight.

Bien entendu votre progression dans l’aventure vous opposera à de nombreux sbires du Joker que vous affronterez dans des combats quasiment identiques à ceux du scénario principal : Batgirl dispose d’une panoplie de coups quasiment identique à celle de Batman, si ce n’est qu’il n’est aucunement question ici de débloquer de nouvelles manoeuvres ou d’améliorer son équipement. Bref vous retrouverez le système de combos et de contres propre à la série, ainsi que les mouvements spéciaux pour esquiver des attaques particulières et désarmer certains ennemis. Evidemment il sera toujours judicieux de recourir à la « vision de détective » pour planifier vos assauts, éliminant furtivement un maximum d’ennemis avant de vous jeter dans la mêlée, et vous pourrez souvent compter sur la présence de Robin pour vous faciliter la tâche et ainsi effectuer des éliminations en duo (touche L1 qui vous permet de passer d’un personnage à l’autre).

Batman Arkham Knight - 19

Vous l’aurez compris ce premier DLC « En Famille » de Batman : Arkham Knight joue la carte de la continuité en reprenant à la lette les codes de la licence et en remplaçant le Chevalier Noir par l’une de ses disciples à la jouabilité quasiment identique. Si cette extension reste agréable à jouer grâce à son gameplay efficace et sa réalisation toujours aussi séduisante, elle pèche par un manque flagrant d’originalité et surtout par une durée de vie extrêmement courte : il ne nous aura pas fallu 1h30 pour boucler l’aventure, et ce en trouvant tous les objets cachés (ballons, dentiers du Joker et paquets surprise) ! De quoi faire tiquer les fans ayant dépensé 40 euros dans le Season Pass du jeu si les autres DLC sont du même tonneau, et refroidir les autres joueurs qui trouveront certainement le prix de 6.99€ demandé pour cette extension seule un peu exagéré.

Avec son gameplay toujours aussi agréable et sa réalisation de haut vol, le premier DLC de Batman : Arkham Knight convaincra sans doute les fans de la licence ravis d’incarner Batgirl pour la première fois dans la série et d’affronter à nouveau l’exubérant Joker. On espère toutefois que les prochaines extensions se montreront plus originales en matière de gameplay, et surtout plus généreuses en temps de jeu histoire de justifier le prix du Season Pass. Quant à ceux qui souhaiteraient acquérir cette extension seule, vous voilà prévenus : le rapport temps de jeu / prix constaté ici n’est pas des plus intéressants !

dossier réalisé par
Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire